Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes  -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
"Je veux des saints !
J'ai soif des saints... il m'en faut !"

---------------------------

Dieu le Père : "Mais, en ces derniers temps du Monde, c'est à tous que Je demande d'être des Saints, tout simplement du fait de me laisser
libre en eux, de me refléter en chacun, tout à ma guise."
(...) "Je veux des saints ! J'ai soif des saints...  II m'en faut !"

Sainteté
L'essentiel Conseils pour
le quotidien
Commandements
et vertus

A l'école
de la sainteté
Mettre Jésus
en premier
Chapitre important : Unir sa volonté à la Divine volonté de Dieu
Jésus : On donne gloire à Dieu uniquement en accomplissant sa volonté
Jésus : Le but véritable de la Création n’est pas d’accomplir de grandes œuvres, mais celui d’accomplir ma Volonté
AUTRES CHAPITRES
Le cœur  
Petit guide de l'élévation spirituelle

Le petit reste, élus et la fin des temps
Messagers, prophètes de notre temps
Votre mission  
Aux évangélisateurs
Responsabilités du chrétien 
Connaître Dieu  
Progression spirituelle 
Vie et combat spirituel
Adoration
L'heure sainte

La chute
Faire la volonté de Dieu ou Vivre dans la volonté de Dieu
Sainteté dans les épreuves de la fin des temps  
Et les hommes devinrent des Dieux
Discernement  
L'union avec Dieu  
L'union avec Dieu et la fin des temps
Le livre en ligne "L'Imitation de Jésus-Christ"
En route vers le Seigneur  
Rencontre avec Dieu

Le péché d’indépendance


Confiance en Dieu 
Confiance en Dieu dans les épreuves
Confiance en Dieu dans les épreuves de la fin des temps


Message reçues par Alice Lenczewska (1934-2012) 
Lire le livre (PDF)
  Exhortations
Abandon  
Obéissance  
Purification  
Âmes victimes  
Aux persécutés  
Mortification - Jeûne  
Humilité  
Stigmates  
Les secrets de la vie   
Les sept péchés capitaux  
Une âme d'ermite
Nos paroles et nos pensées
L'Éternité


Image-ci-dessous Sainte Thérèse de l'enfant Jésus (1873-1897)
.
Après la vague de totalitarisme fasciste et communiste.
Maintenant, il s’agit que tous luttent contre tous, en utilisant
les différences ethniques, nationales, religieuses ou toute autre


Message reçues par Alice Lenczewska (1934-2012)  Lire le livre (PDF) dont est issu ce message Exhortations

NOUVEAU : Chapitre sur
Alice Lenczewska


3.novembre.1992, 10h40 - Aujourd’hui, Jésus, tu parles dans l’Évangile du renoncement. À quoi dois-je renonce ?

À toi-même. - En quoi est-ce que cela consiste ?

Dans des situations concrètes, pense uniquement au bien des autres – surtout au bien des âmes. C’est moi qui m’occuperai de ton bien.
Ne te juge pas toi-même, mais abandonne-toi dans la paix et la confiance à ma miséricorde.

29 décembre 1992
L’aide depuis le purgatoire ou depuis le Ciel a une autre dimension. L’aide d’une âme sacrificielle vivant dans son corps est plus d’une fois irremplaçable.

Offre ta nostalgie du départ pour mes enfants qui s’accrochent fébrilement à la vie terrestre, en voyant en elle le seul sens de leur existence.
Réjouis-toi de pouvoir faire une offrande aussi grande et aussi utile aux âmes perdues dans l’illusion créée par le monde.

Le sens de la vie sur terre, c’est de se préparer à la vie dans l’éternité et aider les autres dans leur préparation.
Je t’emporterai quand tu auras atteint la limite de tes possibilités et quand ton service sera accompli.

12 janvier 1993 - Les chutes ont la grande valeur de montrer la vérité sur son propre état d’âme. Ainsi que les oublis de moi dans les moments importants et inattendus.

16 janvier 1993 - On ne peut me connaître que par sa propre expérience – par l’expérimentation du contact personnel avec moi.

25 janvier 1995
Moi, tout comme ma Mère qui apparaît à Fatima et à Medjugorje, J’appelle tout le monde à la conversion, à la prière et à la pénitence, pour sauver le plus possible d’êtres humains et le plus possible de morceaux de terre de la destruction totale par Satan qui sème dans les cœurs la discorde, la haine et l’agression.

Faites pénitence et priez pour ceux qui ont succombé à la haine, et pour leur sacrifice. Et ayez confiance en Dieu Un en Trinité, pour que la Paix et l’Amour soient dans vos cœurs, dans vos paroles et dans vos actes.

Ce n’est qu’ainsi que vous vous opposerez à cette vague destructrice de haine réciproque et de discorde, qui inonde le monde et le domine de plus en plus. C’est la nouvelle œuvre de Satan, après la vague de totalitarisme fasciste et communiste. Maintenant, il s’agit que tous luttent contre tous, en utilisant les différences ethniques, nationales, religieuses ou toute autre.

24 mai 1993 - On donne gloire à Dieu uniquement en accomplissant sa volonté.
Un culte est une idolâtrie s’il n’est pas la source et le fruit de la transformation de sa vie selon l’Évangile.






La meilleure manière de combattre, c’est d’offrir à Dieu soi-même et son combat, pour que ce soit Lui qui mène le combat. Alors tout l’effort consiste à s’abandonner


Message reçues par Alice Lenczewska (1934-2012)  Lire le livre (PDF) dont est issu ce message Exhortations

Alicja Maria Lenczewska est née le 5 décembre 1934 à Varsovie en Pologne. Pendant sa vie, elle était professeur de dessin technique dans des écoles publiques. Elle était célibataire. En 1985, quand elle participait à une retraite pour les animateurs du Renouveau Charismatique à Gostyn, elle reçu pendant l’Eucharistie le don exceptionnel d’une rencontre mystique avec Jésus.
À partir de ce moment, sa vie commença à changer diamétralement.


11 mars 1990

Le Seigneur m’a permis de comprendre à quoi ressemble le chemin venant à la sainteté.
C’est un chemin de veille incessante et de combat incessant contre les faiblesses de notre nature humaine et contre les tentations proposées à l’âme par Satan.

C’est l’effort de discerner ces tentations avant qu’elles n’assombrissent l’âme et l’intelligence.

La sainteté est le fruit des victoires dans les petits accrochements et dans la bataille générale qui est la vie sur terre. La ligne de front se trouve à l’intérieur de l’homme – dans son âme. Et indépendamment de l’aide Divine sous forme de grâces, la victoire dépend uniquement de chacun – de son effort et de son choix.

