Ma vie dans le paranormal - Récit autobiographique
.
.
Livre 0
.
Voyage astral (1986 / 2008)
Livre I
.
2009 / 2010
Livre II
.
2011
Livre III
.
2012
Livre IV
.
2013
Livre V
.
2014
Livre VI
.
2015
Livre VII
.
2016

Livre VIII
Autobiographie
Sommaire

Ma vie dans le paranormal   1  -  Mon parcourt en télékinésie  -  Introduction  -  Mes débuts  -  2010 / 2011  -  2012 / 2013  -  2014 / 2015 / 2016
   2  -  Mon enfance psy
   3  -  Mes expériences de voyage astral
   4  -  La découverte du Subconscient
  5  -  La lecture psychique des objets et autres expériences
   6  -  Miracles, vie spirituelle et autres histoires surnaturelles
   7  -  Mes enfants et le surnaturel
------------------------------------------------------------
Chapitres complémentaires

  Pour une vision plus globale de ma vie, lire ce chapitre 
  Autre récit personnel : Le chakra du cœur, lire ce chapitre
  Mes journaux d'expérience :  Voyage astral (1976 / 2008)  ---  Voyage sur objet (2009 / 2010)  ---  Télékinésie  2011  -  2012  -  2013  -  2014  -  2015
 

INTRODUCTION   -   Qui suis-je ?

 
Je m'appelle Vincent de Tarlé, je suis français, né en 1966, le 7e d'une famille de neuf enfants. Pour vous situer dans le temps, je suis de la génération "télé en noir et blanc", Casimir (l’île aux enfants) et de Goldorak / Candy.

Scène de vacances ordinaire en Provence, vers 1970,
je suis à gauche avec deux de mes frères et sœurs.

Pour voir la photo en grand


Je travaille actuellement (en 2015) dans l'infographie publicitaire à Paris. Je suis séparé de ma femme et de mes 2 enfants depuis 2007. Je suis catholique pratiquant et concernant le paranormal, mes seuls dons naturels sont une facilité à faire des rêves prémonitoires, une foi forte et une attirance continuelle pour les choses dites "surnaturelles". (la force de l’Esprit, la spiritualité, Dieu etc.).

   Je gère aussi un site de prophéties lié à la Fin des temps, un sur les OVNI et un sur les sorties catacombes

Avant toutes choses, si vous êtes un internaute issu de mon site web de prophéties chrétiennes, je me permets de vous rediriger vers ce chapitre qui correspondra mieux à vos attentes : Ma vie personnelle et spirituelle

Mon adresse mail : vincent@apparitionsmariales.org



CHAPITRE 1
Mon parcours en télékinésie, mes débuts


Comme beaucoup d'entre vous qui lisez ce chapitre, j'ai été, dès mon enfance, un passionné de paranormal et surtout je suis né avec une " foi " très forte. Concrètement cela veut dire qu'au moindre signe bizarre dans ma vie, j'en recherche une explication paranormale mais sans pour autant être quelqu'un de crédule. Une " foi " forte fait souvent commettre des erreurs de jugement entre paranormal et non-paranormal mais ma non-crédulité m'empêchait de me fourvoyer dans des idioties et autres doctrines délirantes.

En parallèle à cet état d'esprit tourné vers le surnaturel, je semblais percevoir comme l'œil de Dieu qui planait sur moi. Ce ressenti était (ou doit être) la concrétisation de cette foi élevée. Un mélange de Subconscient (la force de l'Esprit), d'Esprit Saint, de présence de Dieu ou de mon Ange gardien.

Voilà donc mon état d'esprit de base, j'ai donc un terrain très favorable au psy et d'autant plus favorable que j'ai été élevé dans une culture catholique très accès sur les phénomènes surnaturels et mystiques.


Étant de l'année 1966, j'étais trop jeune pour avoir connu la déferlante Uri Geller du début des années 70 mais j'en avais trouvé des traces dans les bandes dessinées que je lisais, notamment une histoire de Boule et Bill qui reprenait les shows télé d'un personnage qui, sans le nommer, était Uri Geller. On voyait un os du chien Bill qui se tordait et non les petites cuillères placées devant le téléviseur.

Dans une autre bande dessinée que j'avais lue et qui s'appelait Clifton, du nom du héros, certaines personnes avaient un pouvoir télékinésique naturel, mais Clifton, lui, n'y arrivait pas, ce qui l'énervait. Mais cette télékinésie ne semblait choquer personne, bien que l'histoire se passait à notre époque.

Je m'étais dit " bizarre " car forcément les auteurs de ces BD avaient dû connaitre une époque passée de psychokinésie omniprésente.

Et c'est en lisant (à l'âge du collège) le Figaro Magazine que je vis un article qui avait pour titre "Que sont-ils devenus" et on y parlait d'un certain Uri Geller qui avait sévi au début des années 70. Je m'étais dit "c'était donc lui le moteur de cette mode de la
télékinésie / torsion que je n'avais hélas pas connu.


Photo ci-dessous, autoportrait lors d'un exercice d'effet photographique de filtre, un travail d'école d'art graphique publicitaire, je devais avoir une vingtaine d'années.

Vincent de Tarlé - Ecole l'Initiative
Vers 20 ans (en 1986) j'avais fait une petite tentative de télékinésie le temps d'une soirée, je cherchais à faire basculer un objet placé en équilibre et il m'avait semblé que cela avait fonctionné (l'objet est bien tombé), ce qui m'avait un peu troublé.

Mais ma vraie passion était le voyage astral car j'en avais fait un vers 8/10 ans. A lire dans le chapitre : Mon enfance psy

Je pense que mon attirance pour le spirituelle et le monde des esprits ne pouvait que me diriger vers les sorties hors du corps et donc de 20 à 32 ans cela occupa fortement mon esprit et mon quotidien.

Puis à 32 ans la femme de ma vie débarqua dans mon existence, pile à l'âge révélé par mon Ange gardien alors que j'étais en prière dans une église, demandant à Dieu des éclaircissements sur ma vie sentimental, ... ou plus exactement se plaignant à Dieu de ma solitude et trouvant la chose inadmissible, j'avais alors 25 ans.

J'ai donc fait une pause de voyage astral lorsque je vécus en couple de 32 à 40 ans mais cela fut remplacé par une activité psycho-spirituelle intense. Rêves communs avec mes enfants, visions mystiques, fusion spirituelle renforcée avec Dieu et le monde des esprits (les saints), lien direct avec le subconscient, miracles en tous genres.

Puis j'ai connu l'épreuve d'un divorce très conflictuel, une étape de ma vie très probablement voulue par Dieu et en lien avec mon activité d'évangélisation qui se développait en parallèle. Je me suis retrouvé subitement avec beaucoup de temps libre ce qui m'a permis de développer les facultés psy et notamment la TK qui demande une certaine pratique.

Durant ces années de vie de couple, j'étais un fidèle du site Astral Sight (maintenant fermé) qui était connu bien au-delà de la sphère francophone. Ce site interdisait en son sein la télékinésie, estimant que c'était la "chasse gardée" du site Psitk.  A cette époque, ces deux sites régnaient en maîtres dans le psy, Astral Sight pour le voyage astral (et la voyance) et Psitk pour la télékinésie (et la psychokines en général) et les responsables de ces sites ne voulaient pas mélanger leurs activités.

Pour en savoir plus, voir les sites :
Astral Sight et Psitk

J'avais le sentiment qu'un jour je finirais par passer de l'autre coté mais le site Psitk et son apprentissage de la TK me paraissait peu facile d'accès.

Alors que je lorgnais de plus en plus vers la télékinésie, je me retrouvais subitement en pleine crise conjugale. Ma femme fut victime d'un dérangement psychique grave peu après la naissance de notre 2e enfant (Bianca, né en 2005).

En 2006, je me rappelle avoir cloué avec une punaise une pyramide suspendue par un fil dans un coin de ma maison à l'abri du regarde de ma femme, pour finir par me rendre compte que ma situation familiale ne se prêtait guère à ce genre d'exercice.

  Pour illustrer ce chapitre, voici une très courte petite vidéo filmée en 2006. Antonin donnant à manger à sa sœur.

La séparation devenait inéluctable et après un an de cauchemars, ce fut une déchirure et un soulagement et je me retrouvais donc seul. (nous somme en 2007), Je découvris en parallèle les livres de Raymond Réant et la voyance sur objet grâce au site Astral Sight. Cet attrait dura jusqu'en novembre 2010 et cette folle semaine de vacances ou ma vie va basculer, j'avais 44 ans.



Mon parcours en télékinésie, Années 2010 / 2011


J'emploie le terme "basculer" car la télékinésie n'est pas une science comme les autres. elle est visuelle et mesurable, donc contrôlable et prouvable scientifiquement,
de ce fait elle est dérangeante et peut être vu comme scandaleuse par les esprits sceptiques tellement elle heurte la croyance de l'incroyant.


Photo ci-contre, la petite pyramide de mes premiers essais - Novembre 2010

  Voir la vidéo






Donc nous sommes en novembre 2010 et j'ai une semaine de vacances à passer chez moi et je décide de la dédier à mon apprentissage de la télékinésie. Après avoir regardé plusieurs vidéos et scruter le forum Psitk à la recherche d'une méthode claire. J'en avais conclu qu'il fallait se mettre devant un bout l'aluminium posé sur une aiguille et se lier d'amitié avec elle, l'incorporer, m'imaginer être à sa place pour activer, créer, renforcer la fusion et qu'il fallait avoir de la patience.


et après 3 heures, oh miracle, le petit morceau se met à bouger, ... tout était donc bien vraie.

Puis le jour d'après je recommençais dès le matin et la pyramide de mis à tourner avec une meilleure rapidité est régularité, j'avais réussi mon pari. J'étais devenu un vrai télékinésiste car malgré mon niveau de débutant, cela me paraissait extraordinaire. Pouvoir agir à distance sur la matière de façon claire, net et reproductible à volonté, que demander de plus.

J'en faisais tous les jours et rien que mettre ma main à proximité suffisait à déclencher l'action. Tout était très facile. J'avais l'impression de vivre une histoire délirante et fantastique, l'excitation était à son comble.

Rapidement il me paraissez impensable de tout garder pour moi, je me devais de révéler au monde cette faculté humaine qui m'enthousiasmait. Je me mis à filmer, à la fois pour immortaliser ces moments magiques et pour diffuser ce savoir au plus grand nombre.

Et puis la fin de la semaine arriva et le dimanche soir ... plus rien, la pyramide restait "muette", plus rien de bougeait. Stupeur ! Avais-je été victime d'une illusion ? Non puisque j'avais tout filmé.

En fait je venais de découvrir que le subconscient a la haute main sur le pouvoir psy télékinésique et que quand il dit "Stop" et bien tout s'arrête et forcément pour notre bien. Je mis donc de coté la TK et je continuais mes exercices avec le subconscient (lui demander des choses) car dans ma vie, il ne peut pas y avoir un "vide de psy". l'arrête d'un exercice psy signifie le démarrage d'un autre et à cette époque, j'étudiais le subconscient en tant que "personne désireuse de répondre à nos désirs".

Puis fin décembre 2010 me vient l'idée de ressortir ma pyramide pour voir si j'arrivais à la faire retourner en me servant d'une foi forte liée au subconscient (et non fusionnée avec l'objet) et là, surprise, elle se mit à tourner très facilement, mais cette fois-ci, en me servant directement de la force du subconscient, j'avais enfin fait une liaison directe avec ces exercices de subconscient et la télékinésie.

Je me doutais bien que c'était lié mais sans certitude, tout n'était pas encore très claire en moi.

Ayant mieux compris le principe TK, je repris mes exercices de télékinésie et décidais à ce moment-là d'en faire tous les jours et c'est à cette période que je découvris la fameuse vidéo de Ben_pk visible sur Youtube où il fait léviter un crayon.

