Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes   -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org

.
Unir sa volonté à la Volonté de Dieu,
en renonçant à sa propre volonté

-------
Se laisser guider / façonner par Dieu  -  Faire la volonté de Dieu ou Vivre dans la volonté de Dieu

.

Autres chapitres : 
     
L'union avec Dieu    --    Obéissance   Votre mission   Abandon et confiance en Dieu   Adoration

.
Jésus : Les âmes qui vivent dans ma Volonté se vident d’elles-mêmes pour me donner toute la place en elles.

.

Dès l’instant que l’âme décide d’entrer dans ma Volonté, elle se fond en moi et moi en elle ; elle trouve tous mes biens à sa disposition : force, lumière, aide, tout ce qu’elle veut.

Message de Jésus donné à
Louisa Piccarreta (1865-1947)

« Je viens comme un Roi qui vient échanger sa Volonté contre la vôtre » 
« Nous voulons habiter tous les actes humains avec nos Vies divines; Nous ne voulons pas nous restreindre à notre cercle divin.» (21 août 1938)


« Laisse ce qui te reste d’humain, prends ce qui est divin. Je ne suis pas mesquin ou jaloux de mes biens, Je veux que tu prennes tout. Aime-moi immensément. Prends tout mon amour. Fais tiennes ma puissance et ma beauté. Plus tu en prendras, plus ton Jésus sera content. » (27 février 1919)


« En créant l’homme, nous avons placé à sa disposition notre Volonté, afin qu’il puisse réaliser avec notre propre pouvoir, le bien, la croissance, la ressemblance qu’il voulait acquérir avec son Créateur. » (9 mars 1926)


« Dès l’instant que l’âme décide d’entrer dans ma Volonté, elle se fond en moi et moi en elle; elle trouve tous mes biens à sa disposition : force, lumière, aide, tout ce qu’elle veut.

Il suffit qu’elle le veuille et le tour est joué ; ma Volonté prend charge de tout, donnant à l’âme tout ce qui lui manque et qui puisse lui permettre de nager à son aise dans l’Océan infini de ma Volonté.
» (16 février 1921)


« C’est pourquoi l’âme qui s’est identifiée à moi et qui se laisse dominer par ma Volonté répète les actes divins. Son amour, ses adorations, ses prières, tout ce qu’elle fait est une émanation de Dieu qu’elle reçoit et qui lui permet de répéter: c’est ton amour qui t’aime, ton adoration qui t’adore, tes prières qui te prient. C’est ta Volonté qui, m’envahissant, me laisse accomplir ce que tu fais, pour que je te remette ces actions comme étant les tiennes. » (8 août 1926)

Jésus dit à Luisa : « Ma fille, veux-tu vraiment m’aimer ? » Dis : « Jésus je vous aime avec votre Volonté », alors ma Volonté remplira le Ciel et la terre, ton amour m’entourera partout et ton « je vous aime » se reflétera très haut dans le ciel et dans les profondeurs de l’abîme.

Maintenant, si tu veux me dire « je vous adore, je vous bénis, je vous loue, je vous remercie », en étant unie dans ma Volonté, tu rempliras le Ciel et la terre avec des adorations, des bénédictions, des louanges et des remerciements dans ma Volonté : ce sont des choses faciles et valorisantes . » (2 octobre 1913)


« Veux-tu savoir où est la véritable résurrection des créatures ? Pas dans la fin de ses jours, mais lorsqu’elle est encore sur la terre. Celle qui vit dans ma Volonté s’élève de nouveau à la lumière et dit: « Ma nuit est terminée ».

Elle s’élève de nouveau dans l’amour de son Créateur, si bien qu’il n’y a plus de froid ou de neige pour elle, mais le sourire du printemps du Ciel; elle s’élève de nouveau à la sainteté, qui met en déroute toutes les faiblesses, les misères et les passions; elle s’élève de nouveau vers tout ce qui est du Ciel, et si elle regarde la terre, le ciel et le soleil, elle le fait pour reconnaître les œuvres de son Créateur, pour prendre l’occasion de lui narrer sa gloire et sa longue histoire d’amour. » (20 avril 1938)


« L’œuvre du Royaume de la Volonté suprême est surabondante et la plus grande qui puisse exister dans toute l’histoire du monde.» (1er août 1926)

Renoncer à sa propre volonté

(Vincent, 8 décembre 2016) Ce qui m'a attiré par cet exercice spirituel, c'est que cela paraissait être la chose faisant le plus plaisir à Dieu et avec en retour de nombreuses grâces. Rien que le fait de faire connaitre la Divine Volonté semblait être intéressant en terme de cadeau du Ciel, je l'avais lu sur un site.


Eh bien ce fut vraie.
Trois jours après la mise à jour de ce chapitre, une grâce phénoménale est arrivé durant le weekend-end, une chose dépassant de loin toutes mes attentes, l'expérience (de loisir) la plus intense de toute ma vie.


Un autre fait marquant c'est rajouté. Les jours d'après, le jour même où je venais de commencer de vivre en gommant ma volonté propre (mais en gardant mes désirs), je prenais le train pour aller travailler et il resta bloqué suite à un incident, on avait trouvé un cadavre sur les voies. Je me suis demandé ce que pouvait bien signifier cet incident que je soupçonnais être un lien avec ma progression spirituelle.

J'en conclus que ce cadavre devait représenter ma volonté propre.

Un des premiers effets de cet exercice est que je me sens déconnecté des problèmes de la vie, ce qui est très agréable et je sens qu'il n'y a rien d'autre que Dieu et moi qui compte, tout le reste semble ne plus compter, je ne me soucie plus de rien. Ce qui ne m'empêche pas de continuer ma vie, de remplir mes obligations, de continuer à désirer des choses mais au calme et en sentant la présence de Dieu.