Il n’y a pas de sainteté sans effort, c’est pourquoi le Seigneur crée les circonstances qui nous permettent de prouver notre effort dans le combat, ainsi que nos décisions pour faire ce choix.

Les circonstances nous demandent sans cesse un effort toujours plus parfait, à la hauteur de la sainteté que Dieu veut donner à l’âme qui désire Lui être fidèle.

Les difficultés, les injustices, les souffrances – tout ce qui est difficile et douloureux – forment ces circonstances. Il ne s’agit pas de combattre contre ces circonstances ou avec les gens qui les créent, mais contre soi-même, pour que dans notre cœur gagne l’Amour dans l’âme contre l’égocentrisme. C’est-à-dire pour que Dieu gagne dans l’âme.

La meilleure manière de combattre, c’est d’offrir à Dieu soi-même et son combat, pour que ce soit Lui qui mène le combat. Alors tout l’effort consiste à s’abandonner, à remercier et à accepter avec amour tout et tous, en tant que circonstances de sanctification offerte par Dieu. C’est pourquoi le chemin de l’enfance spirituelle – de l’abandon des enfants – est la route la plus courte vers la sainteté.

Les soi-disant situations difficiles, les personnes difficiles, les échecs, sont des occasions pour le développement et la sainteté de l’âme, mais aussi la vérification de cette sainteté.

Toutes les persécutions que les saints ont rencontrées dans leur vie étaient les circonstances qui leur ont permis de devenir saints (parce qu’il n’y a pas eu chez eux de rébellion et de fuite).





La seule façon de parvenir en haut de l'échelle
et ainsi à la volonté Divine, c'est de gravir les échelons un par un


Saint Amour : Message de Saint Jean-Marie Vianney à Maureen (USA)
14 juillet 2015

Saint Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars et saint patron de tous les prêtres : Loué soit Jésus.

Vous vous demandez souvent comment une âme peut grandir en sainteté.

Plus Dieu sera au centre de votre vie, plus l'âme sera sainte. C'est alors que Dieu fera partie de chaque décision de votre vie, de chaque victoire, de chaque déception et de chaque défaite.
Une telle âme interagit avec la grâce et n'est jamais éloignée de la Providence de Dieu.


C'est très important pour les prêtres qui, trop souvent, se sentent seuls et prennent de mauvaise décisions en se fondant sur le libre arbitre de leur propre volonté et non sur la volonté de Dieu.

C'est comme si le voyage dans la sainteté personnelle était une échelle. La seule façon de parvenir en haut de l'échelle et ainsi à la volonté Divine, c'est de gravir les échelons un par un. Dans le domaine spirituel, vous atteigniez le barreau suivant grâce à vos efforts dans les domaines de la prière, du sacrifice et de l'abandon. Ces efforts font de Dieu le centre de votre existence.

Permettez à Dieu de régner sur vos cœurs de cette manière et vous grandirez en sainteté.




Vous connaissez de nombreuses personnes qui, dotées de charismes, sont les outils du ciel, qui dans ces temps troublés se donnent entièrement, cela pour tracer la route qui conduit au Royaume de Dieu.

Message du Ciel - Jean messager de la lumière (France) -
Livre Tome 3 : Au souffle de l'Amour vivifiant. Page 59 : Les saints. Messages du 20.08.2001 au 26.12.2001.

Les saints ont toujours été des êtres insatisfaits qui, face à l’idéal de perfection qu’ils souhaitaient atteindre, ont su jeter sur le monde un regard amoureux, se considérant incapables d’accomplir leur tâche. Ils se trouvaient attristés, de par leur nature humaine si imparfaite, de décevoir Notre Seigneur face aux grâces qui leur étaient données; insatisfaits de constater, au fil des années, la corruption du monde, l’orgueil et la méchanceté des hommes qui se détournent de Notre Seigneur Dieu.

Cette insatisfaction, au lieu de les décourager, les poussait encore plus à redoubler de zèle devant la tâche à accomplir. Chez tous les saints, que leurs tâches soient distinctes et leurs vies si différentes, vous trouvez toujours cette force, cette volonté de lutter.

Vous retrouverez également sur tous, une vertu commune, le renoncement. Dans ce renoncement, ils ont abandonné leur volonté charnelle pour laisser place à la volonté de Dieu et à elle uniquement. Dans le Pater vous dites bien: «Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.»

Rendez hommage à tous les saints, vous avez vos saints que vous priez et sollicitez, pensez également à vos saints patrons que vous avez tendance à négliger.

Le meilleur hommage à leur rendre est de méditer sur leur vie, faites-le prochainement en compagnie de vos amis du groupe de prières. Vous venez de visiter le sanctuaire de Louis-Marie Grignion de Montfort, vous avez été fort émus, car vous avez ressenti la présence réelle de ce grand saint qui, par son entière dévotion à la Sainte Vierge Marie, vous pousse à la réforme intérieure.

N’hésitez pas à vous pencher sur la vie des saints, que ce soit par exemple: sœur Faustine, dans son dépouillement, le saint curé d’Ars, sainte Bernadette, sainte Germaine, vivants exemples d’humilité, qui tous, n’ont jamais cherché à entraîner leurs frères dans leurs charismes.

Un charisme incontestable est en réalité une souffrance continuelle où souvent, viennent se mêler le doute et, sous diverses formes, les attaques du Griffu.

Ainsi les saints, dans toute leur modestie, préféraient mourir plutôt que d’en retirer puissance et gloire. Vous connaissez de nombreuses personnes qui, dotées de charismes, sont les outils du ciel, qui dans ces temps troublés se donnent entièrement, cela pour tracer la route qui conduit au Royaume de Dieu.

Autour de vous, l’Esprit souffle où il veut, et quand il veut, car le charisme n’appartient pas à celui qui en est le gérant ou plutôt l’instrument. Par contre, seuls les prêtres ont le pouvoir d’appeler l’Esprit à volonté, autant pour les besoins de leur sacerdoce que pour la vie de la communauté.

Les charismes de chacun sont lourds à porter parce qu’ils sont des grâces exceptionnelles.

Chaque action ou message est reçu comme une certitude, qui bien vite, se transforme en blessure car le démon, roi du doute, s’attaquera à l’esprit du messager pour le détourner de sa mission. Quand le Seigneur élit domicile dans une âme, par le fait même de Sa présence, chers amis dans la foi, Il rend cette âme humble. Il lui dévoile ses péchés, souvent d’orgueil spirituel et de même que ses manquements, pour l’inviter à progresser sans cesse vers la sainteté.

Dans un charisme authentique, chaque action, chaque parole de sagesse, chaque phrase prophétique, chaque message est un trésor inestimable que le messager a le devoir de déposer entre les mains d’un directeur de conscience avant de le livrer à celui ou ceux auxquels il est destiné.