Je me suis dit "moi qui suis toujours à la recherche de sensations psy nouvelles à explorer, comment pourrais-je passer à côté d'un truc pareil ! Au travail". Et très rapidement je suis passé de la pyramide à la paille, balle de ping-pong, pièce de monnaie puis des spirales en plastique, etc. J'enchainais tous les exercices avec une prédilection pour l'aluminium ce qui commençait à agacer certains internautes qui suivaient mes travaux.

Une autre vidéo va faire sensation, c'est celle d'un certain Ludo que j'ai pu rencontrer à deux reprises. Ludo réussit à faire léviter une cigarette (vide de tabac). cette vidéo va aussi m'inciter à poursuivre mes expériences.


  Ci-dessous, image de gauche
  et image du centre, les vidéos de Ben_pk.  
  Image de droite, lévitation par Ludo.     Ben_pk et Ludo ont arrêté la télékinésie.
Vraie lévitation d'objet


J'ai eu durant cette période une petite frayeur lorsque j'en étais à l'étape de la paille. Un soir chez moi, je devais être très en forme car certains jours on a une force psychique supérieure à d'autres et cela devait être le cas cette soirée car la paille tournait toute seule sans s'arrêter, quelles que soient mes pensées, et j'avais le sentiment que la paille était comme vivante et elle paraissait incontrôlable. J'habite seul dans une maison et il faisait nuit dehors, cette expérience m'a donc fait un peu peur mais cela a dû me faire passer un cap psychologique car maintenant plus rien ne me fait peur en paranormal.

Très rapidement je réalisais un petit site web où je racontais toutes mes expériences. Et puis en regardant les statistiques de mon site, je m'aperçus que sur 10 personnes qui visitaient mes sites sur le paranormal, 9 venaient pour la télékinésie. Voyant que cela intéressait de nombreux internautes, j'entrepris alors de fortement développer le site car il n'en existait aucun expliquant clairement la méthode et il était important pour moi que mes découvertes puissent servir à d'autres. Je suis doté d'une nature qui aime beaucoup le partager du savoir, la transparence et la gratuité.


Mon parcours en télékinésie, Années 2012 / 2013


Vers la fin de l'année 2011 la "Divine providence" va me faire découvrir une méthode de dynamisation de mon niveau énergétique qui va être important pour ma progression. Je vais découvrir le "tai chi" mais que je vais transformer sans m'en rendre compte en  "Qi gong".

Wikipédia : Le qi gong, chi gong ou chi kung est une gymnastique traditionnelle chinoise et une science de la respiration qui est fondé sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie vitale et qui associe mouvements lents, exercices respiratoires et concentration1. Le terme signifie littéralement « exercice (gong) relatif au qi», ou « maîtrise de l'énergie vitale (...).

Les effets allégués d'une pratique régulière du qi gong sont l'augmentation de la capacité de prévention et de guérison des maladies et des blessures, le maintien du bonne santé, l'augmentation de la qualité de vie, de la longévité, le développement de soi, le développement de dons de guérison et d'autoguérison, de force surhumaine et de pouvoirs surnaturels.


Le secret d'un bon travail de dynamisation c'est la méditation sur notre énergie en bougeant ces membres très lentement. Cette pratique possède mille vertus dont les plus spectaculaires que j'ai pu repérer sur moi sont le fait d'être envahi par un calme surnaturel et d'être comme "shooté", c'est-à-dire se trouver dans un état particulièrement agréable qui m'a duré une journée entière. Ces effets n'ont lieu qu'au début et s'estompent par la suite.


  Photo de gauche, (28 janvier 2012) Je venais de regarder le premier XMEN et j'avais vraiment l'impression d'être dans le film : voir la vidéo
  A droite (décembre 2011) suite à la découverte du Qi gong : voir la vidéo





Puis l'année 2012 va être déterminant pour la continuité de ma pratique. Je vais être recruté par David Jamet pour son projet LAPDC d'étude scientifique de la TK et la même année je vais vivre l'expérience d'une participation à l'émission zone paranormale pour TMC ou je vais croiser Jean-Pierre Girard. 

  Voir une photo immortalisant cette rencontre avec JPG.
Je fis en 2013 un stage de
Jean-Pierre Girard mais la torsion de métal n'est pas mon point fort, je n'ai réussi que 2 fois après des mois d'entrainement.

Je vais aussi sympathiser avec 2 télékinésistes de la Région parisienne et enchainer les expériences de groupe lors de "TK party" chez les uns et les autres.

Voici une vidéo qui illustre bien ces rencontres TK, c'était pour le réveillon du 31 décembre 2013. Nous étions 4, trois hommes et une femme. ces dernières sont assez rares en télékinésie qui est un domaine très majoritairement masculin.

  Voir la vidéo

J'avais fait également cette année une démonstration de TK
à l'IMI (Institut Métapsychique International) dans le cadre du LAPDC avec 2 autres télékinésistes. Nos expériences sous bocal ne furent pas prises au sérieux par ces messieurs de l'IMI, habitués à voir des choses plus spectaculaires.

Il est fort probable que sans ces expériences communautaires de la TK, j'aurais abandonné la pratique. Je ne rate aussi jamais l'occasion d'organiser de petits ateliers improvisés de télékinésie, ce qui me permet de constater le coté universel et accessible de ce paranormal visible, reproductible et mesurable.

En juillet 2012 un exercice avec une bougie va bien chambouler ma conception du monde, Je vais réussir à faire vibrer mon corps afin de passer à travers la chaleur d'une bougie.
J'ai eu l'idée de faire cet exercice grâce au livre de Jean-Pierre Girard "Manuel de parapsychologie appliquée".



  Voir la vidéo

Le fait de pouvoir passer à travers quelque chose, ici de la chaleur, est un concept assez révolutionnaire car cela ouvre la voie à la notion de "pouvoir traverser la matière".

Tout est donc une question de vibration et la respiration apparait comme un bon outil pour en modifier la fréquence.







Le fait marquant de l'année 2013 va être le débordement de la télékinésie vers les éléments comme le vents, les nuages, la pluie, ... tout ce qui touche au climat.


C'est une vidéo de Shirak en aout 2013 où on le voit faire de
l'aérokinésie qui m'a donné envie d'approfondir ce domaine, mais j'avais déjà commencé légèrement en janvier de la même année. Début 2013 je fus pris sous une forte averse localisé de grêle dont j'avais l'impression d'être la cible, comme une sorte de réponse à mes débuts en climatokinésie et cela m'avait un peu troublé.

Du coup j'ai cru que c'était un peu malsain de faire de la psychokinesie sur les éléments de la nature, mais en relisant les Évangiles, je me suis dit que si Jésus le faisait, on pouvait nous aussi le faire, puisque Jésus est un exemple à suivre.


Ayant décidé de manger en toute saison dehors le midi (à l'air libre dans un parc) pour échapper à une mauvaise cantine, j'allais être tributaire du temps et cet façon de faire va être déterminant dans la réussite de ces exercices. Cela fait maintenant 3 an que je déjeune dehors en semaine et cela force mon Esprit à s'intéresser à la météo. Avoir un trou de ciel bleu au dessus de moi est l'assurance que je vais pouvoir manger au sec.

En 2013/2014, nous n'avons pas eu d'hivers, je ne sais pas à quoi est due cette bizarrerie (si c'est l'œuvre de mon Esprit ou le réchauffement climatique) mais cela m'a permis de manger dehors (au parc) tout l'hiver. Pareil pour hivers 2014/2015 qui fut très léger.

La plus stupéfiante de mes expériences fut ce trou de nuage (26 novembre 2013) où l'on devine les lettres "TK" superposées (TK = abréviation de TéléKinésie)
Image ci-dessous et visible sur la vidéo, à la minute 4.05. Également en fin de vidéo je filme un trou de nuage... mais en plein ciel bleu !

  Voir la vidéo

   


En juillet 2013 je vais réaliser un exercice qui va m'impressionner. C'est une expérience de télékinésie à distance avec Steeven, un des 2 télékinésistes de Région parisienne avec qui j'ai sympathisé. On habite à plus de 20 km l'un de l'autre et c'est moi qui agissais, les mobiles étant chez lui.

On a commencé avec 2 pyramides à l'air libre qui ont tourné avec une grande facilité, puis sous grillage et double grillage, ... puis sous bocal avec la même facilité.

Le protocole était que Steeven quittait la pièce durant 3 minutes au début de chaque exercices (qui ne duraient rarement plus de 5 minutes). Steeven avait installé une deuxième caméra qui filmait tout en continu. L’exercice dans sa totalité à durée 1 heure.




Image ci-contre extraite de la vidéo qui fut réalisée ce jour-là.
Cela reste l'expérience télékinésique la plus concluante que j'ai pu vivre.









J'ai été tellement étonné du résultat que j'ai demandé à Steeven s'il n'y avait pas des courants d'air qui auraient pu m'aider. mais l'exercice sous bocal a bien confirmé que ce n'était pas le vent. ... mais la preuve ultime a été la suivante.

Constamment durant cet exercice, j'étais sous hyperventilation (qui se déclenchait instinctivement). Après que la pyramide ait bien tourné sous bocal, j'ai voulu tester l'effet en stoppant mon hyperventilation, la pyramide aussitôt s'est arrêté, puis quelques secondes après, j'ai repris mon hyperventilation et la pyramide a redémarré.

Cette synchronisation avec mon état lié à ma respiration m'a confirmé à 100% mon lien télékinésique avec l'objet malgré la distance.



Mon parcours en télékinésie, Années 2014 / 2015


L'année 2014 va être sous le signe du laser dans le cadre du LAPDC (expériences scientifiques). la notion de laboratoire TK va voir le jour, David Jamet ayant confié à un télékinésiste de Région parisienne un mini-laboratoire où des pyramides sont éclairées par un puissant laser vert afin d'analyser les flux d'aire.

Après m'est renseigné de toute la gamme de couleurs des lasers et des dangers éventuels pour nos yeux, j'avais pu lire que ce sont les verts les plus puisant et effectivement le spectacle est assez éblouissant. Au début j'ai eu peur pour mes yeux et la veille d'une rencontre TK au laser, je fis un rêve où je me voyais déplacer des objets par la pensée très facilement en lien avec ce laser vert.

Ce rêve avait surement pour objectif que j'aille bien à cette séance, qu'elle serait profitable pour moi et effectivement de toutes les expériences de TK, ces rencontres sous laser sont de loin les plus divertissantes. En infographie également, le vert en RVB (couleur écran) est tellement puissant qu'il vire rapidement au fluo et c'est la seule couleur à faire cela.

En aout 2014 fut organisé un week-end TK près de Poitier chez David Jamet ou un laboratoire était installé, toujours équipé de laser. Nous étions 7 participants et ce fut vraiment une expérience passionnante ou l'on a parlé paranormal non-stop pendant 2 jours.

Images ci-dessous gauche, deux mobiles illuminés au laser pour analyser les flues d'air - A droite weekend à Poitiers chez David Jamet




L'année 2015 marque un ralentissement des rencontres TK qui, les années passées, avaient lieu en moyenne une fois par mois. En revanche mes activités de prière en lien avec la Fin des temps ont fortement augmenté.

J'ai réalisé dernièrement un petit laboratoire chez moi pour faire de la télékinésie à distance via un réseau interne et cela a donné cette expérience.


  Voir la vidéo

En terme de protocoles scientifiques, les expériences à distance sont celles que je préfère.