Donc je supprime, je lutte contre tout ce qui ressemble à une volonté émanant de ma personne, et je vous invite à en faire autant.
Tout en faisant cela, il faut s'ouvrir à Dieu et je me sers de la respiration, comme si j'aspirais Dieu au fond de moi, c'est une technique très efficace.

Jésus : (...) Elle est partout comme l’air que l’on respire, et auquel tous ont accès. Le Vouloir divin se laissera respirer par l’âme
(...)

Il faut aussi penser que tout ce que l'on fait, tout ce qui arrive, tout ce qui existe, vient de Dieu. Que Dieu est à l'œuvre en tout.
C'est ce qui ressort des écrits d'Emannuel Swedenborg ou il raconte que les anges au Ciel sont surpris de savoir que les hommes s'attribuent mérites et actions.

Le désir

Plus rien ne doit émaner de notre
propre volonté mais il faut faire attention à bien garder nos désirs car c'est par eux que l'on agit.
Volonté et désir sont deux choses bien différences.

J'ai le désir de Dieu mais je me laisse guidé pour m'en rapprocher par la voie qui me convient le mieux
J'ai le désir de me trouver un(e) fiancé(e) mais je laisse à la volonté de Dieu le soin de me la trouver.
etc.

À partir de cette unité de vouloir jaillissent tous les biens possibles et imaginables.
Je peux bien le dire : l’âme qui fait ma Volonté, elle est tout pour moi et Je suis tout pour elle.



Message de Jésus donné à
Louisa Piccarreta (1865-1947)

Je veux que soient connus les effets de mon Vouloir divin et ses avantages. La gloire complète de ma Création, et l’accomplissement final et définitif de la Rédemption en dépendent. Oh, que d’effets demeurent suspendus, autant de la Création que de la Rédemption, parce que vous ne connaissez pas les bienfaits de mon Vouloir divin, et que mon Vouloir divin ne règne pas au milieu de vous ! (...)

Je veux de toi la parfaite conformité à ma Volonté, de manière que ta volonté vienne à se fondre totalement dans la mienne. (...)

La sainteté de mon Vouloir veut être connue. Voici pourquoi elle n’est pas liée à un endroit particulier. Elle ne connaît pas les portes, les clés, les pièces. Elle est partout comme l’air que l’on respire, et auquel tous ont accès. Le Vouloir divin se laissera respirer par l’âme et lui communiquera sa vie, ses effets, la valeur de sa vie, si l’homme accepte de renoncer à son vouloir humain.

La plus grande gloire qu’une créature humaine puisse me donner se trouve dans cet idéal de vie,
mais pour qu’un idéal si saint soit aimé, aimé assez pour que tous veuillent en vivre, il faut qu’il soit connu.

La sainteté des autres vertus est suffisamment connue dans mon Église, […]  mais la sainteté que constitue le fait de vivre dans mon Vouloir, ses effets, la valeur qu’elle contient, le dernier coup de pinceau que ma main de Créateur donnera à la créature pour la rendre semblable à moi, cela n’est pas encore connu. Voilà pourquoi J’ai si hâte que les enseignements que Je te donne soient rendus publiques. (...)

Les Saints du passé ont coopéré au plan de la Rédemption en sauvant des âmes, en enseignant la Loi, tout cela dans les limites des siècles où ils ont vécu. Les Saints de l’avenir, eux, franchiront ces limites. Ils copieront ce que l’âme de mon humanité faisait dans la Volonté divine. Ils embrasseront tous les siècles et toutes les créatures. Ils s’élèveront au-dessus de tous, et remettront en vigueur les droits de la Création, des droits qui me reviennent, et qui vous concernent en tant que créatures de Dieu. Ils reconduiront toute chose à l’origine première de la Création et au but pour lequel la Création a été pensée et réalisée. Tout est ordonné en moi. Si la Création a fait fausse route, il faut que maintenant elle me revienne dans l’ordre, le même ordre qu’elle avait à l’origine.

Le but véritable de la Création n’est pas d’accomplir de grandes œuvres, mais celui d’accomplir ma Volonté. Tout ce qui n’est pas le fruit de ma Volonté Je le considère futile, et le méprise. Cela explique pourquoi des quantités d’œuvres humaines tombent en ruines au moment crucial. Cela vient du fait qu’elles n’abritent pas en elles la vie de ma Volonté. (...)

Ma fille, l’adoration parfaite et véritable est dans l’accord complet de l’union de la Volonté divine avec l’âme. Plus une âme réussit à unifier sa volonté avec celle du Créateur, plus son adoration est complète et parfaite. Si la volonté humaine n’est pas une seule chose avec la divine, si elle n’est pas disposée à recevoir le baiser de l’union de la Volonté suprême, au lieu d’adoration elle risque de m’offrir froideur et indifférence.

Le premier acte d’adoration est de reconnaître la Volonté de son Créateur pour l’accomplir. Si cela n’est pas, il arrive que l’on adore avec les paroles, et qu’on fasse le contraire avec les actes. Donc l’accord entre la volonté humaine et la Volonté divine est le premier anneau de jonction entre le Créateur et la créature. À travers cet anneau le Créateur fait descendre en sa créature les vertus divines comme à travers un canal.

Ces vertus produisent en la créature la véritable adoration et le parfait amour envers son Créateur. Autant de fois l’âme s’élève pour plonger dans cette Volonté éternelle, autant de fois elle acquiert de nouvelles variétés de beauté divine. Par conséquent, l’âme qui fait ma Volonté devient ma joie, mon contentement.