Jean messager d'Espérance




Tous les aspects de votre être sont-ils orientés vers la sainteté ?

Le Journal de Pelianito, 5 août 2013

Lv. 19, 2 : Parle à toute la communauté des Israélites. Tu leur diras: Soyez saints, car moi, Yahvé votre Dieu, je suis saint.

« Mes enfants, êtes-vous saints ? Tous les aspects de votre être sont-ils orientés vers la sainteté ? Pourquoi hésiter ? C'est le malin qui vous pousse à penser que vous êtes en train de perdre quelque chose en devenant saint.

Ne vous y trompez pas ! Car ce que vous gagnez est inimaginable pour l'esprit humain. L'ennemi le sait et il craint les âmes saintes, donc il va utiliser toutes les astuces pour vous dissuader de croitre dans la sainteté.

  • Accrochez-vous à Ma mère. Elle vous mènera toujours sur le chemin de la sainteté. 

  • Accrochez-vous au chapelet

  • Accrochez-vous à la croix

  • Acceptez toute chose comme un don de Dieu, car le Seigneur peut tout utiliser pour vaincre le mal. 

Une âme sainte comprend cela. Mes enfants, soyez saints comme votre Père céleste est saint. »

Père bien-aimé, Abba, parfait et saint, rend nos cœurs semblables au Tien. Comme nous sommes faibles ! Mais, dans Ta sainte volonté, comme nous sommes invincibles. Accorde-nous toutes les grâces dont nous avons besoin pour devenir saints dans chaque aspect de nos vies. Nous plaçons toute notre confiance en Toi, cher Père, par Jésus et Marie. Amen.





C’est mon désir de vous guider vers la sainteté

Message de la Vierge Marie à Marco Ferrari, le 8 décembre 2011, fête de l’Immaculée Conception, à Paratico (Brescia – Italie)

Mes chers petits enfants bien-aimés, aujourd’hui c’est un grand jour: réjouissez-vous avec moi ! Merci de votre présence et de votre prière. Mes enfants, priez, afin que tous puissent connaître la paix qui ne vient pas de vous, mais de Dieu.

J’ai choisi ce lieu, en particulier cette paroisse [de la même façon, Notre Dame a choisi ce site, a choisi chacun de nous, etc.] et c’est mon désir de vous guider vers la sainteté. Avec amour, je protège cette communauté et je désire que tous soient miens.

Voyez, mes enfants, c’est seulement par le don total que vous pourrez comprendre le don du sacrifice de Jésus sur la croix pour chacun de vous. Mes enfants, donnez votre temps à Dieu, ayez confiance en lui, il vous transformera et vous remplira de sa grâce en sorte que vous deveniez grâce pour les autres.

Mes enfants, priez davantage ! De ce lieu, le parfum de la prière et de l’amour monte souvent. Mes enfants, je vois tristesse et angoisse dans vos cœurs mais je vous exhorte à nouveau à être un témoignage vrai et à partager la joie de la foi avec vos frères.

Je vous accueille tous dans mon cœur immaculé, je vous caresse tous et je vous bénis tous, au nom de Dieu qui est Père, de Dieu qui est Fils, de Dieu qui est Esprit d’amour. Amen.

Merci de votre prière. Ciao mes enfants.





Je vous demande d'entrer par la porte étroite pour gagner le ciel

Message de Jésus à John Leary (USA), reçu le dimanche 22 août 2010 

Jésus : Mon peuple, pendant que vous Me contemplez portant Ma croix, Je veux que vous M'offriez vos épreuves et vos souffrances à la fois pour vos péchés que pour les péchés des autres. Il y a une valeur rédemptrice dans vos peines et vos souffrances, si vous êtes capables de Me les donner. 

Dans l'Évangile Je vous demande d'entrer par la porte étroite pour gagner le ciel. Concentrez-vous sur Moi toute la journée pendant que vous Me consacrez votre volonté de tout faire pour Ma gloire. 

Vous avez besoin d'amour dans votre cœur tant pour Moi que pour votre prochain. Lorsque vous suivrez Mes Commandements d'amour, vous effectuerez de bonnes œuvres pour votre prochain, par amour pour lui (ou pour elle).

En examinant votre conscience et en évaluant vos actions, vous serez poussés à la Confession fréquente. Vous savez combien J'aime chacun de vous, et que Je veux que vous suiviez le droit chemin du ciel en évitant les tentations du monde.

Une autre façon d'assurer votre chemin vers le ciel, et d’éviter le jugement de l'enfer, c’est de porter le scapulaire de Ma Sainte Mère, et de prier Ses prières de consécration. En suivant ces instructions, vous aurez votre récompense dans le ciel.





Ce qui se fera bientôt : le tournant de vos vies vers cette couleur de l’amour et de la paix

Enseignement donné par la Ste-Trinité à «  Solitude » à partir des écrits de Luisa Piccareta sur la ‘Divine Volonté’ 30 janvier 2009 (suite)

2 février 1924, Luisa, Le Livre du Ciel, Tome 16, p. 90 L’abandon en Dieu donne des ailes pour voler en la Divine Volonté.

Mes enfants, le “passeport” pour cette éternité de bonheur se prépare dans vos vies de fils et de filles.

Tout ce que vous avez donné par amour sera rempli de vœux de bonheur pour votre éternité.


Mais, je dois dire que votre vie a été quelque peu distraite de votre véritable route mais, vous avez des moyens de faire de votre vie des agirs qui rapportent au centuple de vos agirs : “ce qui est fait dans ma « Divine Volonté »”; non seulement le centuple, mais sur tous les enfants qui ont existé, qui existent et qui existeront. Le tout sera amené au pied du trône de Dieu‑Père pour qu’Il en prenne connaissance à votre arrivée vers lui. Le tout sera inscrit dans le “livre d’or”. Pour votre éternité, ce sera mesure de votre mesure qui se multipliera en grâces d’amour et de bonheur.

Tout ce que vous faites présentement vaut de “l’or” quand cela est fait dans cet esprit de charité, comme Je vous l’ai enseigné. N’oubliez pas que vous entraînez vos frères avec vous ! Cela Nous en voyons l’intérêt d’autant plus grand, que Nous déployons notre grâce pour en faire des multiples. Voilà pour cela.

Tout, tout ce que vous faites pour mes enfants cela est pour moi ! C’est ce qui vous révèle cette passion que J’ai de vous stimuler à agir dans la « Divine Volonté » et à profiter de cela pour donner du feu à des braises presque éteintes. Je viens à vous, mes enfants, vous apporter ce cadeau de votre chemin à prendre; celui de continuer à faire de votre mieux dans votre monde pour accomplir ce qui se fera bientôt : le tournant de vos vies vers cette couleur de l’amour et de la paix.