Mon parcours en télékinésie, Années 2016 (extrait de mon journal)

Conférence / atelier sur la télékinésie à l'IMI (le 28 mai 2016)
.
   Institut Métapsychique International

J'ai assisté samedi 28 mai 2016 à l'IMI à une Conférence-Atelier sur la télékinésie où le LAPDC de David Jamet faisait un résumé de ses travaux. Faisant partie du LAPDC, je fus donc invité et j'ai pu faire partie de l'animation de l'atelier TK qui était organisé entre 2 conférences.
C'était la 4e fois que j'allais à l'IMI et ma 3e démonstrations dans ces locaux. Voici mon retour de cette mémorable journée à l'IMI et du problème auquel j'ai été confronté

Scientifiquement, le point fort (pour moi) fut la démonstration d’Eric (LAPDC) qui montra, graphique à l’appui, que l'objet se déplace bien "par lui-même" et non pas "par courant d'air psi". La "force de l'esprit" ne se sert donc pas de l'air pour déplacer l'objet. L'air circulant bien moins vite que l'objet.


TK avec un non-voyant

Lors de l'atelier, j'ai initié avec succès un non-voyant au mobile du LAPDC (Bernard 67 ans, voir vidéo). puis 2 femmes qui n'y arrivaient pas, mais le tout, sans en faire moi-même, sans leur montrer. Je savais par expérience que ma méthode et ma présence suffiraient.

   Voici la vidéo

Ayant toujours rêvé de faire une expérience de TK sur un aveugle, je me suis donc chargé de Bernard (non-voyant depuis l'âge de 20 ans) avec grand plaisir et j'en ai fait un film. C'était un habitué de l'IMI, comme la plupart des participants, .

Au début rien ne voulait tourner, à ma grand surprise car d'ordinaire les gens y arrive facilement en ma présence. Je lui ai donc expliqué qu'il fallait imaginé l'objet tourner en soi et puis ne penser à rien et laisser faire le désir. ... et le mobile finit par tourner (voir la vidéo).

Après l'exercice, il me raconta qu'il avait pensé à quelqu'un qu'il aimait et il a projeté cet amour sur l'objet et c'est à ce moment là qu'il m'a entendu dire que le mobile tournait particulièrement bien.

Extrait du site de l'IMI   Bernard Guibbaud (67 ans)
 
De formation scientifique (école d’ingénieur électronique), il se réoriente sur un cursus de Psychologie Clinique Paris VII suite à la perte de la vue. Passionné de phénomènes paranormaux depuis l’enfance, il consacre ensuite plus de 15 ans à accumuler et compulser des documentations sur le sujet.
En 1985, il complète sa thérapie personnelle et sa formation psychanalytique par de nouvelles approches dont l’hypnose, le Rêve Eveillé Libre, le Rebirth et la Gestalt-thérapie entre autres et s’installe en libéral dès 1992. Il exerce toujours comme psychothérapeute, superviseur et formateur.
En 2010/2012 il participe à un réseau d’écoute de personnes ayant vécu des phénomènes extraordinaires, puis il adhère à l’A-IMI et, en 2015, entre au Comité directeur de l’IMI. Durant toutes ces années il a, en outre, rencontré et "testé" nombre de praticiens du Psi (voyants, guérisseurs, radiesthésistes, etc.) , a pratiqué lui-même en amateur.


Sentiment d'attente qui émanait du groupe et qui m'a complètement bloqué

Puis en fin d'après-midi, 2e atelier avec essai TK en endroit "confiné" mais ouvert (bloc de plexiglas). Je n'ai pas réussi, ce qui ne m'a pas surpris, mais une dame en face de moi (celle en fin de ma vidéo, Jocelyne Boban trésorière adjointe de l'IMI) m'a proposé d'en faire à l'air libre (avec mes propres mobiles).

Extrait du site de l'IMI   Jocelyne Boban

Titulaire d’un DUES de mathématiques-physique et d’une maîtrise de mathématiques, elle intègre l’administration fiscale en 1975.
De par sa formation rien ne la prédispose à s’intéresser à la parapsychologie. Mais lorsque sa fille agée de trois ans fait preuve de capacités précognitives, ses certitudes matérialistes s’effondrent ; elle reconsidère les « coïncidences » troublantes dont elle-même a fait l’objet par le passé et se passionne pour la littérature traitant du sujet. C’est ainsi qu’elle découvre l’existence de l’IMI dans un ouvrage de Rémi Chauvin.
En 2005 l’IMI cherche des volontaires pour participer à l’expérience « télépathie-hypnose » ; elle pose sa candidature qui est acceptée. Recontactée en 2012, elle participe à l’expérience « Sharefield ». Elle rejoint l’IMI en 2014 pour s’occuper de la comptabilité et de diverses taches administratives.
Elle entre au Comité Directeur en 2015 comme trésorière adjointe.


Je me suis donc retrouvé devant 5 personnes environ et je sentais une forte attente de leur part, ils étaient curieux de voir ce que je pouvais faire.

Eh bien ce stresse lié au sentiment d'attente qui émanait du groupe m'a complètement bloqué, impossible de générer le moindre effet TK... alors que seul chez moi ou devant 1 à 3 personnes que je connais plus ou moins, je n'ai jamais rencontré le moindre blocage, faisant du 100 % de réussite.

-- C'est dans pareil cas que Jean-Pierre Girard préconise l'alcool pour débloquer ce genre de situation... à user avec modération.
Sur un plateau de télévision au Mexique, JP avait demandé qu'on lui apporte une téquila.

Mais devant des inconnues en attentes... dans une ambiance un peu solennelle ... plus rien.

En résumé, j'ai réussi à faire faire de la TK à 3 personnes qui, seules, n'y arrivaient pas (dont un aveugle !)... mais moi...  rien, ...amusant non ! 
... sauf que cela ne m'a pas
du tout fait rire.

J'avais connu le même phénomène devant la caméra de "zone paranormal" en 2012. Impossible de faire tourner une misérable petite pyramide en alu (alors que chez moi je faisais tourner des barres en métal), sauf quand la caméra se détournait de moi, là, elle se mettait à tourner, mais dès que le caméraman et la journaliste se refixaient sur moi, plus rien !

Il va valoir donc que je m'entraine à faire de la TK dans ce genre de condition.
--

Dimanche soir chez moi, je me suis mis à en faire (pour faire le point sur mes capacités et surtout me rassurer) et j'ai réussi sans les mains et sans effort (voir vidéo) probablement que cette réunion a dû booster mes capacités, comme cela fait souvent après une TK party.

   Voici la vidéo    Je regardais le film "Le train sifflera trois fois" - 1952.



Le programme de cette journée
(extrait du site de l'IMI)

Journée d’étude PK : de l’observation à l’objectivation, par Jean-Paul Bailly, Peter Bancel, Eric Dullin, Renaud Evrard, et David Jamet

Cette journée d’étude aura lieu le samedi 28 mai 2016 de 9h30 à 18h30 (arrivées dès 9h), au siège de l’IMI, 51 rue de l’Aqueduc, 75010 Paris.


9 h 45 - Introduction
10 h - L’action transitive de l’esprit : histoire savante d’une capacité légendaire, par Renaud EVRARD
10 h 45 - Macro psychokinèse : expériences avec des adolescents (avec présentation d’objets déformés et de psycho photographies obtenus par PK), par Jean-Paul BAILLY
11 h 30- Exercices pratiques
12 h 15- Présentation du LAPDC (Laboratoire d’Anomalies Psychophysiques et Dissonances Cognitives) : par David JAMET
13 h - PAUSE DEJEUNER
14 h30 - Micro- psychokinèse : des premiers jours au Global Consciousness Project, par Peter BANCEL
15 h15 - Exercices pratiques
16 h15 Mise en évidence scientifique d’effets macro TK semi-reproductibles - Evaluation des forces TK en présence sur différents types d’objets en rotation, par Eric DULLIN
17 h - De l’étude des croyances et de la cognition sur les effets télékinétiques, par David JAMET
17 h 30 - Exercices pratiques
18 h - Conclusion

Photo de droite, un peu avant le commencement de la Conférence-Atelier.
Nous avons pu rencontrer des gens assez intéressants dont un magnétiseur (l'homme à droite) et une femme qui suivait les cours en ligne de Maud Kristen et qui nous raconta le processus d'enseignement. Les responsables de l'IMI étaient aussi des gens passionnants.

  


Photo ci-dessous, au centre moi et à droite Bernard. Complètement à gauche, un magnétiseur qui nous a raconté son métier lors du repas de midi
Entre moi et le magnétiseur, Jean-Paul Bailly Trésorier adjoint de l'IMI qui nous fit la conférence des photos ci-après



Photo ci-dessous. Objets d'expériences avec des adolescents et psycho photographies obtenues par PK, conférence animée par Jean-Paul BAILLY
Il y a, au verso des polaroïdes, des traces psi donnant le motif au recto. Le subconscient a donc agi par pression physique.

J'expliquai à
Jean-Paul Bailly lors d'une pause que le subconscient agit généralement de façon la plus simple et la plus directe. Jean-Paul nous a aussi mentionné le coté "taquin" de la force psi et je lui ai donné mon avis en disant que le subconscient agissait ainsi afin de faire reconnaitre l'indépendance de son caractère.

On nous fit passer une série de couverts tordus par 2 adolescents, fille et garçon, des expériences assez anciennes (cliquez sur les photos pour les voir en grands)

     

Steity (Steven) a eu la gentillesse de venir, bien qu'ayant arrêté le LAPDC (on m'entend l'interpeler dans la vidéo) mais vu que ce fut le pilier principal de cette aventure du LAPDC, il aurait été dommage qu'il ne soit pas là.... Il manquait juste Jean-Pierre Girard qui, en 2012, nous avait encouragés, moi, Steidy et Maz, à nous investir dans le projet des travaux psi de David Jamet.





Télékinésie sur france2
(extrait de mon journal)

Je suis passé à la télévision dans l'émission
"C'est au programme" sur france2 le 9 novembre 2016 avec Sophie Davant comme présentatrice et David Galley comme chroniqueur / réalisateur de la partie télékinésie. J'avais été filmé en septembre. (lire le récit plus bas)

   Voir la vidéo de l'émission sur Youtube 
   Voir la vidéo de l'émission sur le site de france2 
(reportage + discutions et atelier TK sur le plateau)


Voici un lien uniquement sur le reportage où l'on me voit
(sans la partie en direct sur le plateau où je ne suis pas présent).




 












Le tournage

Jeudi 15 septembre 2016, j'ai été filmé et interviewé par David G, un journaliste de France 2, chroniqueur dans la catégorie "Mystères" pour l'émission quotidienne du matin "C'est Au Programme" (9 h 55), à paraitre en novembre, si tout ce passe bien.

Voilà comment se passe ce gens d'événement

Je reçois un mail avec le n° de téléphone du journaliste que je dois rappeler.
Au téléphone, il m'explique son projet, qu'il travaille pour France 2 sur une émission de télékinésie.

Il voulait au départ venir chez moi filmer, mais pour diverses raisons je n'ai pas voulu, lui proposant d'aller chez France 2, mais la gestion du planning des salles de réunions ne semble pas très au point dans cette entreprise d'État et donc il a fini par me rappeler pour me donné rendez-vous 2 jours plus tard dans des bureaux au centre de Paris loués à l'heure.

C'était pile pendant ma semaine de vacances ou restais à Paris. La veille du rendez-vous, j'avais préparé mon paquetage TK en refaisant toutes les pyramides afin qu'elles soient neuves et j'avais écrit quelques notes sur une feuille de papier pour aide-mémoire.

Rendez-vous à 13 heures rue Sébastopol, près du Centre Beaubourg, au pied de l'immeuble ou m'attendait le journaliste réalisateur.

Après quelques prises de vue d'extérieur où je suis filmé en train de marcher, de face et de dos, on grimpe au 3e étage dans une petite salle. Nous n'étions que 2, moi et le journaliste réalisateur qui fera aussi le cameraman et le preneur de son, il contrôlait l'image sur son smartphone.