Dès qu’elle plonge dans mon Vouloir, moi, avec en main le pinceau du Vouloir divin, Je la retouche, J’imprime en elle une nuance supplémentaire de ma beauté, de mon amour, de ma sainteté, et de toutes mes qualités divines. Donc rester au ciel ou rester en elle, c’est pour moi la même chose, car d’un côté comme de l’autre Je trouve la même adoration, ma Volonté, mon amour.

Et puisqu’il y a toujours quelque chose à donner à la créature, moi-même je suis tantôt comme un vaillant peintre, qui peins en elle mon image,
tantôt comme un maître, qui lui apprend les doctrines les plus élevées et les plus sublimes,
tantôt comme un amant passionné qui donne et veut de l’amour !

J’utilise tous les arts dans le but d’enrichir cette âme toujours plus. Et quand mon amour, offensé par les créatures, ne sait pas où se réfugier, et que Je voudrais retourner au ciel, alors Je cherche protection dans l’âme qui contient ma Volonté, et en elle Je trouve ma puissance qui me protège, mon amour qui m’aime, ma paix qui me donne du repos. En un mot, Je trouve ce que Je veux.

Donc, ma Volonté réunit le ciel et la terre. À partir de cette unité de vouloir jaillissent tous les biens possibles et imaginables. Je peux bien le dire : l’âme qui fait ma Volonté, elle est tout pour moi et Je suis tout pour elle.








Les âmes qui vivent dans ma Volonté se vident d’elles-mêmes
pour me donner toute la place en elles


Message de Jésus donné à Louisa Piccarreta le 20 juin 1918

La Servante de DIEU Louisa Piccarreta est née à Corato (Bari) en Italie, le 23 avril 1865. Elle y mourra en odeur de sainteté le 4 mars 1947.
Extrait du livre Le Royaume du Divin Fiat  LE LIVRE DU CIEL,Tome 12


JÉSUS JOUE LE RÔLE DE PRÊTRE POUR CEUX QUI VIVENT DANS SA VOLONTÉ.

Chez les âmes qui font ma Volonté et vivent en elle, mon Amour ne rencontre pas d’obstacle. Je les aime et les préfère tant que je m’occupe directement de tout ce qui les concerne. Je leur procure des grâces inattendues. Et je suis jaloux si quelqu’un d’autre fait quelque chose pour elles ; je veux tout faire moi-même.
.
J’atteins une telle jalousie d’amour que, à l’instar du prêtre à qui je donne le pouvoir de me consacrer dans l’hostie sacramentelle, je m’accorde le privilège de consacrer moi-même ces âmes qui font leurs actions dans ma Volonté en laissant tomber leur volonté humaine pour permettre à la Divine Volonté de prendre toute la place.

Ce que fait le prêtre pour l’hostie, je le fais pour ces âmes, non seulement une fois, mais chaque fois qu’elles répètent leurs actes dans ma Volonté. Elles m’attirent comme de puissants aimants et je les consacre comme des hosties privilégiées, répétant sur elles les mots de la consécration.

.
Je fais cela avec justice parce que les âmes qui vivent dans ma Volonté se sacrifient davantage que les âmes qui reçoivent la communion mais ne vivent pas dans ma Volonté.

Les âmes qui vivent dans ma Volonté se vident d’elles-mêmes pour me donner toute la place en elles. Elles me donnent l’entière direction et, si nécessaire, elles sont prêtes à souffrir toute peine pour vivre dans ma Volonté.


Aussi, mon Amour ne peut attendre que le prêtre juge convenable de me donner à elles par le moyen de l’hostie sacramentelle. Je fais tout moi-même. Oh! que de fois je me donne en communion avant que le prêtre trouve que c’est le temps de me donner à ces âmes !
S’il n’en était pas ainsi, mon Amour resterait comme enchaîné par les sacrements. Non, non, je suis libre ! J’ai les sacrements dans mon Cœur ; j’en suis le propriétaire et je peux les exercer quand je veux.


Pendant qu’il disait cela, il semblait chercher partout pour voir s’il ne trouverait pas une âme vivant dans sa Volonté afin de la consacrer. Que c’était beau de voir mon aimable JÉSUS voyageant en hâte pour accomplir l’office de prêtre et de l’entendre répéter les paroles de la consécration sur les âmes qui font sa Volonté et y vivent ! Oh! comme elles sont belles ces âmes bénies qui reçoivent ainsi la consécration de JÉSUS !


(...) Oh! Les miracles de ma Volonté!  Qui jamais pourra les compter, ou exprimer leur valeur? Voilà pourquoi J’aime tant les personnes qui vivent dans ma Volonté.
En elles Je reconnais mon image, mes propres traits de noblesse.
En elles J’entends ma propre voix, Je sens ma propre respiration.

Si Je renonçais à les aimer, Je me ferais du tort à Moi-même. Je serais comme un roi sans héritiers, sans la noble suite de sa cour, sans la couronne de ses enfants. Et si Je n’avais pas d’héritiers, ni de cour, ni d’enfants, comment pourrais-Je me considérer roi?

Mon Royaume est constitué de ceux qui vivent dans ma Volonté. Ma Mère, ma Reine, mes enfants, mes ministres, mon armée, mon peuple tout entier, sont tous choisis dans ce Royaume. Pour moi ils sont tout, et pour eux Je suis tout.