Tout sera devenu matérialisé dans quelque temps : d’abord dans votre cœur, ensuite autour de vous, et ensuite dans toutes les sphères de ma création. Voilà, mes petits !

Vous m’êtes très précieux ! Je vous aime, mes enfants, et nous voilà partis en accélérant notre pas vers une meilleure répartition du bonheur. Partez avec ce cadeau de Dieu, ce Père qui appelle à la joie et à l’amour. Tout vient de lui !

Je signe : Père, Fils et Esprit d’Amour. Amen.







Pour que je puisse vous mouler à mon Cœur, il me faut vous donner
des directives à cet effet.

Enseignement donné par Jésus à «  Solitude » à partir des écrits de Luisa Piccareta sur la ‘Divine Volonté’ - 30 janvier 2009

23 janv. 1924, Luisa, Le Livre du Ciel, Tome 16, p. 87     Chicoutimi, Solitude, 30 janvier 2009
Jésus entrelaça le Fiat de la Création avec celui de la Rédemption, et il veut que le troisième Fiat soit aussi entrelacé avec les deux autres.

La Volonté éternelle de Jésus prime sur son Humanité.

Le message présent te réjouit ma fille, alors je te fais enfant de ma “Parole de Vie”! Tout ce qui te touche, me touche. Ton attente me fait voir l’empressement de ton désir d’être mon soutien, ma parole pour mes enfants. Maintenant, ma fille, ne vois-tu pas la grandeur de vos pas à faire dans mon chemin qui vous mène à ce carrefour que l’on a fixé pour vous, et entrer dans ce chemin sans difficultés ?

Nous voulons vous introduire dans ce chemin qui vous est tracé pour parvenir à entrer chez vous ! Mon Cœur sert de “véhicule” pour vous amener là et vous avez à me donner votre consentement. Pour que je puisse vous mouler à mon Cœur, il me faut vous donner des directives à cet effet. Le chemin de Dieu se voit aux “fruits de l’arbre de vie”. Mes enfants, vous avez à suivre ma trace et tous les comportements que vous avez appris, vous devez en prendre conscience.

Pour cela, nous avons à vous faire connaître la vérité. Ce qui a été mis en chacun de vous est différent, par rapport à votre mission à chacun, votre place dans ce monde. Mais, aujourd’hui, je veux vous faire découvrir ce qui a été déposé en vous; J’y ai déposé ce que le Père voulait.

Certains comportements de vos vies ont été conquis par celui qui vous a fait miroiter le bonheur, et qui a mis ce mouvement de fausseté qui est apparu dans vos cœurs. Plusieurs ont une fausse idée d’eux-mêmes. Mon Cœur est si désireux de vous porter à la lumière mais, Je sais que vous ne pouvez voir qu’une partie à la fois.

Je me dispose à vous accompagner dans cela, car les mots ne suffisent pas. Je suis mouvement de grâces pour vous. Pour ce qui est de vous porter à votre réalité, j’ai à vous proposer des choses; disons pour commencer : à vous reconnaître “enfant du Père”, en ce sens que vous avez cherché à fuir ce “mal de vivre” vers des choses inutiles qui n’amènent que des bonheurs éphémères. Certes, ces choses sont là pour vous agrémenter la vie, mais n’ont pas de pouvoir de vous libérer de ces malaises.

Nous voyons là comme un chemin à vous montrer pour retrouver votre identité. Je vais vous aider dans ce sens là. Vous pourrez me questionner quand cela vous sera incompréhensible. J’ai à vous conduire à mon enfant, parfois, pour qu’elle me demande votre réponse, mais souvent je vous réponds personnellement. Il vous faut être à l’écoute dans vos cœurs. Tout ce qui vous nuit vous sera révélé dans votre cœur. Pour vous connaître en vérité, il vous faut être en vérité avec vous-mêmes d’abord, et avec moi, et avec les autres. Tout cela se tient !

Ma parole vous aide, mais encore faut-il l’écouter dans votre cœur ! Et si votre cœur est rempli de vous-mêmes, comment voulez-vous saisir ma parole ? Ma Mère m’a éduqué de la façon que le Père le voulait et, parfois, Elle avait à me montrer ce que je devais faire et ne pas faire. Je Lui disais : << Maman, Je veux que tu me dises ce qui te plaît ou non ! >>

Ce que je veux dire, mes enfants, c’est la façon dont je vais procéder : comme celle de Maman. Cela sera pour vous donner le sens à votre vie et pour vous libérer de vos angoisses et de vos peines. J’ai à vous demander si cela vous convient de porter cette croix de ma passion à l’église, au jour de ma passion. Cela vous amènera à demander au prêtre de faire ce chemin de croix en portant la croix dans l’église, pour signifier que la croix a de l’importance pour vous.

Ma Rédemption a été la porte ouverte à ce chemin. Je me suis donné dans ce but d’être l’ouverture vers mon “FIAT de la Sanctification ” pour rétablir ce lien avec le Père. Mon âme a soif de vous amener là où il le veut. Mon Cœur palpite à l’idée de vous voir dans votre “demeure” qui vous est préparée. Par ma Résurrection, vous avez obtenu cette faveur d’avoir ce privilège de vivre éternellement, vivant avec notre “présence en vous”. Je vous ai voulus comme des “enfants d’amour” et je vous offre ce chemin qui vous amènera à cet “état d’être” de notre amour véritable.

Autres choses qu’il vous faudra faire : c’est d’avoir des membres qui se dévouent spécialement dans l’église, comme service à l’Église. Je vous veux visibles, au cœur de vos églises, sans pour autant faire des extravagances; aussi simple que : passer la quête, prendre le temps de répondre aux demandes de prières de vos prêtres, comme : le chapelet, les messes, rendre des petits services, pouvoir compter sur vous pour des rassemblements de prière, pour des intentions spéciales et fêtes, tout cela dans la simplicité, sans faire de bruit. Ne pas vous vanter de cela, mais de  le faire avec un sourire. Bien !

Cela vous mettra en marche. Nous reviendrons plus tard pour autres choses, d’accord ? Je vous donne force et courage ! Merci d’être des enfants à l’écoute ! Amen.

Jésus, votre Allié.






La personne au cœur pur est tournée vers le Père céleste et veut être sans cesse avec lui


Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette - Mercredi 14 janvier 2009


Les Béatitudes : Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu! (Matthieu 5.8)


Notre Seigneur et Sauveur a donné un message à Joseph. Jésus lui a dit ceci :

Rien n’est plus beau qu’une personne au cœur pur.