Après avoir enfilé deux micros sous mon col et que la mise au point de l’ambiance lumière et son eu été faites, on fit une série de questions-réponses où je lui expliquais en détaille la télékinésie, depuis quand j'en faisais, comment, d'après moi, cela fonctionnait, etc

J'avais interdiction de citer des noms comme Uri Geller ou Jean Pierre Girard, sous prétexte que cela ne dirait rien aux téléspectateurs. J’employais donc le terme « parapsychologue de très haut niveau » et naturellement j'avais la consigne de ne pas regarder la caméra.

Dans l'ensemble, je n'ai pas trop bafouillé et j'étais très alaise et claire dans mes réponses et David G. m'a dit qu'il avait été très satisfait. Pour ne pas avoir de stress, je m'étais dit que ce n'était qu'une démonstration de TK comme toutes celles que j'avais déjà fait et la grosse caméra ne m'impressionnait plus, contrairement à celle de Zone paranormal lors de ma participation à cette émission en 2012.

Puis après est venu le point délicat de ces rencontres, la mise en pratique.

J'ai donc déballé mon matériel sur une grande table très stable (ce que je n'avais pas chez moi) et après plusieurs essais plus ou moins bons à l'air libre de plusieurs mobiles, j'ai bien réussi sous bocal avec ouverture en bas. J'ai montré également la petite cuillère que j'avais réussis à tordre il y a plusieurs années et ainsi qu'une barre tordue par Jean-Pierre Girard.

Puis j'ai proposé au journaliste de s'essayer à la TK et il m'a avoué qu'il avait réussi lorsqu’il était enfant à dévier une boussole et que d’ailleurs il avait été victime d'une forte électrocution étant tout jeune. Je présume que son intérêt pour le paranormal vient de là et effectivement comme je le présentais, il réussit parfaitement à faire tourner une pyramide à l'air libre et elle tourna plus rapidement que la mienne.

Il me dis que malgré tout il n'allait pas tenté d'en faire sur le plateau de son émission, de peur de rater l'exercice.

Durant toute cette expérience, David G. avait toujours des doutes et m'a parlé à plusieurs reprises de l'effet de la chaleur des mains et j'avais beau lui dire que je réussissais sans les mains et sous bocal, il me parlait qu'il avait eu envie de louer une caméra thermique et je lui racontais alors les essais qui avaient été faits par d'autres télékinésistes avec un gant thermique de cuisine et que le mobile tournait tout aussi bien.

Nous étions un peu pris par le temps car notre présence ne devait pas dépasser 1 h 30, ce qui était finalement suffisant.

J'ai été étonné qu'il ne me fasse pas signer de papier cédant mon droit à l'image mais il me révéla que ce n'était pas obligatoire et même inutile car le fait que je sois venu et que je me laisse filmer signifiait mon consentement.

Après il m'invita à prendre un verre à la terrasse d'une brasserie et on papota paranormal et il me révéla qu'il était passionné par les OVNI et que lors d'un reportage près d'une centrale nucléaire en 2012, il en avait filmé un en haute définition. J'ai pu visionner le film et effectivement il s'agit d'une boule blanche, une sorte de matière vivante extraterrestre qu'il a filmée en détail.

   Voir la vidéo de l'OVNI


Voir aussi l'émission on l'on voit David G. présenter sa vidéo sur France 2 dans "C'est Au Programme" ou il est chroniqueur.
Des OVNIS survolent les sites nucléaires français




CHAPITRE 2   -   Mon enfance psy


Mon aventure dans le "paranormal pur" commence lorsque j’étais enfant (8/10 ans), alors que je marchais dans les rues du Paris pour aller à l’école après avoir pris mon repas du midi chez mes parents, je me suis vu m’approchant d’un oiseau qui se trouvait en haut d’un immeuble, puis j’ai incorporé l’oiseau et je me suis vu du haut d'un immeuble marchant dans la rue durant quelques secondes. De retour chez moi, j’avais en tête ces images étranges et cela est resté un mystère pendant de nombreuses années.

J'avais remarqué aussi une tendance à la télépathie avec mes frères et sœurs et moi et j'avais même eu une période ou j'étais persuadé que tout le monde pouvait lire dans mes pensées.

Globalement le paranormal me passionnait et j'avais en moi le sentiment que la clé des pouvoirs surnaturels se trouvait dans la définition du mot "concentration" si bien que lorsque j'avais entre les mains un dictionnaire, je me précipitais pour en connaitre la définition exacte en espérant ainsi trouver la clé de mon bonheur.


Vincent de Tarlé7e d'une famille de neuf où régnait une grande liberté, d'un naturel très rêveur et attiré par les récits d'OVNI et ce qui touche à l'étrange. Je me rappelle m'être étonné de cette forte attirance que j'avais pour tous ces domaines du mystérieux.

Je ressentais également la présence d'une force surnaturelle qui veillait sur moi avec efficacité
et que j’assimilais à Dieu.

>>  Pour voir la photo en grand



Très tôt je me suis mis à faire des rêves prémonitoires (c'est le seul don psy naturel que j'ai), les premiers rêves qui m'ont fait comprendre ce don furent fait étant enfant. je fis plusieurs rêves ou je voyais une carte du monde mais elle ne ressemblait en rien à notre terre actuelle, il y avait beaucoup d'îles. J'avais le sentiment que cette carte était l'avenir de notre planète, suite à diverses catastrophes naturelles.

En parallèle, j'avais fait un rêve ou il fallait fuir car l'eau montait dangereusement et l'on devait courir vers les endroits les plus hauts pour ne pas être engloutie, mais malgré tous, l'eau finissait par tout recouvrir. Alors que j'étais entouré d'eau, je me demandais comment j'allais pouvoir survivre quand je vis à coté de moi un garçon qui était en prière, et grâce à ça, il flottait en faisant "la planche" (tout en priant), et je fis comme lui.

Ces deux rêves étaient un peu angoissant et j'entendais souvent mes parents dire "plus que 3 papes avant la fin des temps" (selon la prophétie des papes), je savais donc que des choses allaient se passer. Les messages prophétiques actuels confirment ces rêves, la topographie de notre terre devrait fortement changer et bien peu de gens survivront. 

   Lire le chapitre Topographie de la nouvelle Terre

Je me rappelle vers 16 ans lors d'une journée de vacances, j'avais émis le souhait de connaitre les résultats du loto (sans arrière pensé ni excitation liée à l'argent) et durant la nuit qui a suivi je vis apparaitre en rêve sur mon écran mental toute une série de chiffre. Et les jours suivants, je pouvais comparer avec les résultats du loto et ceux dont je me souvenais étaient correcte. Mais ayant lu un article d'Uri Geller, je connaissais cette loi non écrite qui interdit de se servir de pouvoir psy pour gagner de l'argent par les jeux de hasard.
 
Une autre aventure psy m'avait marqué, vers 10/14 ans, j'avais regardé à la télévision un western ou j'y voyais une jeune femme tirer les cartes à un cowboy, c'était un jeux de cartes ordinaire (pas un taro) et dans le film elle avait un réel talent de tireuse de carte. j'étais convaincu de la réalité de cette pratique (puisque dans le film c'était bien réel) et je me suis entrainé à faire cela avec une de mes sœurs et pour moi c'était une évidence que le système fonctionnait (et avec un jeu de cartes ordinaires).

Vers 16 ans je me rappelle m'être tiré les cartes pour connaitre certaines choses de mon avenir mais les informations que j'obtenais ne me plaisaient pas et je préférais ne pas y croire... mais finalement elles se sont révélées exactes. A partir de ce jour je me suis juré de ne plus me tirer les cartes (et encore moins pour les autres).

Pour connaitre mon avenir je préfère m'en remettre à mon subconscient via les rêves prémonitoires, ainsi je suis au courant de ce qu'il est bon que je sache et pas du reste.

Vers 17/20 ans, j'avais été à une conférence dans ma paroisse sur les apparitions de Garabandal (Espagne 1961) ou l'on y voyait un film avec les enfants en extases qui voyaient la Sainte Vierges, ils marchaient à reculons et regardaient en l'air sur un terrain caillouteux sans tomber.

Ces images m'avaient tellement impressionné que le soir, lors de ma séance de médiation, je vis instantanément sur mon écran mental la couleur de mon aura qui était de couleur rouge-orangé. Je me suis mis à réciter un "Je vous salut Marie" (pour voir un éventuel changement de couleur) et immédiatement la couleur se changea en bleu. Suite à cette expérience, la notion d'aura était donc pour moi une certitude.

  On retrouve facilement sur youtube les films que j'avais vu
 
C’est vers 17 ans que j’entendis parler de voyage astral, je fis donc un lien avec l’expérience d’incorporation d’oiseau où je m'étais vu de loin et de haut, donc j’en conclus que j'avais été hors de mon corps. On était au début des années 80 et l’époque d’Internet et de l’information facile était encore très loin et les livres sur le sujet rares. J’ai fini par m’acheter les quelques titres disponibles mais aucune méthode claire pour sortir de son corps n’était proposée.

Rapidement je m’aperçus que ceux qui s’intéressaient aux sorties hors du corps et au paranormal dans son ensemble croyaient presque tous en la réincarnation en détournant une partie du message biblique. Rapidement j’y ai vu l’œuvre du démon car je sentais que la croyance en la réincarnation, auquel j'ai été tenté, m’éloignait de la religion catholique, sans parler de la négation de l’enfer qui ne pouvait que réjouir le Malin.

Je profite de ce passage pour vous parler de ma foi en Dieu.

J’ai hérité à la naissance d’un esprit fortement attiré par le spirituel, le surnaturel et les sciences inexpliquées. Lorsque je suis distrait pas le monde, obligatoirement, mon esprit se recentre sur les réalités du Ciel, Je pense presque continuellement à Dieu, automatiquement, sans que j’ai à faire le moindre effort. "Chassez le naturel et il revient au galop".

Comme à tous les dons, la foi est un don que Dieu donne à celui qui ne l'a pas et qui en fait la demande. Cette foi forte que j’ai reçue, j’ai dû la cultiver afin qu’elle puisse grandir mais tout c’est fait très facilement car elle me fut donnée en surabondance.

Ayant l’esprit très curieux, un passage de la Bible, ne m’avait pas échappé, "Demandez et vous aurez". Lorsque vers 10 ans, je partis en classe de neige, l’occasion allait se présenter pour sa mise en application.

Nous n'étions qu'à 700 m d'altitude, mais la providence fut très généreuse car ce fut une année à neige, et une nuit, il neigea tellement que l'on eut du mal à ouvrir la porte.

J’avais déjà fait du ski à deux reprises, victime de ses mamans qui choisissent, au hasard de leur goût, à la sortie des classes, des amis pour leurs enfants asociaux. Ayant donc déjà fait du ski, je fus mis dans le groupe des "moyens", il n’y avait que deux groupes, les débutants complets et ceux qui n'en avaient déjà fait.

Dès le premier cours, le moniteur m’informa qu’il était préférable que je sois rétrogradé avec les débutants. Cette décision m’affecta tellement que, derrière mon masque de ski, les larmes me coulaient sur le visage. Le soir même, dans la chambre collective, la providence fit que je me retrouvai seul un court moment, je me mis alors à prier la Sainte Vierge, lui demandant d’intervenir afin que je me maintienne dans mon groupe.

Ma prière ayant trouvé grâce auprès du Seigneur, par l’intercession de notre maman du Ciel, le lendemain, cette histoire de changement de groupe fut oubliée. Rien de très surprenant pourrait-on penser, mais dans les jours qui suivent, je fus le premier du groupe, le moniteur me citant en exemple auprès des autres élèves, si bien qu’un garçon fit à haute voix la remarque suivante :

"Tiens c’est bizarre, au début tu devais être viré et maintenant t’est le meilleur"

Cette histoire allait faire de la prière un outil important de ma vie et être un tremplin vers une collaboration toujours plus étroite avec le Seigneur.