Vous êtes l'argile dans ses mains

Message par l'intermédiaire de Louise Starr Tomkiel Le 7 juin 2004 - 10:25
Louise a commencé à recevoir un message de votre Père en disant, "Jésus, couvrez-moi s'il vous plaît de Votre Très Précieux Sang." Alors votre Père a parlé,

Comme je vous l'ai déjà exposé à plusieurs reprises, chers enfants, le monde et tous ses habitants doivent passer par la Tribulation; la juste punition de Dieu pour les péchés.
J'ai aussi déclaré qu'il y aura mille ans de paix. En ce temps, la terre sera cultivée comme je l'avais destiné depuis la création. Il n'y aura aucune mécanique, de gaz, d'électricité, de ces instruments pour vous aider.  Vous travaillerez la terre avec amour et respect, Je vous envoie des animaux pour vous aider. L'amour abondera parmi mes créatures. Soyez joyeux car ces tous ce que je demande de vous aujourd'hui.

Offrez vos épreuves, sachant tout ce que l'avenir possède. Soyez des petits soldats courageux en cette bataille qui se déroule car votre récompense est grande. Regardez vers l'avenir avec un cœur heureux. Gardez vos yeux sur la récompense. Soyez humbles devant Dieu et l'homme car c'est l'humilité que Dieu recherche en votre coeur. L'humilité est la vraie confiance en Dieu. Vous donnez tout à sa Sainte et Divine Volonté.

Vous êtes l'argile dans ses mains et vous lui permettez de vous modeler comme il le souhaite. Vous lui appartenez complètement.

Rassemblez-vous chaque jour dans la prière. Voyez la récompense qui attend tous ses fidèles, amoureux, des enfants obéissants qui seront sur terre ou au Ciel.
Après la tempête viendra le grand et glorieux printemps.

Personne ne peut imaginer sa beauté, sa paix et l'amour et la joie de cette nouvelle vie, de cette nouvelle ère qui se révèlera pour tous ceux et celle du petit reste de Dieu qui survivra.
Allez de l'avant en ce jour avec l'amour en votre cœur et en sachant que chaque parole de Dieu est vérité et que tous s’accompliront ainsi.

(Vincent, le 3 octobre 2016) Ce message ancien était situé dans un autre chapitre.
La semaine d'avant mon voyage au Vietnam, il m'est arrivé une expérience riche d'enseignements en lien avec le message ci-dessus, la voici.

J'ai été contacté par un journaliste de France 2 pour une interview sur la télékinésie et où je devais faire une démonstration. Nous étions dans le centre de Paris pour des prises de vues extérieurs et intérieurs et lorsque ce journaliste-réalisateur me dirigeait comme on dirige un acteur, je commençais à lui faire des remarques, à donner mon avis, des conseilles, mais je me suis vite rendu compte que j'étais dans l'erreur, je me suis excusé de chercher à l'influencer dans son travail et je suis devenu comme de l'argile entre ses mains, comme doit l'être un acteur face à son metteur en scène ou un homme face à Dieu... et à ce moment-là, tout est devenu parfait et facile et ce journaliste-réalisateur m'a dit qu'il avait été très satisfait de cette rencontre.

Quelques jours après, j'ai eu un conflit en moi entre un désir que j'avais et ce que je sentais que Dieu voulait que je fasse et je me suis rappelé ce sentiment de passivité que j'avais ressenti lors de cette rencontre et je me suis abandonné au choix de Dieu et ce fut le bon choix.

Naturellement il ne faut pas être constamment passif dans nos vies mais lorsque l'on sent que Dieu intervient, alors on doit se laisser modeler.





La volonté propre gâte tout

Extrait du site l'Association Marie de Nazareth

Ste Mariam Baouardy de Jésus Crucifié, Arabe palestinienne, récemment canonisée par le pape François, a été favorisée de nombreuses visions du Ciel. Dans l’une de ces visions la Sainte Vierge donne ce précieux conseil spirituel à Mariam :

L’âme ne doit pas dire : Je voudrais souffrir ; je désirerais telle croix, telle privation, telle humiliation’’, parce que la volonté propre gâte tout. Il vaut mieux avoir moins de privations, moins de souffrances, moins d’humiliations par la volonté de Dieu, qu’un très grand nombre par sa propre volonté. L’essentiel est d’accepter, avec amour et avec une entière conformité à sa volonté, tout ce qu’il plaira au Seigneur de nous envoyer.

Il y a, dans l’enfer, des âmes qui demandaient à Dieu des croix, des humiliations. Dieu les a exaucées, mais elles n’ont pas su profiter de ces grâces : l’orgueil les a perdues. Sans rien demander, acceptez avec reconnaissance tout ce que le bon Dieu vous enverra.

(Vincent) Ce message m'a beaucoup parlé car j'avais remarqué qu'effectivement la volonté propre de l'homme provoque l'effet inverse.
On peut émettre en soi le désir d'une chose mais en aucun cas cela ne doit ressembler à une volonté personnelle.

Un exemple pratique :
Nous sommes vendredi et vous dites que vous avez la volonté de passer l'aspirateur chez vous samedi de 17 à 18 heure en appuyant dans votre esprit cette action ... mais dans la réalité l'Esprit saint s'arrangera pour qu'il n'en soit pas ainsi car "La volonté propre gâte tout".
Alors que si vous dites "Ce weekend il faut que ma maison soit nettoyée, il faut que je prenne du temps pour le ménage" ... donc vous émettez juste un désir d'action. Alors l'Esprit saint, qui aime s'occuper de nous, planifiera lui-même votre emploi de temps au mieux de vos intérêts et votre objectif sera atteint.