Elle n’est pas alourdie par le péché.
Pas de colère ni de haine dans son cœur.
Cette personne n’imagine pas de projets tortueux pour faire le mal.
Elle n’est pas dépendante de l’alcool ni de la drogue.
Elle dit toujours la vérité et est toujours prête à secourir ceux qui sont dans le besoin.
Elle ne suit pas les impératifs de la chair mais suit plutôt la parole de Dieu.
Elle est humble et constamment joyeuse.
L’argent n’est pas sa principale préoccupation : elle désire seulement avoir ce qu’il lui faut pour vivre.


« La personne au cœur pur est tournée vers le Père céleste et veut être sans cesse avec lui. Elle a la bénédiction du Père et la mienne. Elle vit dans l’amour de l’Esprit Saint, et un jour elle verra Dieu. Les personnes ainsi disposées sont sur le chemin du ciel et vivront avec Dieu pour toujours.

« Un bon exemple de pureté du cœur est sainte Thérèse de Lisieux. Elle a passé sa vie à aimer Dieu et ses semblables. Son cœur n’était habité par rien d’autre qu’un amour immense. Elle n’a pas réalisé de merveilles ni accompli d’œuvres grandioses, mais dans tous ses petits gestes elle mettait beaucoup d’amour et c’est cela qui compte.

« Vous êtes purs de cœur si vous recevez la confession et regrettez vos fautes. Suivez l’exemple de sainte Thérèse, et puisse l’amour régner dans votre cœur. Je vous aime tous. »

Traduction : RF




Comme vous désirez très fort la sainteté! 
Ce désir me plaît et je bénirai ce désir, j’accroîtrai votre sainteté


Directives pour notre tempsn Message du mois, tel que Jésus l’a donné à Anne une apôtre laïque d’Irlande - 1er octobre 2008.


Chers apôtres, comme vous désirez très fort la sainteté!  Ce désir me plaît et je bénirai ce désir, j’accroîtrai votre sainteté.  Il y a des moments où vous désespérez de devenir aussi saints que vous le souhaitez.  Durant ces moments, lorsque vous êtes tentés, j’aimerais que vous sachiez que je peux vous rendre saints en un instant.  Si vous avez besoin de la sainteté héroïque en un instant, je peux vous la donner. 

Le Saint Esprit souffle là où elle est à la fois accueillie et nécessaire, par conséquent, si vous accueillez l’Esprit, l’Esprit vous sanctifiera.


Moi, Jésus, j’ai vécu sur terre, et dans mon humanité, je comprends les luttes qui vous tourmentent.  Je comprends la frustration que vous ressentez quand vous vous examinez et que vous découvrez que vous avez travaillé en vertu du « faire ».

Mes chéris, considérez la vie comme une promenade.  Si, à un moment donné,  vous vous promenez, vous marchez, vous ne vous assoyez pas sur le chemin pour ensuite appeler cette action de la marche, mais l’action de s’asseoir et c’est différent de marcher.  Votre vie spirituelle est voulue pour être active.  Si vous vous regardez et que vous trouvez que vous avez besoin de travailler sur la sainteté, alors vous vous regardez en vérité;  vous êtes sur le sentier et vous marchez et vous voyez que devant vous le sentier pour votre sainteté se continue vers l’inconnu aussi loin que possible.

Moi, Jésus, je suis à l’aise avec cela pour vous.  Je ne suis pas content cependant, quand vous reculez ou quittez complètement le sentier.  Vous êtes voulus pour me servir et pour me servir en ce moment.

Veuillez ne pas être distraits.  Ne croyez pas que mon plan peut se faire sans votre service.  Mon plan n’exige pas votre perfection, mes très chers, mais nécessite votre présence.  Si vous demeurez avec moi durant votre période sur terre, mes trésors vous sont transmis.

 Vous pouvez alors ouvrir votre cœur aux autres et permettre que ces trésors soient distribués.  Demandez-moi ces trésors pour les autres.  Je les transmettrai aux autres à travers vous.  N’ayez pas peur que cette prière reste sans réponse…elle ne le sera pas;  elle sera exaucée plus généreusement que vous pouvez l’imaginer. 

Rapprochez-vous de moi dans la sainteté, chers apôtres, pour que je puisse vous sanctifier et avancer dans le monde à travers vous.  N’ayez pas peur des changements.  Tout comme vous devez toujours avancer sur votre sentier, de même le monde doit toujours avancer à travers le temps.  Comme le monde avance dans le temps, il change et il change actuellement.

Vous, très chers apôtres, faites partie de ce changement.





Si vraiment vous croyez en moi et êtes mon ami, vous tâcherez de m’imiter


Père Melvin Doucette - 22 septembre 2008

 
« Un bon arbre ne produit pas de mauvais fruits, ni un arbre malade de bons fruits. Chaque arbre se reconnaît à ses fruits : on ne cueille pas des figues sur des buissons d’épines et l’on ne récolte pas du raisin sur des ronces. L’homme bon tire du bien du bon trésor que contient son cœur; l’homme mauvais tire du mal de son mauvais trésor. Car la bouche de chacun exprime ce dont son cœur est plein » (Luc 6.43-45).

Je vous livre un autre message que Joseph a reçu de Notre-Seigneur. Jésus lui a parlé ainsi :

Comment pouvez-vous dire si une personne est authentique ou non? Comment savoir si quelqu’un est vraiment mon ami ou non? Les Évangiles vous rapportent ce que j’ai répondu à ce sujet aux apôtres. Je leur ai dit qu’on pouvait connaître la nature d’une personne en observant les fruits qu’elle produit. Vous savez qu’un bon arbre ne peut produire de mauvais fruits : il produira invariablement de bons fruits. Il en est de même pour toute personne.

Si vraiment vous croyez en moi et êtes mon ami, vous tâcherez de m’imiter.
Vous m’aimerez de tout votre cœur et vous aimerez vos semblables autant que vous vous aimez vous-même.
Vous suivrez les commandements et serez prêts à pardonner à quiconque vous a blessé.
Vous vous adonnerez chaque jour à la prière, en particulier le chapelet, et vous participerez à la célébration de la sainte Eucharistie chaque dimanche et en semaine si c’est possible.
Vous serez toujours disposés à servir les autres, surtout les pauvres, les malades ou les vieillards.
Vous soutiendrez de bonnes causes, jamais celles qui sont contraires à mon enseignement ou à celui de mon Église.

Si vous vous dites catholiques et approuvez par exemple l’avortement, l’euthanasie, le mariage de personnes du même sexe, la sexualité préconjugale ou la recherche sur les cellules souches, vos fruits montreront que vous n’êtes pas véritablement mon ami.

Vous devez favoriser la vie, à partir de la conception jusqu’à la mort naturelle, et savoir que les relations sexuelles hors mariage sont des péchés. Comment pouvez-vous aller à l’encontre de la loi divine et vous dire mon ami?