J'avais le sentiment qu'en permanence Dieu avait son regard sur moi. Ayant l'imagination qui démarrait au quart de tour, je m'étais même imaginé de l'autre coté du mur de ma chambre, un laboratoire secret avec des savants qui étudiaient tous mes faits et gestes.

Je n’avais pas une vie de prière très développée car il n’y avait aucune prière en famille, mais ma foi était forte, contrairement à celle de mes frères et sœurs dont la "probabilité de l’existence de Dieu " déclinée au fil des années, sans parler des aînées qui avaient plongé dans l'athéisme pur. (Nous étions une famille de 9 enfants)

Cette foi naturelle (sans prière quotidienne) était suffisante pour m’assurer une certaine protection dans ma vie courante et je remarquais clairement que la plupart de mes camarades n’en bénéficiaient pas, surtout aux scouts où la loi de la jungle régnait davantage que le livre (presque) du même nom.

Voilà en ce qui concerne ma foi en Dieu mais le paranormal ne m’apparaissait nullement incompatible avec la foi chrétienne et la science moderne.

Après quelques essais de relaxation intense fait durant mon service militaire (1987/89), c'est bien au calme dans mon premier "chez moi" que j'allais vivre mes premières décorporations. J'avais été initié à la relaxation par un professeur d'école lorsque j'étais au collège, donc je connaissais les bases. À savoir relaxer un par un tous ses muscles en les visualisant.

De ce que j'avais pu lire ou entendre sur les sorties dans l'astral, c'est que l'on doit avoir une mission à accomplir, on ne doit pas s'y promener que pour s'amuser, c'est la règle d'or du VA. Peu importe la mission que vous vous donnez, il vous faut un but sérieux.


* * *

CHAPITRE 3   -   Mes expériences de voyage astral 


Dans l'univers de la TK, je croise souvent des personnes désirant faire du voyage astral, j'espère que ce récit les aidera. Mon intérêt pour la sortie hors du corps débute vers 8/10 ans, alors que je marchais dans les rues du Paris pour aller à l’école après avoir pris mon repas du midi chez mes parents. Je me suis vu subitement m’approcher d’un oiseau qui se trouvait en haut d’un immeuble, puis j’ai incorporé l’oiseau et je me suis vu du haut d'un immeuble marchant dans la rue durant quelques secondes. De retour chez moi, j’avais en tête ces images et cela est resté très mystérieux durant de nombreuses années.

Image ci-dessous, photomontage réalisé en 2007

C'est vers 16 / 17 ans que j'entendis parler de sortie hors du corps et je fis aussitôt le rapport avec l'expérience de mon enfance mais ce n'est que vers 20 ans, juste avant de faire mon service militaire que je commençais a faire des exercices de relaxation en vue d'une sortie hors du corps. Je connaissais les bases car au collège j'avais été initié à la relaxation avec ma classe lors d'exercices para scolaires. Dans le grenier de mon école, on nous avait demandé de mon allonger sur des tapis de gymnastique et notre professeur, qui avait un style "baba-cool" (nous sommes à la fin des années 70) nous demandait de visualiser un par un tous nos muscles et de les relâcher.

Donc vers 20 ans, mon intérêt pour le VA se développa et pratiquement tous les soirs, allongé sur mon lit, je me relaxais en pensant qu'une fois relaxé au maximum, je ne pourrais que sortir.

En fait ce n'est pas comme cela que ce produit le phénomène de sortie (du moins pour moi). Certes lors de ces relaxations intenses, j'ai vécu des moments intéressants comme voir son aura, voir sa corde d'argent, faire des décorporations partielles, mais les sorties complètes se produisent en général à l'improviste lorsque le moment est le plus favorable car le corps astral est, au naturel, solidement attaché aux physique mais par moments dans un cycle lunaire, cette attache est plus fragile et à force de demander au subconscient de sortir, elle finit par se produire soudainement.

Donc à force de persévérer dans mon désir de Voyage astral et de faire des exercices de relaxation (pratiquement tous les jours) J'eus droit à des sorties spontanées.

Voici le récit de ma première expérience hors du corps bien réussi, j'habitais à cette époque seule dans un studio au rez-de-chaussée, près de la place de la Nation à Paris.
J'ai 23 ans, nous sommes en 1989 et je viens de terminer mon service militaire dans l'armée de l'air durant lequel j'ai lu plusieurs livres sur le sujet.

"Armée de l'air", coïncidence ou pas, le voyage astral est lié à la notion de voler.

Comme je viens de le dire mais je le redis, à force de faire des exercices de relaxation, cela finit par me provoquer un matin une sortie spontanée complète hors du corps.

Je me suis retrouvé dans ma chambre, flottant dans les airs comme pris dans un courant. Je finis par me ressaisir et je me dis "je veux voir" ou "lumière" je ne sais plus et tout s'éclaircit car avant il faisait comme nuit. Ayant traversé le mur de mon studio, je me retrouvais dans la rue, toujours dans ce courant et ma tête se mit à racler le sol, j'étais ballotté comme quand on ait pris par un courant d'eau et je sentais toute la rugosité du sol dans ses moindres détails, c'était fort désagréable. je me suis dit "c'est impossible, le corps astral traverse la matière", et à ce moment précis, ma tête plongea à travers le sol, puis je finis par me redresser et décidais de regagner mon corps ayant eu ma dose d'émotion.

Quand ont fait sa première sortie, on est comme un enfant qui apprend à marcher, on ne voit rien, il faut donc activer sa faculté de voir, je l'avais lu dans un livre, d'où l'importance de lire les expériences de ceux qui nous ont précédé, afin de ne pas perdre trop de temps. Le fait d'être comme pris dans un courant, cela m'est arrivé que la première fois, cette sortie marque bien le début de mon apprentissage..


Voici le récit d'une autre sortie fait plus ou moins un an après (je ne me rappelle plus très bien les dates) et qui m'a marqué par la facilité avec lequel j'ai pu sortir. j'avais découvert une méthode aujourd'hui répertoriée sous l'appellation "Wake Back To Bed".

Nous sommes en 1990 et j'ai 24 ans et j'habite toujours dans mon studio près de la place de la Nation. Un soir après m'être couché tôt (vers 19 h) car j'avais une étrange envie de dormir, je me réveillais vers 1 heure du matin frais et dispos, fis une occupation d'une heure ou deux, puis, je cherchais à m'endormir... et alors que je rêvassais dans mon lit, je fus éjecté violemment hors de mon corps, traversant le mur de mon studio et je me retrouvais chez mes voisins.

J'en fus un peu surpris et décidais de réintégrer mon corps. Je me levais immédiatement car j'avais l'impression que si je restais couché, je repartirais aussitôt, ce qui me faisait un peu peur. Je m'assis dans un coin de ma chambre et regardais mon lit qui m'apparaissait comme une sorte de "porte-avions catapulte". Puis au bout de 30 minutes, je sentais que l'effet "éjection instantané" avait cessé.

J'avais remarqué, suite à divers sorties spontanées dont je notais la date sur un calendrier, qu'un jour par cycle lunaire (28 jours) j'avais une facilité à faire un VA et pour moi, c'était le jour de la lune noir.

Je fis des dizaines d'autres essais réussis mais peu intéressant.

Voici un autre voyage astral réalisé en 1991 avec une autre méthode.

J’avais une volonté extrêmement forte ce soir-là de vouloir faire un VA. Durant bien 1 heure, j’ai travaillé cette volonté à un niveau très élevé, tellement élevé que c’était très éprouvant (à cause de ça, je n’ai jamais voulu recommencer cette méthode). Cette volonté était si puissante que bien qu’étant au couché le soir (donc pas l’heure idéale) à peine m’étais-je allongé sur mon lit qu’instantanément je me suis retrouvé éjecté. J’étais tellement contant d’avoir trouvé cette méthode que je suis sorti dans la rue (dans l’astral) et j’ai hurlé ma joie. Puis j’ai dû m’endormir, d’où l’intérêt de faire ces expériences le matin.

Cette expérience me prouvait que la volonté seule était capable de faire "sortir" quelqu'un de son corps.

Je travaillais à cette époque dans une petite agence de publicité à Boulogne B. et voici une petite expérience cousine du VA

Durant le sommeil, il est très fréquent que l’esprit quitte le corps. Un jour je fis un rêve un peu flou visuellement mais très réel. J’étais dans une maison avec les personnes avec qui la journée je travaillais. On discutait comme si c’était tout à faire normal, comme si on le faisait souvent.

Puis une collègue de travail me parla de sa sœur et me dit qu’elle s’appellait " Mario ". Je me dis en moi-même dans le rêve " c’est curieux un nom de garçon pour une fille " car pour moi " Mario " était un nom de garçon.


Le lendemain je me suis dit, je vais demander à cette jeune femme si elle a une sœur et comment elle s’appelle et j’ai pris à témoin une autre personne de l’entreprise à qui je racontais le rêve (et à qui je racontais souvent mes voyages astraux). Lorsque la jeune femme avec qui j’avais discuté en rêve arriva, je lui racontais mon rêve et lui demandait si elle avait une sœur qui s’appelait " Mario ". Elle me dit qu’une de ces sœurs s’appellait " Marie-Odile ’, mais que son surnom était " Marie-O ". le diminutif de " " Marie Odile ".

J’avais donc la preuve, devant témoins, que la nuit, en esprit, on peut retrouver les personnes que l’on côtoie dans la vraie vie.



Ma sortie la plus agréable

Voici le récit de l'expérience de sortie hors du corps qui m'a le plus donné de plaisir, il s'agit d'une sortie spontanée qui faisait donc suite à de nombreux exercices de relaxation. J'habitais alors dans le 15e (Paris) au 1er étage d'un immeuble.

Nous sommes en 1995 et un dimanche matin, alors que je rêvassais dans mon lit, je me retrouvais éjecté de mon corps, j'étais en grande forme (l'avantage du VA le matin) et je faisais des séries de looping dans les airs à travers tous les étages de l'immeuble et je m'apprêtais à en faire d'autres indéfiniment, j'étais au comble de ma forme.

Puis j'entendis une voix que j'attribuais à mon Ange gardien qui me dit mot pour mot "et ta mission ?". N'ayant aucune mission de prévue, je pris un peu peur (car la voix était plutôt masculine et ferme) et je regagnais mon corps.


Bien qu'il soit très difficile de sortir de son corps, une fois qu'on y est, aux moindres soucis (ou ennuis) on n'hésite pas à regagner son corps avec la fausse idée que l'on pourra y retourner facilement, ce qui est totalement faux et plein de fois j'ai regretté d'avoir écourté mes VA.

À part spirituellement (risque de croire en la réincarnation) le VA est sans danger, nos Anges Gardiens veillant sur nous, néanmoins j'ai subi quelques attaques de démons. Plus de peur que de mal mais il faut quand même être prudent. je pense qu'il faut assimiler le VA à un sport extrême. Bien encadré, les dangers sont limités mais il faut rester prudent.


Quelques attaques

Globalement le VA est sans danger car les Anges gardien veillent mais néanmoins on peut vivre quelques expériences éprouvantes. Voici le récit d'une attaque nocturne peu banal.

Probablement vers 1996, je dormais tranquillement lorsqu’un rêve s’installa où je me retrouvais dans une sorte de vaisseau spatial qui était attaqué par une pieuvre géante, plusieurs personnes venaient vers moi pour que je règle la situation car j’étais le capitaine du vaisseau. Je me dirigerais dans la salle de contrôle tapissée de grandes vitres, j’en cassais une et sortis du vaisseau. Le rêve se termina pour s’enchaîner par une sortie astral.