Dans un autre registre, je me rappelle avoir dit un jour à une amie, "j'aimerais que ma future femme est telle et telle qualité" et cette amie me fit une réponse qui m'avait fait réfléchir et surtout changer de schémas de pensée, elle m'avait répondu, "tu veux ça ? Eh bien tu auras exactement l'inverse".

Et donc je n'ai pas eu l'inverse car j'avais pris au sérieux ce sage conseil et je me suis mis à renoncer à ma volonté propre, laissant à Dieu le soin de me trouver l'épouse de son choix.





La relation de l'homme avec son Créateur

Saint Amour : Message de Jésus à Maureen (USA) 16 février 2015 - 3 janvier 2015

Actuellement une grande importance est mise sur divers thèmes comme les réseaux sociaux, le terrorisme, la discrimination sexuelle, etc. mais une relation qui pourrait changer le monde et qui est rarement mentionné et qui n'est même jamais cité dans les médias traditionnels. C'est la relation de l'homme avec son Créateur.

Tant que l'humanité ne tient pas compte de la volonté de Dieu et ne respecte pas ses commandements, il y aura la violence, la maladie et les catastrophes dans le monde. Dieu crée et l'homme détruit. Je vous appelle dans le Saint Amour et mon appel à vous est véritablement inauthentique. Chaque mot et son action a ses conséquences.

Est-il pas préférable de coopérer avec la grâce que de s'y opposer ? Lorsque vous vous opposez à la grâce, vous opposer à moi ... et qu'avez-vous à y gagner?

Faites attention aux décisions que vous prenez. Choisissez moi et non de plaire au monde. Respectez les Commandements de l'Amour.

Si vous n'êtes pas avec le Saint Amour, vous êtes contre moi et vous ne pourrez pas progresser spirituellement. Comment le pourriez-vous?

Si votre relation spirituelle est de combler l'écart entre le ciel et la terre, vous serez en paix et béni de bien des façons. C'est le devoir de chaque âme de chercher à entrer dans la volonté de Dieu.




Laissez-vous guider par Lui et construisez un monde meilleur


Message de la Maman de l’Amour donné à Marco Ferrari le 25 janvier 2015, 4ème dimanche du mois pendant la prière dans l’Oasis de Paratico (Brescia – Italie) : Dieu habite en vous tous

Mes chers enfants bien-aimés, Je vous exhorte à aimer Dieu et à aimer vos frères et sœurs, en vous rappelant que Dieu vit en eux.

Oui, mes enfants, vous tous vous avez été créés à l’image et à la ressemblance de Dieu et Dieu habite en vous. Si vous comprenez ceci, et si vous le vivez, votre amour envers votre prochain se transformera en paix, en compréhension, en acceptation et en fraternité.

Mes enfants,

Dieu habite en vous.
Dieu habite en chaque homme.

Laissez-vous guider par Lui et construisez un monde meilleur, un monde qui resplendit de paix, d’amour et d’unité !

Mes enfants, laissez-vous guider par Dieu !
Je vous accueille tous sous mon manteau et je vous bénis au nom de Dieu, qui est Père, au nom de Dieu, qui est Fils et au nom de Dieu, qui est Esprit d’Amour. Amen.
Je donne une caresse à chacun de vous et je vous bénis de tout cœur.

Au revoir, mes enfants !




Si vous êtes las, c'est parce que vous n'avez pas demandé la grâce de vivre chaque instant dans la volonté de Dieu

Messages du Ciel - Journal de Pelianito : 19 février 2012
 

1 Thessaloniciens 2, 11-12 : « Et vous savez bien que nous avons été pour chacun de vous comme un père pour ses enfants ; nous vous avons exhortés et encouragés, nous vous avons suppliés d'avoir une conduite digne de Dieu, lui qui vous appelle à son Royaume et à sa gloire. »

« Bien-aimés, il n'est plus temps de reculer, malgré la lassitude que vous pouvez éprouver. Il est maintenant temps de renouveler votre résolution à travers la prière et la supplication fervente. Le Dieu de toute grâce va vous combler de tous les dons dont vous avez besoin pour soutenir votre foi en ces jours de tentation et d’épreuve.

Il n'est plus temps de laisser vos prières en plan, mais de redoubler vos efforts, de concentrer votre attention à rester dans la Divine Volonté. Si vous êtes las, c'est parce que vous n'avez pas demandé la grâce de vivre chaque instant dans la volonté de Dieu. Dans la grâce, votre esprit est renouvelé et en paix, alors même que la tempête fait rage autour de vous. Je ne vous abandonne pas à vos propres solutions, mes enfants.

Je vous fais don de toute la force de la Divine Volonté. N'ayez pas peur ! Je suis à vous, vous êtes miens, nous sommes un ! »

Par votre sainte volonté, Jésus, que votre présence en moi me soutienne à chaque instant. Dans la Divine Volonté, j'accepte toutes les grâces et les dons qu'il vous plaira de m’accorder et je demande à l'eau vive des sources de la miséricorde d'inonder le monde entier. Seigneur Jésus, soyez miséricordieux ! Amen.





Épouse bien-aimée, voilà la juste condition : vouloir ce que Moi, Moi, Dieu, Je veux, ne pas vouloir ce que Moi, Moi, Dieu, Je ne veux pas. Cette condition rend le cœur heureux.

Message d'Amour donné par la Divine Sagesse à une âme mystique d’Italie, le 31 mars 2011 

Chers élus, Mes amis, attendez, espérez, aimez !