« Mes chers amis, je vous invite à vous réveiller et à défendre vos croyances avec courage. Ne vous laissez pas marcher sur les pieds par ceux qui soutiennent des idées fausses. Soyez mes témoins dans chaque partie du monde. Je suis mort pour vous : êtes-vous prêts à souffrir pour moi? Avec ma force, vous vaincrez. Je vous aime.





Le Père me montrait ce que j’aurais à faire cette journée-là, ou pendant mes nuits de prière, il m’aidait à prendre la bonne décision pour ma Mission.


Père Melvin Doucette - 23 septembre 2008

« En ce temps-là, Jésus monta sur une colline pour prier et y passa toute la nuit à prier Dieu. Quand le jour parut, il appela ses disciples et en choisit douze qu’il nomma apôtres » (Luc 6.12-13).
Je vous transmets aujourd’hui un autre message que Notre-Seigneur à donné à Joseph. Jésus lui a parlé en ces termes :

« La prière est très importante dans la vie du chrétien. La personne qui se dit mon adepte et ne prie pas est une menteuse. Vous ne pouvez pas être mon disciple si vous n’entretenez pas une relation personnelle avec moi et avec le Père et le Saint-Esprit.

« Deuxième Personne de la Sainte Trinité, je passais du temps à prier chaque jour. Parfois c’etait toute la nuit que je restais en prière avec mon Père. J’aimais me lever tôt le matin et me rendre dans un endroit paisible pour être avec lui. Je suis à la fois humain et divin, et en tant qu’humain, je devais consacrer du temps à la prière.

Pendant nos entretiens intimes, le Père me montrait ce que j’aurais à faire cette journée-là, ou pendant mes nuits de prière, il m’aidait à prendre la bonne décision pour ma Mission. Lorsque je dus choisir les 12 apôtres, je passai la nuit d’avant sur la montagne avec mon Père céleste. Il me montra ceux que je devais choisir et comment je devais agir pour en faire les apôtres qu’ils sont devenus. Ils sont tous saints, à l’exception d’un seul, Judas Iscariote, qui m’a trahi.

Vous qui croyez en moi et voulez me suivre, vous devez passer du temps avec moi dans la prière. Il est important que vous développiez un lien étroit et intime avec moi, votre Seigneur et Sauveur. C’est par la prière que vous communiquez avec le ciel et donc avec moi.

Je vous invite à prier quotidiennement, à venir à la célébration de la sainte Eucharistie chaque jour si possible et à prendre part à l’Adoration eucharistique régulièrement. Je demande à toute famille de réciter le chapelet chaque jour : vous en recevrez les grâces nécessaires pour former une famille aimante et unie. La prière vous maintient en vie en tant que disciple.






Pourquoi certains semblent-ils plus favorisés des dons de Dieu que d’autres ?


France, le mercredi 30 Mai 2006 - 15h32  Temps de Pentecôte Fête de Sainte Jeanne d'Arc


Jean-Marc : Très Sainte Trinité, dans cette douce lumière de l’Esprit-Saint, nous nous préparons à célébrer la fête de la Très Sainte Trinité, qui vous est dédiée le 3 juin 2007. Daignez bénir ce cénacle de prière, qui aura lieu à Courbevoie (92), le samedi 2 juin 2007. Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit...
 

Fils et filles de Dieu, recevez Ma Paix en abondance, pour vous et vos familles.

Laissez-vous conduire par l’Esprit-Saint, cet Esprit d’Amour et de Sagesse, qui veut vous sanctifier de l’intérieur et faire de vous de vivantes hosties offertes à la Gloire de Dieu. Dieu tout puissant et miséricordieux veut demeurer en vous et vous combler de tous Ses biens. Pourquoi certains semblent-ils plus favorisés des dons de Dieu que d’autres ?

Tout simplement, car ils s’abandonnent davantage que les autres à la volonté de Dieu, parce qu’ils L’aiment plus profondément et qu’ils s’offrent pleinement.
Plus une âme s’ouvre davantage à la Présence divine et plus elle est comblée de cet Esprit divin et de Ses charismes, qui sont autant de manifestations de Dieu à travers cette âme.

Plus une âme est aimante et abandonnée et plus elle reçoit les dons de Dieu. Dieu n’est pas limité dans Ses dons, mais Il rencontre peu d’âmes capables de les recevoir et de les faire fructifier. Dieu donne avec Sagesse et discernement, Il ne répand pas Ses dons inutilement à une âme qui les mépriserait et n’en ferait pas bon usage.

Si vous désirez recevoir les dons de Dieu, offrez-vous à Dieu corps et âme, aimez-Le de tout votre cœur, laissez-vous sanctifier par Son Esprit d’Amour et de Sagesse.

En chaque âme qui le veut bien, J’accomplis des merveilles.
En chaque vie qui M’est donnée, Je manifeste Ma Gloire.
En chaque cœur qui se donne à Moi, Je manifeste Ma puissance d’Amour et de Vie.

Fils et filles de Dieu, offrez-Moi votre cœur, votre vie, votre volonté, vos aspirations, votre avenir et vous verrez en vous et autour de vous, Mon action divine et Ma main à l’œuvre.

Lorsque Dieu bénit une âme, Il la remplit de Sa Vie divine et cette âme se transforme, se purifie, se parfait dans la main de Dieu.
Dieu donne Vie à tout ce qu’Il touche. Telle est la sainteté de Dieu et Sa puissance.
Fils et filles de Dieu, recevez toute Ma Tendresse de Père très aimant. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Votre Père éternel et de la Terre.






Je vous montrerai comment je veux que vous viviez dans la sainteté


Messages du Seigneur donnés à John Leary - Dimanche le 25 mars 2007.

Jésus : Mon peuple, la lumière qui brille de la croix, représente mes abondantes grâces dont j’inonde tout le monde. À ceux qui m’acceptent, vous avez beaucoup à recevoir; à ceux qui me rejettent, mes grâces me sont retournées. Je suis toujours disponible pour partager mon amour avec chacun, mais je ne m’impose à personne.

C’est difficile pour vous de me voir agonisant sur ma croix, mais je veux que vous partagiez votre vie avec moi dans vos propres souffrances. Vous êtes ici pour me servir, et durant le Carême je vous demande tout spécialement de renoncer à vous-même et de faire entièrement ma volonté. C’est difficile de tout me consacrer parce que vous aimez être en contrôle de votre propre vie.

Toutefois quand, dans une complète dépendance de moi, vous me laisserez vous guider, je vous montrerai comment je veux que vous viviez dans la sainteté.

Je vous appelle tous à être parfaits comme mon Père du ciel est parfait, mais vous devez abandonner vos désirs terrestres afin d’être totalement centrés sur m’aimer et me servir.
Faites bon usage de cette période de Carême par vos actes de renoncement à vous-même dans toutes vos petites pénitences.