En cassant la vitre, je sortais en réalité de mon corps, traversais dans la foulée (pris par l'élan) le mur de ma chambre et me retrouvais sur un petit toit qui se trouvait réellement là,

Je fus tout surpris d’être à cet endroit et je réalisais d’avoir traversé le mur, fis donc le tour et rentrais dans ma chambre par la fenêtre avec prudence. Je vis alors mon frère (avec qui je partageais l’appartement) qui se trouvait en esprit près de mon corps réel et il y plongeait ses mains (d’où le rêve de la pieuvre qui tentait de rentrer dans le vaisseau). Je rentrais dans ma chambre, passais à côté de lui et je vis mon corps de l’extérieur, qui m’apparaissait comme vide (comme une chambre à air). Je m’y glissais délicatement et me réveillais, l’incident était clos.


Autres attaques plus sérieuses

La même année, un matin, alors que je rêvassais dans mon lit dans un demi sommeille, je rêvais que la fenêtre de ma chambre s'ouvrait brutalement puis je sentis un esprit invisible (comme venant de la fenêtre) qui s'aplatissait sur moi, il m'écrasait comme s'il voulait rentrer en moi. je sentais que seul le réveil complet pouvait me dégager de cette attaque et j'essayais désespérément de bouger mon corps, mais je n'y arrivais pas, j'avais toute ma conscience mais mon corps était comme paralysé, puis après avoir fait un effort surhumain je finis par me réveiller et cela mis fin à l'attaque.

Pour terminer ce chapitre sur les dangers du VA, lors de mes premières sorties, lorsque j'habitais place de la Nation, mon studio avait un petit jardin et quelques chats y rodaient. Une nuit alors que j'étais dans l'astral dans mon jardinet, je croisais une sorte de panthère. Elle me fixa dans les yeux et je semblais l'intéresser, je reculais doucement en direction de mon corps et progressivement elle s'approcha, puis ce fut une course-poursuite à qui atteindrait mon corps le premier, je fus plus rapide qu'elle et me levais pour me réveiller complètement et je sentis sur mon corps un picotement à l'endroit où cette bête toucha mon corps.

Avais-je eu affaire au corps astral d'un chat, mystère. Tout ça pour dire que le VA n'est quand même pas de tout repos et on semble être une proie pour de nombreux esprits malveillants.


* * *

Voici une expérience de VA en lien avec d'autres missions de ma vie

Année 1996 - Cela commença par un rêve flou puis, je repris conscience, (début du VA) - J'étais dans un terrain vague et j'assistais au loin à une cérémonie étrange. Il y avait un groupe d'hommes habillés de robes noirs qui étaient placés autour d'un globe terrestre (d'un mètre de diamètre environ), et je sentais que cette Terre (notre Terre) était en leur pouvoir. Je sentais beaucoup de choses mauvaises qui sortaient de ces gens et le souvenir de cette sensation m'a donné la nausée durant plusieurs jours.

Puis un des hommes a du sentir ma présence et se retourna. Pris de panique je commençais à fuir mais je fus rapidement bloqué par une grille, je me dis alors, "je suis dans l'astral, donc je traverse la matière" et après avoir pensé ça, j'ai pu traverser la grille, je courus et volais dans les aires en ligne droite à l'horizontal à toute allure. On devait être dans une ville car je sentais que je passais à travers plusieurs séries de pâtés de maisons.

Puis, je fus bloqué par un mur blanc infranchissable, je tombais au sol et je vis "l'homme mauvais" me rejoindre, il s'arrêta à quelques mètres de moi et me "sermonna", me disant qu'il était interdit de les espionner, et vu que (à ses yeux) je semblais maîtriser le VA, il me dit que je pouvais travailler pour les services secrets de divers pays, et il me citait la CIA et d'autres services dont j'ai oublié les noms. Puis la scène s'arrêta et je me réveillais avec un fort dégoût qui durant plusieurs jours.

Conclusion : Je pense que c'est Dieu qui a voulu me montrer le (ou un des) quartier général des forces du mal, afin que j'ai conscience de ce qui se tramait contre la Terre.

Je crois que l'homme qui m'a poursuivi était bien un homme dans l'astral et non un pur esprit mauvais car il s'était arrêté à une distance de moi, s'il avait été un pur démon, il se serait jeté sur moi comme un fauve (comme cela m'est déjà arrivé).

Le fait qu'il m'ait incité à travailler pour les services secrets de divers pays (il ne devait pas savoir de quel pays je venais) en dit long sur la mentalité des gens des services de renseignements.

Je me rappelle une discussion avec un de mes cousins militaires. Je lui avais demandé s'il n'avait pas été tenté par les services secrets, il me dit que oui, il s'était renseigné et la personne du recrutement lui avait dit "êtes-vous prêt à renoncer à tous vos principes moraux ?" Cette phrase lui coupa net son envie de jouer les James Bond.

* * *

J'ai eu d'autres expériences mais elles ont peu d'intérêt car je n'est jamais maîtrisé le processus de sortie et les VA qui se produisaient me prenaient un peu au dépourvu.

Puis en 1998 je rencontrais la femme de ma vie à 32 ans, comme promis par mon ange gardien, ... mariage, bébés, etc. bref je mis en sourdine la projection astrale pour quelques années. Puis je finis par reprendre suite à une VA spontané mais je sentais progressivement qu'une force toute puissante, ayant des moyens illimités sur tout, voulait m'interdire le voyage astral.

Néanmoins, scrutant Internet à la recherche de nouvelles méthodes plus simples, je découvris le subconscient (lire le chapitre dédié plus bas) et sa force. Cela donna une méthode de sortie hors du corps très surprenant, la voici :

Cette méthode repose totalement sur la foi dans son subconscient (sa puissance). C’est lui qui se charge de tout, c’est « l’ordinateur central du vaisseau spatial » Il fait partie de nous, tout en étant séparé,

Après lui avoir demandé, en lui parlant avec des mots simples, il faut s'abandonner, avec cette pensée dans votre esprit, la pensée de vouloir se dédoubler et le fait que la mission lui est confié et que nous, nous ne puisions rien faire de nous-même et que cette mission lui revient de droit. Il faut donc une confiance aveugle en lui, c'est la confiance qui lui donne sa force.

Il ne faut rien visualisé (surtout pas un rêve de chute). En quelques minutes, un rêve de chute s’installe de lui même (généré par le subconscient.) Un rêve qui ne vient pas de nous et qui n’est jamais deux fois le même.

Puis, quelque seconde après, le voyage astral se produit. Tout se fait très rapidement, sans relaxation, si on a une foi forte dans notre subconscient et que on est pas trop fatigué.

Lors de ma première (et unique) sortie avec cette méthode, j’ai demandé à mon subconscient de m’accompagner et j’ai sentis une force (comme un turbo) qui m’aidait dans ma trajectoire, comme si elle me portait (ma foi était très forte).


La suite de la sortie…

Bien qu’étant sortie en grande partie, je sentais une personne qui me retenait le bas du corps, agrippé à moi, je me dis « Tiens, qui cela peut être ? » Je ne voyais pas son visage car elle était collée contre moi, m’entourant avec ses bras». Je décidais de regagner mon corps pour éclaircir le problème, c'était ma femme qui s’était mis à m’enlacer. Dommage pour cette fois.

Étant dans mon corps et m’étant dégagé de ma femme, je me suis dit « et si je grimpais à la corde (autre méthode, celle de R. Bruce) en m’aidant de mon subconscient et l’effet turbo recommença, je sentais comme si les mains de mon Subconscient grimpaient à ma place, lumineuse et puissante. Mais je ne poursuivais pas cette méthode, l’autre semblait plus rapide et je remis à un autre jour une nouvelle sortie, car j'avais eu ma dose d'émotion.

Vous avez remarqué dans ce récit ma femme qui m'enlaçait alors qu'on était en instance de séparation, bizarre non ?

En fait, mon ange gardien avait dit stop au voyage astral et à chaque nouvelle tentative de VA, mon Ange Gardien me réprimandait de plus en plus durement, je finis donc par capituler.


Méthode "Plume tunnel"

Année 2007 - Après mon divorce et malgré l'injonction du Ciel interdisant le VA, je continuais mes recherches (la recherche me semblait permise, seule la mise en pratique m'était interdite)  et découvris d'autres méthodes très efficaces comme la méthode que j'appelais Méthode "Plume tunnel ".

Description de la méthode : allongé sur le dos, j’imagine une plume au-dessus de ma bouche j’inspire de l’aire qui vient des côtés (pas sous la plume, pour ne pas l’aspirer) et quand j’expire l’air, cela chasse la plume qui s’envole, puis je me rapproche de cette plume (en esprit) et je recommence l’opération, je m'imagine passant dans un tunnel, etc.


Méthode "Raymond Réant"

Année 2009 - La méthode "d'incorporation contractée dans des petits objets vides" (s'imaginer que l'on est à l'intérieur d'un petit objet creux que l'on a placé devant soi) du parapsychologue Raymond Réant est aussi très efficace (c'est la plus efficace je pense). il se servait de cette méthode pour faire ses légendaires voyages astraux collectifs.

J'ai réussi à en faire un de cette façon mais ce n'était pas le but car mon ange gardien ne voulait pas, c'était juste pour tester l'incorporation dans le cadre de mes exercices de lecture psychique d'objets et involontairement, cela en a provoqué un, c'est dire la puissance de cette méthode. Curieusement peu de personnes la connaissent car elle est peu mis en valeur dans ses livres, il faut vraiment passer à la loupe les chapitres pour la découvrir.

Raymond Réant avait aussi découvert (tout comme Robert Monroe avant lui) que le côté + ou - (je ne sais plus) d'un aimant était capable d'attirer ou de répulser le corps astral, je n'ai jamais fait l'expérience, avis aux amateurs ... mais soyez prudent.


* * *

Si je devais faire le bilan de cette aventure astralienne, quel serait-il ? Tout ce temps passé à se relaxer et à la recherche est-il payant ?

Le bénéfice le plus important de toutes ces aventures est la certitude de la survie de l'âme, donc son immortalité et la mort devient juste un passage vers autre chose.

Deuxièmement, cela donne la preuve de l'existence des Anges et des démons, on a donc un "pied" dans le monde des esprits. On a une vision du monde très différente de celui qui se questionne encore sur la réalité de l'existence du monde invisible.


Pour celui qui s'intéresse à tous ces domaines, il est difficile de résister à l'appel de voyage astral. Néanmoins tout doit se faire en accord avec Dieu, notre père créateur.

   Pour lire le chapitre dédié au voyage astral      Retour au sommaire


* * *

CHAPITRE 4   -   La découverte du subconscient 



Il appelait cette force le "subconscient"

Année 2006 - Un jour, alors que je surfais sur Internet, je tombe sur un article très intéressant d'un site web personnel. L’auteur y parlait d’une force mystérieuse et puissante qui veillait sur l’homme, pour peu que l’homme ait foi dans cette force et qu’il recherche l’unité avec elle. Il appelait cette force le " subconscient ". Cet homme (qui était français) ne cherchait pas à attirer les gens vers une nouvelle religion, je sentais que le terrain n’était donc pas glissant puisque la religion chrétienne n’était pas attaquée. Il ne se disait pas chrétien bien qu'il raconte qu'un jour Jésus lui était apparu sans rien dire, ce qui l'avait rendu perplexe.

Je me suis dit " bizarre " est-ce "Dieu" cette "force" dont parle l’auteur ? ou l’ange gardien ?
Car l'auteur qui racontait cette expérience paraissait vraiment sincère et droit.


Voilà ce que disait l’auteur : " C'était comme si une force bienveillante s’activait à tout me faire réussir et je réussissais avec une facilité déconcertante. Incroyable qu’est la force du subconscient, elle peut tout et tout peut se réaliser, mais il faut la foi ! Il faut y croire ! ".