Chère épouse, attends la réalisation de Mon Projet, espère en Moi, aime le prochain avec Mon Amour. Voici les choses à faire pour Mes chers instruments, la scène présente est passagère, il s’en apprête une autre selon Mon Cœur, préparée par Moi, Jésus.

Tu Me dis : « Doux Amour, je suis heureuse de Tes Paroles, parce que la scène présente du monde fait soupirer. Nous attendons, Dieu d’Amour, celle que Tu es en train de préparer qui est selon Ton Cœur. Je réfléchis et je médite : je serais très heureuse de Tes Paroles, si je ne voyais pas que, de même que Toi, Dieu, Tu veux réaliser Ton splendide Plan, l'ennemi aussi veut réaliser le sien, qui est horrible. Il peut seulement réaliser ce que tu lui permets ; mais son plan, Doux Jésus, me fait très peur et me fait penser que sur la terre, pour jouir de la nouvelle scène, préparée et voulue par Toi, il en restera bien peu.

Ceci, Doux Amour, est ma pensée mais l'âme qui est entre Tes Mains est heureuse quelle que soit Ta décision, elle veut ce que Tu veux, et ce que Tu ne désires pas, elle ne le désire pas : sa volonté est entièrement conforme à la Tienne, Seigneur. »

Epouse bien-aimée, voilà la juste condition : vouloir ce que Moi, Moi, Dieu, Je veux, ne pas vouloir ce que Moi, Moi, Dieu, Je ne veux pas. Cette condition rend le cœur heureux, et l’homme y est comme l’enfant entre les bras de sa mère : il ne gémit pas mais rit et chante de joie.

Tu Me dis : « Doux Amour, rien n’est plus beau que de sentir la sublime Douceur de Ton Amour. Et Tu la fais sentir à tout moment à ceux qui t’ouvrent en grand les portes de leur cœur : Ta Manifestation va crescendo, et l'âme est heureuse en Toi. »

Epouse bien-aimée, tu penses avec tristesse que la terre puisse rester avec peu d’habitants ?

Tu Me dis : « Avec grande tristesse, Dieu d’Amour, parce qu'elle est faite pour être un grand jardin fleuri pour Toi. Dans le jardin il est beau de voir diverses variétés des fleurs, comme il est triste si elles sont peu nombreuses ! »

Epouse bien-aimée, il ne doit y avoir aucune peur pour celui qui est à Moi. Je donne Joie en abondance et Paix au cœur, Je prépare un futur de brillante Lumière avec Moi. Si on comprend qu’on est tant aimé de Moi, quelle peur peut-il y avoir ? On est heureux sur la terre, on est heureux après la séparation de l'âme du corps. Que manque-t-il ?

Tu Me dis :
« Jésus Adoré, qui est à Toi par choix ne manque vraiment de rien, qui ne l'est pas par son choix manque de tout : c'est le pauvre le plus pauvre. »

Chère épouse, tout homme, en ce moment unique de l'histoire, doit avoir une seule pensée : M'appartenir entièrement, rien d’autre. Je prépare de grandes Merveilles pour celui qui M'appartient par choix, son cœur doit rester heureux et plein d'espoir, quoi qu’il arrive.

Quant à la vie de chacun, Moi, Moi, Dieu, Je la donne et Moi, Moi, Dieu, Je la prends quand Je veux. Cela ne doit pas constituer un problème, qui est à Moi aura la Joie et il la possède déjà d’abord sur la terre et puis, au Ciel, il l'aura pour toujours. Que chacun comprenne bien que la vie de la terre est préparation à celle du Ciel, que personne ne considère la vie terrestre comme définitive, car elle est toujours passagère. Que chacun, chère épouse, se prépare à la vie du Ciel non avec tristesse, mais avec joie ; pour celui qui a bien vécu sur la terre, sublime sera sa fin, mais belle aussi la pause sur la terre.

Tu Me dis :
« Toi, Doux Amour, Tu ne donnes pas le Paradis seulement à la fin de la vie, mais dans Ton grand Amour, Tu le donnes aussi sur la terre. Tu mets le Paradis au cœur de qui T’aime. Il vit une avance de Paradis. »

Epouse bien-aimée, chaque homme aura selon son libre choix : s'il M'a désiré, certes il M’aura, s'il M'a repoussé, certes il ne M'aura pas et dure sera sa condition. Je te le dis : très dure !

Tu Me dis : « Jésus Adoré, j’en vois encore beaucoup fermés à Ton Amour. J'espère qu’il leur arrivera comme ces fleurs qui n'ouvrent pas leurs pétales à cause du froid, mais par un temps plus doux, les ouvrent alors toutes, mettant sous nos yeux un merveilleux spectacle qui apporte la joie au cœur : une prairie fleurie de mille fleurs diverses, toutes belles et parfumées. »

Chère épouse, qui ne s'est pas décidé pour Moi, fatiguera de plus en plus pour le faire parce qu’en lui agit l'ennemi décidé à achever son œuvre et Moi, Jésus, Qui aime tant chaque âme, Je n'empêche pas parce que toujours Je respecte la liberté. Chaque homme, dans le présent, a ce qu'il veut, ainsi dans l'avenir il aura ce qu'il s’est choisi librement, telle est Ma Loi.

Que l’on cueille les Grâces que J'accorde encore, qu’on les cueille pour se préparer au changement de scène, qui ne sera pas le même pour tous, mais toujours différent selon la condition.