En reconnaissant Dieu comme votre Seigneur et Maître,
il prendra soin de vous et vous conduira sur votre sentier vers le ciel.


Messages du Seigneur donnés à John Leary - Lundi le 26 mars 2007 (L’Annonciation) Notre-Dame a donné le message.

Mes chers enfants, je veux vous remercier tous les deux pour avoir voulu venir à mon église pour célébrer ma fête de l’Annonciation. Vous avez entendu le récit de l’Évangile sur la façon dont St-Gabriel m’a apporté le message que j’ai attendu toute ma vie pour accomplir la volonté de mon Fils, Jésus.

Je ne comprenais pas comment cette grossesse se ferait, mais St-Gabriel m’a dit que ce serait par la puissance du Saint Esprit, la Troisième Personne de la Sainte Trinité. Ce fut à ce moment que j’ai prononcé mon « fiat » en réponse à la demande de l’ange, et puis j’ai conçu Jésus dans mon sein. J’étais le saint instrument de Dieu en l’emmenant dans ce monde.

Vous êtes tous appelés à servir Dieu dans la mission qu’il a prévu pour vous depuis votre propre conception. C’est votre choix de prononcer votre propre « fiat » : que vous servirez Dieu en plaçant votre volonté dans sa divine volonté.

En reconnaissant Dieu comme votre Seigneur et Maître, il prendra soin de vous et vous conduira sur votre sentier vers le ciel. Mon cœur est « un » avec le cœur de mon Fils Jésus, tout comme nous étions une seule chair avant sa naissance. Vous pouvez aussi unir votre cœur avec nos deux cœurs quand vous aimez Jésus de tout votre cœur, esprit et âme.





Vous avez été créés pour le ciel afin d'être des saints

La Vierge Marie apparaît au Père Melvin Doucette (Canada) Jeudi le 13 mars 2003

J'ai passé mon temps de prière ce matin avec Jésus qui m'a parlé disant:


Melvin, Je suis ton Sauveur, Je t'aime. Vous avez été mis sur terre, Melvin et chacun de vous mes frères et soeurs, pour un but spécial.  Vous avez été créés pour le ciel afin d'être des saints. 

Pour atteindre ce but vous devrez lutter et souffrir et ma vie sur terre est un exemple de ce que Je veux dire.  Ne craignez pas de Me livrer vos vies et être sous mon regard à toute heure. 

Vous devrez extirper le péché de votre coeur aussi bien que tous vos mauvais attachements. C'est toujours une lutte car le péché peut coller à vous comme la rouille au métal. Avec ma grâce, vous pouvez vous débarrasser de ces habitudes qui vous confinent dans le péché. Vous devrez être vigilants chaque jour pour ne pas retourner à vos anciennes manières. 

Cultivez, mes chers amis, de bonnes habitudes de prière, de lecture de la bible et de bons livres, de remerciement au lieu du bavardage, de pardon au lieu de nourrir le ressentiment, et d'aimer au lieu de critiquer et se plaindre. Soyez humbles comme Je suis humble de coeur et Je vous bénirai.

Acceptez tout comme un cadeau pour vous venant de mon Père et louez-Le pour cela.
Soyez reconnaissants pour chaque signe d'amour et d'amitié et sachez que Je suis toujours avec vous.  Marchons main dans la main chaque jour. 

Je vous aime.





Elle doit demander la grâce de sagesse et de discernement


Message de Jésus à Léandre Lachance

La personne qui choisit de répondre à l’appel et aux grâces ne peut le faire seule. En plus, il lui est nécessaire de prier, d’adorer, de jeûner, de lire et d’entendre la Parole de Dieu, de s’en nourrir quotidiennement et de pratiquer régulièrement les sacrements, principalement celui de la Réconciliation et de l’Eucharistie.

Elle doit donc devenir une pratiquante assidue dans Mon Église. Pour ce qui est des courants de pensées fausses qui ont pénétré à l’intérieur, elle doit demander la grâce de sagesse et de discernement. S’il existe le moindre doute, il faut s’en remettre à la Parole, à l’enseignement doctrinal de l’Église, des encycliques et des positions claires et précises de votre Saint Père actuel, Jean-Paul II.






À chaque jour, mettez du temps à la prière


La Vierge Marie apparaît au Père Melvin Doucette (Canada) Extrait du Mardi 31 déc., 2002

Établissez vos priorités avec moi aujourd’hui dans la prière. Veillez à ce que vos relations d’amitié en famille, entre amis et voisins et avec moi, soient fortes et pardonnez toutes les personnes qui vous auraient offensés d’une façon ou d’une autre. À chaque jour, mettez du temps à la prière. Et à chaque jour, venez à moi par la prière contemplative, alors une relation amoureuse d’amitié profonde s’établira entre vous et moi et grandira durant cette nouvelle année. 

Prenez le temps d’admirer la nature
que J’ai créée pour vous.  Vous connaîtrez la paix et la joie.  Sachez qu’à tous les jours je serai avec vous et que ma demeure est dans votre cœur. Écoutez-moi lorsque Je parle à votre cœur et vous guide gentiment le long de mon sentier.

Ne soyez pas rebelles et orgueilleux mais demeurez ouverts à moi, humbles et obéissants à mes paroles.
Aimez ma Mère aussi et priez votre rosaire à tous les jours.  Je vous bénis tous.




C'est le temple de l'esprit saint


Apparition de Rome à Marisa du SEIGNEUR et de la VIERGE MARIE - Extrait d'un messages de Mars 1997 ou Jésus parle de la Sainteté

(...) Vivez toujours en état de grâce, en aimant et en vous corrigeant les uns les autres.

Vous pouvez tous faire des fautes, alors acceptez les reproches de votre frère : chaque reproche doit être fait avec charité et amour et vous devez l'accepter avec charité et amour.

Ma et votre Mère a préparé pour vous le chemin de la sainteté, juste en observant ces petites choses : aimez votre frère et priez pour le frère qui augmente vos souffrance, aidez les personnes âgées et les malades.

Toutes ces choses sont des choses usuelles de tous les jours et je ne vous demande pas de grands sacrifices : le mot "grand" doit sortir de votre dictionnaire. Ce sont des petites, petites choses, mais de nombreuses, très nombreuses petites gouttes ont fait la mer : de même, une multitude de petits sacrifices et actes de mortification font un cercle d'amour et de paix autour de tous les gens.

Vivez pour la croix, vous ne devez pas craindre la croix : non la croix ne devrait pas vous effrayer, mais seulement les péchés devraient vous effrayer ! Vous devez vous inquiéter si vous n'êtes pas dans un état de grâce, alors vivez toujours en état de grâce ! Tout comme Ma et votre Mère dit : "Vivez en état de grâce et recevez Jésus en état de grâce !"