Cet homme parlait même d’une infirmité qu’il avait guérie avec l’aide de sa force. Je relisais le texte attentivement et visiblement, non, l’auteur disait sans ambiguïté que cette force était liée à l’homme et non directement à Dieu où aux Anges et qu'elle pouvait faire "le bien comme le mal", selon la nature de l’homme qui la dirigeait, l’auteur du texte précisez bien que seule une "foi forte" pouvait la diriger, avec une notion d’unité avec elle.

Je me suis alors précipité sur les moteurs de recherche d’Internet pour voir si d’autres sites web parlaient de cette force mystérieuse, et surprise, oui, de nombreux sites en parlaient, mais certains de ces sites mélangeaient facilement subconscient et inconscient.

Je parle ici du subconscient uniquement, c’est-à-dire " l’esprit profond " et sa puissance. Une force surnaturelle surpuissante rattachée à l’homme, et que l’on peut " diriger " (donner des ordres) si l’on a la foi en son existence et en sa puissance avec la volonté de s’unir à elle. Il s'agit en réalité de la force qui émane de l'esprit de l'homme et que l'on peut appeler la "foi". Celle qui peut déplacer les montagnes dont parle Jésus dans les évangiles.


La trinité humaine

L’existence de cette force auquel il croyait, (l’auteur paraissant vraiment crédible) m’intriguait beaucoup et j’essayais d’en comprendre le mécanisme par rapport aux dogmes de la religion catholique. En marchant dans la rue en pensant à cette force, j’eus soudainement une intuition. Je me suis mis à penser qu’il s’agissait peut-être et sûrement d’un des composants de la TRINITÉ HUMAINE (L'homme ayant été fait à l’image de Dieu) l’équivalent (en plus petit) de l’Esprit Saint.

Tout comme il y a le Père – le fils – L’Esprit Saint, qui forme une seule personne, le Dieu unique. L’homme, dans son unité, est composé de 3 choses différentes (à l'image de Dieu) mais qui regroupés forme un tout, une seule personne, comme il y a un seul Dieu.

- L’âme, (le père)
- L’esprit dans le corps physique (le fils)
- Le subconscient (l’Esprit Saint)

Voici un message de Jésus à JNSR sur le sujet - (France - 18 Mars 2004) Jésus : (…) L’Esprit-Saint provient de Dieu et tire son origine du Père et du Fils (…)

Ce Subconscient, c’est-à-dire la partie cachée de l'esprit humain, agite en lien avec vos pensées mais de façon autonome. L’âme est indépendante du corps physique puisqu’il survit à la mort corporelle (en attendant la résurrection de la chair). Et le texte que j’avais lu expliquait que le subconscient était également une force indépendante mais qu’il fallait "rechercher l’unité avec elle pour la faire travailler efficacement".
L’auteur disait en parlant de son subconscient. " Si j’ai atteint la paix intérieure, c’est parce que j’ai réalisé l’unité avec mon esprit subconscient, il est moi, je suis lui.".

Je tombais par hasard sur un passage de Maria Valtorta (les cahiers de 1944, page 315) ou Maria a une vison du ciel et voilà ce qu’elle remarque.

" (…) Mon âme devient de plus en plus capable de voir dans la lumière. Et je m’aperçois que ces miracles incessants que sont les oeuvres de Dieu se produisent à chaque fusion des trois Personnes, fusion qui se répète à un rythme rapide et ininterrompu, comme sous l’aiguillon d’une faim insatiable d’amour. (...)"

La puissance de Dieu vient donc de l’union des trois personnes de la Trinité. Pour pouvoir se servir de la force de son subconscient, il faut donc créer l’unité de nos trois personnes.

Immédiatement, j’ai cherché à mettre en pratique la notion de cette force en quelle je m'étais mis à croire, je voulais surtout m'assurer que je ne faisais pas fausse route. Jésus dans les évangiles en parle en l’appelant la " foi " celle qui peut " déraciner les arbres et les replanter dans la mer ".


Exemples d'applications

J'arrivais rapidement à faire travailler cette force qui est la "force de mon esprit animé par ma foi" pour des petits services, preuve de son existence. Voici un exemple, je devais dévisser un objet, mais je n'y arrivai pas car il avait été trop serré, je me concentrais sur la force de mon esprit en augmentant la foi dans cette force, puis après avoir demandé à "la force de mon esprit" de m'aider, je recommençais à tenter de dévisser l'objet mais sans forcer vue que j'avais foi dans le secours de mon esprit et je n'eus aucun mal à dévisser l'objet alors que quelques secondes avant, il était vraiment " indévissable ".

Un autre exemple autrement plus intéressant. J'avais une poche de pus près de l'ongle d'un de mes doigts (un panaris). Je devais prendre une aiguille pour la percer. Étant quelqu'un d'assez douillet, je n'arrivais pas à percer la poche de pu car cela me faisait trop mal. J'essayais à plusieurs reprises, mais rien à faire, je ne supportais pas la douleur. Je me suis dit "donnons au subconscient la mission de régler cette affaire comme il l’entende, quitte à ce qu’il " désintègre " le pus. Mon Esprit "sub-conscient", c’est-à-dire la face cachée du conscient, prit possession de ma main, introduisit l'aiguille entre la peau et l'ongle, je ne sentis absolument rien et le pus se vida instantanément sans même que j'appuie. Tout fut réglé en quelques secondes, un vrai miracle mais sans l'aide directe de Dieu. Naturellement tout revient à Dieu car c’est lui qui donna à l’homme son esprit et toutes ses capacités. Il ne s’agit pas de se subtiliser au Seigneur mais d’agir en partenariat.

Encore un exemple : alors que je rentrais un soir tard en voiture, j’avais demandé à mon subconscient une place de parking devant chez moi, à une heure et un jour où cela relève de l’impossible. Arrivé devant chez moi, vers 1 heure du matin, le miracle s'est produit, une gigantesque place m’attendait presque devant ma porte.

La foi est vraiment l'élément clé du Subconscient et il agit de façon indépendante tout en étant une partie de vous. Voilà une autre phrase de l’auteur du texte qui résume bien la façon dont " il " agit, voici ce qu’il dit :
"Vous êtes le penseur, lui est l’exécuteur de vos ordres."

Lorsque vous demandez à votre subconscient d’agir et que vous remettez en lui toute votre confiance, vous ne devez pas chercher à le diriger, il doit agir de façon autonome dans vos intérêts. Voici un exemple, Je travaille dans l’édition et je me sers souvent d’un massicot, une machine pour couper du papier. Celui que nous avons ne marche pas très bien et les dernières feuilles des liasses ne sont jamais coupées. Une journée où j’avais fortement travaillé mon subconscient, je me servis de ce massicot et il fonctionnait parfaitement bien, je m’en suis étonné et je pensais à l’action probable de mon " Esprit Saint " vue que sa présence était forte en moi. Je me resservis du massicot en tentant de contrôler cette force mystérieuse et la machine se remit à mal fonctionner.

Voici un extrait de l'évangile de Maria Valtorta sur l'apôtre Pierre qui marche sur l'eau pour rejoindre Jésus.
(…) Mais, quand il est à une cinquantaine de mètres de la barque et à peu près autant de Jésus, il est pris par la peur. Jusque là, il a été soutenu par son élan d'amour. Maintenant l'humanité a raison de lui et... il tremble pour sa vie. (…) (…) "Maître, Seigneur, sauve-moi." Jésus desserre ses bras et, comme s'il était porté par le vent et par l'eau, il se précipite vers l'apôtre et lui tend la main en disant: "Oh! homme de peu de foi. Pourquoi as-tu douté de Moi ? Pourquoi as-tu voulu agir tout seul ? ". Pierre, qui s'est agrippé convulsivement à la main de Jésus, ne répond pas. (…)

Voici un extrait des évangiles canoniques selon Saint Matthieu où Jésus explique le fonctionnement de cette force

(…) Pourquoi n'avons-nous pu chasser ce démon? C'est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible. (…)

Concernant le fait de déplacer les montagnes, très rapidement, je me rendais compte qu'il était quasi impossible d'augmenter cette foi par soi-même en vue d'une action de telle envergure. Cette force existe en théorie, mais son application est très difficilement sans l'aide du Seigneur, l'esprit humain n'est pas à la hauteur pour la mettre en application de façon autonome et complète.

Mais néanmoins je cherchais à explorer ce domaine en essayant d’augmenter cette foi et je fis un jour un exercice surprenant.


"à l’image de Dieu"

Allongé sur mon lit vers deux heures du matin alors que je n’avais pas sommeil, Je me suis mis à faire l’exercice d’avoir une foi aveugle dans mon subconscient, lui faisant intégralement confiance, cette confiance me créa un sentiment de sécurité, comme-ci j’étais bien à l’abri, protégé par cette force surnaturelle surpuissante. Cette pensée créa une forte unité entre les trois entités de mon être, le corps physique, mon esprit et mon subconscient. Ma trinité humaine devenait très unie, cohérente et active. Jusqu'à là rien de surprenant, mais le lendemain lorsque je priais le Seigneur (comme tous les matins), je me sentis bien plus proche de Dieu, comme si ma trinité, devenue momentanément active (uni), pouvait être à l’image de celle de Dieu, comme-ci Dieu était contant que j’ai fait mon unité et ainsi je pouvais être davantage son reflet, car Dieu fit l’homme à son image, il veut pouvoir se refléter en nous, Dieu étant trinitaire, en devenant moi-même trinitaire je devenais plus proche du Seigneur.

Dans cet état d’esprit, votre subconscient (votre Esprit Saint) vous englobe et vous protège, vous vous sentez en totale sécurité et constamment vous devez renouveler votre confiance en vous-même, en votre propre force. Curieusement cet état de fait ne s’oppose pas à la providence de Dieu, c’est là le secret. Dieu nous pousse ainsi vers l’autonomie comme un père avec son enfant. Lorsque vous marchez, vous êtes autonome, et bien la force de l’esprit subconscient c'est pareil, cette force vous donne, à celui qui entretient son unité, une puissance théoriquement illimité, capable de déplacer les montagnes. Je fus surpris de voir que cet exercice me fit progressé spirituellement, la porte de la vérité est vraiment très étroite.

Plusieurs semaines après, un matin je m’apprêtais à prier lorsqu’un cri de corbeau m’arrêta, je me dis " bon, allongeons-nous sur le lit et reposons-nous en attendant l’heure du départ, je m’allongeais et travaillais l’unions de ma personne, ma trinité. Puis durant la journée lorsque je pensais à Dieu, j’étais comme une prise que l’on branchait sur le Seigneur, les deux trinités se retrouvaient face à face et le courant passait parfaitement bien, je semblais être le reflet du Seigneur et cela m’apportait un calme surnaturel immédiat. Je continuais l’exercice les jours suivants et cela me faisait à chaque fois le même effet. Chaque fois que je pensais au Seigneur, j’avais l’impression que l’on était " d’une même nature " et que l’on se faisait face. Je vivais intensément la phrase " à l’image de Dieu ". J’avais l’impression d’avoir gravi le haut de la montagne, je semblais avoir trouvé le chemin ultime vers le Seigneur.


Exercice amusant avec le subconscient

En 2008, alors que je rentrais de vacances en train avec deux nièces (8 et 10 ans). Je les avais initiés à « l'art du Subconscient » en leur apprenant à repérer leurs doigts bouger involontairement. Pour la mise en application, on a joué aux jeux de cartes « Mistigri ». Il fallait donc ne pas prendre, dans le jeu de l'adversaire, une certaine carte, en demandant à son subconscient, via la main, d'indiquer la bonne carte à prendre. Au début, celle de 10 ans ne voulait pas jouer avec nous, pensant que c'était des blagues, et puis quand elle a vu que cela fonctionnait, elle s'est jointe au jeu. On avait environ 80 % de réussite, ce qui nous permettait de finir les parties. Nos voisins du wagon ont vraiment dû nous prendre pour des gens peu ordinaires...