Tu Me dis :
« Doux Amour, que Ta Volonté s'accomplisse toujours dans chaque vie et dans le monde entier, Volonté qui jaillit de Ton Cœur, Océan Infini d'amour. Que toute âme répète cette phrase : Jésus j’ai confiance en Toi ! Jésus, que Ta Volonté s'accomplisse ! Jésus, je T'adore, répands sur moi Ta Miséricorde. »


Epouse bien-aimée, celui qui répète ces paroles avec le cœur, aura le salut, la Paix, la Joie et un avenir lumineux en Moi. Sois heureuse dans Mon Cœur et goûtes-y les Délices d’Amour. Je t'aime.

Je vous aime.




Recherchez donc ce que Je veux que vous fassiez dans cette vie,
au lieu de divaguer dans vos propres choix


Message de Jésus à John Leary (USA), reçu le vendredi 29 avril 2011

Jésus : « Mon peuple, dans l'Evangile d'aujourd'hui vous assistez à Ma troisième apparition à Mes disciples après Ma résurrection [Lc. 24, 35-48].

Comme c’était leur ancien métier, Mes apôtres sont allés pêcher en Galilée, mais ils n'ont rien pris. C'est une leçon pour beaucoup de gens qui sont à la recherche d'un sens à leur vie. Parfois, votre mission n'est pas clairement ce que Je veux que vous fassiez. Il vous est nécessaire de pouvoir faire appel à Moi, et Je vais vous montrer le chemin, comme J'ai montré à Mes disciples l’endroit où ils allaient pouvoir prendre du poisson.

Avec Mon aide, ils ont toujours été heureux dans leurs efforts de pêche. Ils ont toujours été surpris aussi par la grande générosité de Mon aide. C'est pourquoi il vous est nécessaire de prier pour que Je vous aide dans tout travail dont vous avez besoin pour vivre. Dans le même temps, Je vais aussi vous aider à clarifier votre mission, et Je vous donnerai la grâce de l'accomplir.

Jusqu'à ce que vous Me donniez votre volonté, il M’est difficile d'utiliser vos compétences. Recherchez donc ce que Je veux que vous fassiez dans cette vie, au lieu de divaguer dans vos propres choix. Permettez-moi d'être le centre de votre vie, et vous serez surpris de ce que vous pouvez accomplir en étant Mes disciples. »


(...) Poussés par le désir de bien faire, beaucoup de gens se demandent quelle différence il y a entre
Faire la volonté de Dieu et vivre dans la volonté de Dieu
Puisque j’avais ce problème, j’ai demandé au Bon Dieu de m’aider à le résoudre. Comme réponse explicative j’ai eu des images mentales, (...)

Chauffeur privé    -----     Jeu d’échecs.

Un Témoignage J. de Parvulis (Canada) Jean de Parvulis est mystique italo-canadien, auteur de plusieurs ouvrages disponibles en livre et en ligne www.parvulis.com

Chauffeur privé

Tout d’abord je me suis trouvé au volant de ma voiture, en train de conduire comme je fais d’ordinaire. 

Sentant la présence d’un passager à côté de moi, j’ai tourné la tête vers la droite pour voir de qui il s’agissait. À ma grande surprise j’ai découvert qu’il s’agissait de Jésus. 
De Jésus lui-même
!

Il se tenait là, tranquillement assis, et finissait par me donner toutes sortes de bons conseils sur quel chemin prendre, où tourner, quand ralentir, etc. 
Moi, je suivais ses conseils avec gratitude, car je voyais bien qu’ils m’étaient fort utiles. 
J’ai alors entendu une voix silencieuse me suggérer de l’intérieur
:

“C’est cela faire ma Volonté”.

Quelques instants après je me suis trouvé assis côté passager. 
En regardant vers ma gauche pour savoir qui conduisait, j’ai découvert, à ma très grande stupéfaction, que mon illustre Passager d’il y a un instant était devenu mon chauffeur privé. 
Jésus en personne avait pris place au volant de mon auto, et la conduisait très bien. 
Nous avions simplement changé de place. 
Et avec Jésus comme chauffeur j’avais l’impression que le monde n’était plus le même, que jamais nous n’aurions pu avoir d’accidents graves. Je me sentais en sécurité.  J’aurais même pu fermer les yeux et relaxer pendant que Jésus conduisait.  Et la voix silencieuse m’a alors suggéré:

“C’est cela vivre dans ma Volonté”.

Je me souviens d’avoir pensé, à haute voix peut-être: “Est-ce normal tout cela? Est-ce possible que le Bon Dieu devienne maintenant mon chauffeur privé ?”
À ces paroles, dites ou pensées, Jésus a répondu: “Qu’est-ce qui est plus facile, mourir sur la croix ou te servir de chauffeur?” Puisqu’il continuait à conduire, et de façon très naturelle, je lui ai encore dit: “Si c’est vous qui conduisez à ma place, aurai-je le droit de relaxer?  De fermer les yeux si je me sens fatigué?  Et si je tombe endormi?”  Mon divin et adorable Chauffeur a souri, puis m’a répondu: “Si tu tombes endormi, je m’occuperai Moi-même de tout”.

Ici j’ai compris que lorsque l’homme renonce à sa propre volonté pour vivre dans la Volonté divine, c’est comme s’il cédait au Seigneur le volant de son auto (c’est-à-dire: la direction de sa propre vie). Les avantages qui en découlent sont sans nombre.



Jeu d’échecs

Je me suis permis de dire encore à mon Seigneur: 

“Seigneur, n’avez-vous pas l’impression qu’il manque quelque chose pour faire comprendre encore mieux, et à tout le monde, ce que vous me permettez de comprendre par intuition et par grâce

N’auriez-vous pas une image supplémentaire pour ceux qui, poussés par la bonne volonté, ont soif de mieux comprendre? J’ai l’impression que cette leçon est trop importante pour ne pas...  ...” 
Comme d’habitude, mais jamais sans surprise, une image s’est présentée. 