JE VEUX ALLER DANS VOTRE CŒUR, MAIS IL DOIT ÊTRE PROPRE, LIMPIDE ET BEAU : C'EST LE TEMPLE DE L'ESPRIT SAINT.

Ne vous inquiétez pas, ne regardez que vous mêmes, placez vous devant Jésus l'Eucharistie, puis que chacun de vous demande le pardon de Jésus. Vous savez que le Saint Carême est très long, par contre l'Avant passe très vite,
mais le Carême est long particulièrement pour les âmes qui ont été choisies par Dieu.

Il sait qui choisir et qui prendre, et ces âmes sont utilisées pour aider tout le monde : pour aider le Pape, les évêques et les prêtres, pour aider les sœurs, mais aussi de nombreuses personnes qui souffrent à la fois dans leur corps et dans leurs âmes, et pour aider les enfants.

Ces âmes sont choisies par Dieu
Qui peut tout faire et tout autoriser, alors qu'il ne vous demande seulement que de petits, très petits sacrifices, de petites croix et de petits actes de mortification.
(...)





"Je veux des saints ! J'ai soif des saints... il m'en faut !"

Extrait de "Divins Appels" (Éditions du Parvis) C
'est Dieu qui parle

JE VEUX DES SAINTS ! J'AI SOIF DES SAINTS... QU'ON ME SUPPLIE ! Qu'on n'hésite pas en son cœur en Me suppliant, mais qu'on ait une foi pleine et on obtiendra l'effet de sa supplication ou, du moins, un accroissement de Grâce.

QU'ON ME SUPPLIE !

Qu'on ait une foi pleine en Moi, qui ne demande qu'à verser mes Grâces sur la terre.
Qu'on Me prie audacieusement, c'est-à-dire : qu'on Me demande des prodiges de Grâces, des prodiges de conversion.

JE VEUX DES SAINTS ! J'AI SOIF DES SAINTS... IL M'EN FAUT !

La prière suppliante, faite dans la foi en son accomplissement... cette prière-là produira des merveilles de conversion et de Grâce. Elle Me permettra de M'accorder des Saints. Mes miséricordes viendront en hâte au-devant des pécheurs pour les convertir, au-devant des fidèles pour en faire des Saints.

MAIS QU'ON ME SUPPLIE DANS LA FOI PLEINE !...

CULTE A RENDRE AU CRÉATEUR 23 novembre 1932

Moi, Créateur, J'ai une soif infinie d'être connu et aimé de l'œuvre de mes Mains, cette créature, émanation de mon Souffle et de ma Toute-Puissance. Une fois créé, l'homme s'entretenait avec Moi au Paradis terrestre, et c'étaient des colloques délicieux, et pour lui et pour Moi...

Le péché est venu brutalement, en M'arrachant mon œuvre des mains, Me priver des louanges de ma créature... Puis ce fut la Rédemption : et depuis, toutes les pensés des hommes, toutes, ou presque toutes, les hommages des âmes vont vers le Rédempteur.

Le Créateur est oublié : cette phase primordiale de la création est passée sous silence...  On la mentionne en apprenant le catéchisme aux enfants, et c'est tout ! Jamais (ou presque jamais, jamais assez ; jamais comme Je le voudrais, disons donc : jamais)  ma créature, songeant à qui elle doit l'être et la vie, ne s'arrête en face de Moi, et trouve pour Me louer des accents amoureux, comme elle en trouve pour bénir et remercier son Rédempteur.

Vie intérieure mise à la portée de tous. Mon Appel est plus intense parce qu'en aucun temps, Je n'ai basé, comme en ces siècles, la sainteté sur cette vie intérieure mise à la portée de tous ! Mes Saints du temps passé étaient recueillis, certes ! et ma Grâce fleurissait et s'épanouissait en eux.

Mais, en ces derniers temps du Monde, c'est à tous que Je demande d'être des Saints, tout simplement du fait de Me laisser libre en eux, de Me refléter en chacun, tout à ma guise.

Sans une attention, un recueillement continuels, pourrait-on dire, ou du moins habituels, cela ne pourra se réaliser. Je veux reproduire en les âmes les diverses particularités de mon Être. Je veux être dit sur terre par mes fidèles, en attendant que, devenus mes Élus, ils Me disent dans le Ciel. Qu'ils Me laissent le champ libre en eux ! S'ils sont agités, mon langage ne s'imprimera pas en eux. Qu'ils évitent tout ce qui pourrait porter atteinte à la netteté, à la limpidité de leur âme !






Propos de Mère Térésa sur la sainteté

Extrait :

La sainteté n'est pas un luxe pour quelques-uns. C'est un devoir pour tous. Le mien et le vôtre. Renoncement, tentations, luttes, persécutions et toutes sortes de sacrifices sont le lot de l'âmes qui a décidé d'être sainte. L'échéance de la mort ne devrait pas nous attrister. La seule cause de tristesse en nous devrait être la conscience de ne pas être des saints.

Tous ceux qui vivent en accord avec la loi que Dieu nous a donnée sont des saints. (...)




Le saint que nous attendons ne sera guère conforme à nos conception

Cardinal Henri de Lubac - Paradoxe et Mystère de !'Église, VIt, Aubier, Paris, 1967. Extrait :

Que sera-t-il donc ce saint que nous attendons ?
 

II faut bien nous persuader d'avance que le saint que nous attendons ne sera guère conforme à nos conceptions, à nos pronostics ou à nos désirs. Quand il sera là, il nous choquera peut-être; au moins nous déroutera-t-il. Si Dieu le suscite au milieu de nous, nous serons tentés de le repousser, à moins que nous passions à côté de lui sans le voir... Mais il aura sa revanche ! ...

Dans sa double nouveauté, il sera aussi un saint de toujours: manifestation doublement nouvelle de cet unique Homme Nouveau qui, n'étant pas du temps, ne répète pas le passé, mais est bien de toujours parce que reflet de l'Eternel. Cet homme nouveau, ce saint, si différent qu'il doive être de ses prédécesseurs, il reproduira donc leurs traits essentiels.

II sera pauvre, humble, dépossédé ; il aura l'Esprit des Béatitudes : il ne maudira ni ne flattera, il aimera, il prendra l'Evangile à la lettre, dans sa rigueur. Une dure ascèse l'aura libéré de lui-même; il aura hérité de toute la foi d'Israël, mais se rappelant qu'elle a passé par Jésus. I1 prendra sur lui la Croix de son Sauveur et s'efforcera de Le suivre. (...)


Page d'accueil   --   Qui sommes-nous ?   --   Orientation religieuse   --   Historique   --   Index   --   Fréquentation du site   --   Livre d'or