J’ai vu deux Êtres qui jouaient aux échecs. 
À moi tout seul je n’aurais jamais imaginé que le Bon Dieu puisse jouer aux échecs avec le Diable, et pourtant... 
Mais il fallait comprendre que c’était juste une image.  Je me suis donc appliqué à comprendre l’image. 

Tout d’abord j’ai compris que les pièces du jeu représentaient des êtres humains. 
J’ai pu me reconnaître dans un pion... 
Et j’ai réalisé qu’aux échecs même un simple pion peut être précieux, si par exemple il se trouve à la bonne place, au bon moment. 

Je regardais le jeu aller quand tout à coup j’ai réalisé que le Bon Dieu était en position de désavantage.  J’ai pensé:  “Impossible.  Le Bon Dieu est plus fort que le Diable. 
Le Diable est une simple créature et ne peut gagner contre son Créateur. 
Le Créateur est forcément plus intelligent et habile que sa créature, quelle qu’elle soit l’intelligence de cette dernière.”

Et pourtant...  Le désavantage du Bon Dieu était bien visible. 
Alors je me suis mis à regarder mon Créateur avec des yeux suppliants et anxieux. 
J’étais comme un enfant qui regarde son père, le sait tout puissant, et le voit malgré tout perdre du terrain devant un mystérieux adversaire vêtu de noir. 
Le pire est que je le voyais pleurer, ou presque, à chaque fois que le jeu l’obligeait à céder l’une de ses pièces si précieuses.  L’enfant que j’étais se révoltait à l’idée de voir son père si beau perdre du terrain devant un adversaire si laid.  (...)

“Papa!  Papa!  Ne vous laissez pas battre.  Faites quelque chose.  N’êtes-vous pas le Tout-Puissant? N’êtes-vous pas le Bon Dieu? Ce n’est pas à vous de perdre.  Il faut que vous gagniez.”

Sans trop savoir pourquoi, mes yeux se sont mis à fixer l’échiquier, et tout à coup…
voilà, l’explication

J’ai remarqué que les pièces avec lesquelles mon Père menait son jeu étaient toutes douées de liberté,
si bien que certaines d’entre elles, se croyant en position de désavantage,
se déplaçaient toutes seules vers un carré voisin, et même plus loin. 

Ce manque de confiance et d’abandon finissait par entraîner leur perte.
Mon Papa avait beau être le Tout-Puissant! 
La liberté qu’exigeait la loi de son amour à l’égard de toutes ses pièces rendait son jeu extrêmement vulnérable face au camp adverse,
où la loi de la peur maintenait chaque pièce solidement ancrée au carré choisi par l’intelligence diabolique de l’Adversaire.

À ce moment je suis revenu de ce côté-ci de la réalité, et la voix silencieuse m’a demandé:
“Mon cher petit pion, te souviens-tu d’avoir déjà lu un texte qui disait que “quoi qu’il arrive
Je rebâtirai mon Église”
Oui, je m’en souvenais, mais pas des mots exacts. 
Alors je les ai cherchés, et je les ai trouvés à la page 118 du livret: Le grand message d’amour.  J’ai donc relu très attentivement ce message, et il disait:

“Le monde moderne renouvelle ma Passion! Cependant, même si tous mes Prêtres me quittaient, comme mes Disciples ont fait lors de ma crucifixion sur le Golgotha, même si Je restais avec seulement un seul d’entre eux, comme je suis resté seul avec Jean, eh bien, à travers celui-là Je renouvellerai le monde!” (19 mars 1969).

Ce texte m’a fait comprendre que la victoire finale appartient à Dieu, mais qu’au cours de la partie on peut avoir des hauts et des bas dus aux conditions décrites. 

(...) Je m’attendais à un commentaire de la part de la voix silencieuse, mais je n’en ai pas eu. 
Sans doute que les images qui venaient de traverser mon esprit étaient suffisamment claires et éloquentes par elles-mêmes. 
Pour moi elles l’étaient, mais pour les autres?  Je sentais que malgré leur puissance et leur clarté, ces images n’auraient pas réussi à convaincre tout le monde, et je m’interrogeais sur ce qui empêche certaines personnes de se déclarer satisfaites des explications fournies par la Providence. 
Or voici la réponse que la voix immatérielle m’a suggérée:

Il y a une différence énorme entre les personnes qu’un rien peut contenter, et celles qui au contraire ne se contentent jamais de rien. 
Les premières ont une âme de bonne volonté, et elles croient à la Providence. 
Elles sont comme des fillettes dociles qui inventent leur bonheur à partir de ce qu’elles reçoivent des mains des adultes. 
Les deuxièmes, au contraire, ont une âme qui ressemble à celle des contestataires professionnels.  Rien ne parvient à les convaincre de choisir la Vérité lorsque celle-ci leur est proposée.  Pour ces personnes tout est prétexte pour nier la Vérité, comme si la Vérité n’avait pas le droit d’exister.

Par exemple, si un témoin de la Vérité ne donne pas son nom, son témoignage n’est pas recevable, mais s’il le donne, c’est son nom qui n’est pas recevable.  Si un livre qui témoigne de la Vérité se présente avec “Imprimatur”, c’est du vieux paternalisme, mais s’il se présente sans “Imprimatur”, malheur à celui qui a osé le diffuser dans cet état! ” (...)


Page d'accueil   --   Qui sommes-nous ?   --   Orientation religieuse   --   Historique   --   Index   --   Fréquentation du site   --   Livre d'or


---