En complément, lire le chapitre : La manifestation visible du Subconscient

Retour au sommaire


* * *

CHAPITRE 5   -   La lecture psychique des objets


En 2009, alors que je commençais à mettre de coté le voyage astral sous la "douce" injonction de mon Ange gardien. Je découvrais sur un forum dédié au VA (astralsight.com/) le récit d'une personne pratiquant la psychométrie ou "lecture psychique des objets", cette science allait profondément changer mon approche des choses et mon regard sur la vie et l'histoire des hommes.

Rapidement j'arrivais à me procurer tous les livres traitant du sujet, 6 au total. 5 de Raymond Réant et un de Jean prieur. La plupart n'étaient plus édités mais grâce à Internet on pouvait facilement les trouver d'occasion.




Photo de gauche ma boîte à pierres.
A droite, mon neveu Ferdinand qui pose à côte du menhir la Mourgue








Le but de l'exercice était, en tenant un objet dans la main, de "capter" des images, des films ou des sons qui auraient imprégné l'objet durant son existence. Moi qui suis un passionné d'histoire, je me suis dit, "cette science est faite pour moi". Je me suis donc lancé à fond dans cette pratique, achetant les livres expliquant la méthode et ou était raconté des résultats d'exercices avec des pierres anciennes.

Malgré un faible tallant naturel, cela fonctionnait relativement bien. Moins bien que j'aurais aimé mais dans l'ensemble j'étais satisfait.

Voici ci-dessous des extraits de la méthode, mais ce chapitre n'a pas vocation à raconter en détail le processus. (voir mon site web dédié)

(…) Là, on prend l'objet. Avec de la chance, dès la première seconde, on sent qu'il y a un "contact". C'est souvent là que l'objet "dit" ce qu'il a de plus important. D'une certaine façon, son souvenir le plus marquant. A chacun de faire de cette information la ligne directrice de sa recherche ou de fouiller dans le temps. En fait, suite à ce premier contact, les choses ne viennent pas toutes seules. Il faut questionner : bon alors... tu viens d'où ? Au fait... qu'est-ce que tu es ? Es-tu cher a quelqu'un ?(…)

(…) Je prends l'objet en main et je laisse quelques secondes se passer, je reste très détendu, très décontracté, soupèse l'objet, je laisse du temps pour que son énergie fasse vraiment corps avec moi, tout doucement, tranquillement. A la limite, je peux même parler encore un peu aux gens, regarder autour de moi, dans cette première "prise de contact".*


Les premières civilisations

Mais les choses allaient se corser car la lecture de certaines pierres très anciennes (plus de 2000 ans avant JC avaient tendance à révéler un passé historique à des années-lumière de l'histoire officielle. A la lecture de récit racontant les piste de Nazca truffées de vaisseaux spatiaux et autres menhirs déplacés par lévitation, je me suis dit "stop".

D'abord, c'est quoi Nasca ? J'ignorais tout de cet endroit. Après une recherche sur Internet, je vis que les pistes de Nasca (Pérou) et ses dessins figuratifs, visibles uniquement du ciel, étaient bien une réalité qu'on ne pouvait pas ignorer. Pareil pour les grosses pierres comme celle de Baalbek au Liban que même avec des moyens modernes ont ne pourrait déplacer. Il y avait un mystère archéologique que la science moderne ignorée superbement. En revanche les données recueillies par psychométrie étaient très cohérentes et les spécialistes comme Raymond Réant avaient maintes fois prouvées leur talent de parapsychologue et travaillaient souvent avec des archéologues.

Récit d'une psychométrie sur une pierre trouvé sur le plateau de Nasca, Extrait d'un livre du parapsychologue Raymond Réant (1928-1997). R.R. ignore d'où vient la pierre, (ce qui en réalité facilite l'exercice).

(…) Ces fusées ressemblent à des obus, elles n'ont ni ailerons ni appareillage extérieur. Une seule ouverture est visible, sur la face postérieure de l'appareil... Pas très loin de là s'élève une ville, une énorme construction parabolique, ainsi que d'autres constructions. Toutes sont en pierre taillée, et de dimensions gigantesques. Leur architecture est étrange. Voici qu'une fusée s'approche de moi... Elle stationne à quelques mètres, puis s'élève lentement et se dirige directement vers la montagne, dans laquelle elle s'engouffre en pénétrant sous la voûte d'un énorme bâtiment de pierre...

Des êtres descendent de la fusée... Ils ressemblent à des hommes de forte corpulence, mais leurs oreilles sont beaucoup plus longues que les nôtres, et l'arrière de leur tête présente d'étranges bosses. (...)

Effectivement, sur le plateau de Nasca ont été retrouvés des crânes avec une bosse à l'arrière, tout semblait donc très vrai. Ma conscience du monde changea complètement, car en plus, c'était très biblique car il a fallu une bien grosse catastrophe pour anéantir une telle civilisation. Sans parler des visions de la religieuse allemande Anne Catherine Emmrich(1774-1824 - qui reçut les stigmates) qui a vu les hommes d'avant le déluge.

A.C. Emmeriche : (...) Leurs enfants étaient très grands, avaient toutes sortes de dons et d'aptitudes (...) comment ils tramaient très facilement d'énormes rochers jusqu'au sommet de la montagne, comment ils montaient de plus en plus haut, comment ils accomplissaient les choses les plus étonnantes. (...)" (…) "Ils savaient tout, voyaient tout" (...)

Idem pour la phrase de la genèse parlant des hommes d'avant le déluge : "Ce furent les héros du temps jadis, ces hommes fameux."

Voici la texte en entier : "Lorsque les hommes commencèrent à être nombreux sur la face de la terre et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu - ou fils de Seth - trouvèrent que les filles des hommes - ou filles de Cain - leur convenaient et ils prirent pour femmes toutes celles qu’il leur plut... Quand les fils de Dieu s'unissaient aux filles des hommes et qu'elles leur donnaient des enfants... Ce furent les héros du temps jadis, ces hommes fameux."

Bref tout concordait, cette découverte devenue possible des temps anciens était passionnante, mais le faite qu'une civilisation plus évoluée que la notre y est vécue rendait l'aventure bien plus fascinante.

Mais lire des récits en y croyant est une chose, les voir en ai une autre. J'entrepris une "lecture sur objet", mais sans objet, juste en posant ma main sur une photo des pistes de Nasca. Alors que j'avais l'esprit totalement vide et détaché de mon objectif, je vis une image "reconstitué" de véhicule volant, je me suis dit "qu'est-ce que c'est que ça ? Car lorsque l'on fait une psychométrie, on rentre en état second et l'on se déconnecte de la réalité. Lorsque je retrouvais le contrôle de ma capacité de résonnement, je fus un peu sous le choc, car je me suis dit, "tout ça était donc vrai" car même si j'y croyais avant, ce n'est pas la même chose de voir sois même.


Étude du menhir la Mourgue

Voici l'étude qui m'a demandé le plus d'effort. Mes parents habitent le sud de la France entre Tarascon et Saint Rémy de Provence et à 500 m de chez eux se trouve un menhir appelé la "Mourgue". J'entrepris donc une psychométrie de ce vestige que je connais depuis l'enfance et je ne fus pas déçu. En voici les conclusions  :

Ce petit menhir de Provence (commune de Saint Étienne du Grès) date d'avant le déluge (-2300 av. JC) et a été installé à une époque ou le fleuve "la Durance" passait à côté (ce qui n'est plus le cas actuellement). Il a été taillé par un esclave d'Australie et à été érigé par lévitation. Il a été en contact (ou déplacé) avec un vaisseau volant capable d'évoluer dans l'espace interplanétaire. Ce menhir date donc d'une époque où les déplacements à grande distance devaient se faire facilement, d'où la présence de cet esclave australien dans cette région. (pour lire en détaille l'étude)

Seul problème, à quoi servait ce menhir ? A recharger en énergie les vaisseaux volants, comme le suggère Raymond Réant, mystère !  Voilà pour ce menhir, inutile d'aller au bout du monde pour trouver des vestiges au passé incroyable.

Je fis des essais avec d'autres objets, notamment une pierre d'un mur romain (près du hameau de Laurade, en Provence, pas loin du menhir "la Mourgue") ou je vis pour la première fois un personnage en tenue d'époque.


Autres expériences psychiques

Je fis plein d'autres essais avec divers objets mais en finale je remarquais que j'avais un talent naturel assez faible pour ce domaine. Néanmoins cette science avait profondément modifié ma perception de l'histoire humaine et fait découvrir des domaines nouveaux comme le magnétisme, je pris d'ailleurs quelques cours forts instructifs et j'arrivais à déshydrater quelques fruits sans difficulté.

La première séance de magnétisme m’avait tellement marqué, que le soir même, au couché, je vis une lumière dans ma chambre, comme derrière un voile presque transparent, cette lumière me semblait être mon ange gardien. Comme si le « voile » qui nous sépare de l’invisible, d’ordinaire totalement opaque, était devenu transparent. (Cela ne fit cet effet que pour le premier cours)

J'eus également des démêlés avec une Cristal de roche un peut trop possessif que j'ai dû recadrer. (pour lire le récit complet)

Puis une discipline cousine de la psychométrie allait faire son apparition dans ma vie, la télékinésie.


* * *

CHAPITRE 6   -   Miracles, vie spirituelle et autres histoires surnaturelles


En parallèle à mon attrait pour le surnaturel, je suis fortement attiré par le spirituel et adepte d'une relation étroite avec Dieu. Voici pêle-mêle quelques épisodes de ma vie

Ma future épouse

Juste après une brève rencontre sentimentale effectuée lors d’un pèlerinage à Medjugorje en 1987 (j'avais 21 ans) Dieu m'indiqua en rêve que la femme de ma vie arriverait dans plus d’une dizaine d’années.


Malgré cette annonce, je cherchais par moi-même, et à plusieurs reprises, Dieu n’hésita pas à contrer ma volonté pour empêcher des aventures qu’il ne souhaitait pas.
J’avais remarqué autour de moi que la Providence avait la haute main sur la composition des couples de gens pas forcément chrétiens. Moi qui avais confié au Seigneur la tache de bien me marier, je n’avais donc rien à craindre.

Alors que j’étais en prière dans l’église Saint-Sulpice à Paris, je demandais donc à Dieu de me trouver l’âme sœur, car je désespérais, il me souffla à l’oreille, que se serait à 32 ans qu'aurait lieu la rencontre, j'avais alors 25 ans et j’étais furieux d'être obligé d'attendre aussi longtemps.

Et c'est bien à l’âge de 32 ans, alors que je fréquentais assidûment ma paroisse, que j'ai rencontré celle qui allait être mon épouse, source de bonheur, d’épreuves et d’interventions divines multiples.

Une semaine avant que ma femme et moi nous ne "sortions ensemble", je fis un rêve ou je branchais 2 ordinateurs, je me suis dit "tiens, j’ai l’impression qu’il va se passer bientôt quelque chose".

Puis deux jours après, je rêvais qu’après ce week-end, "je ne serais plus jamais seul". Je me suis dit "on verra bien" car mon programme de ce week-end n’avait pas encore été fait. Puis je reçus un coup de téléphone d’une amie m’invitant à passer la journée de dimanche avec d’autres personnes au bord de la mer (à Deauville), pour le week-end du 15 août, etc. Et effectivement tout se passa comme les rêves me l’avaient annoncé.

Notre Seigneur poussa la délicatesse d'immortaliser notre rencontre par un article parut dans le journal "Paris Notre Dame" car un journaliste était présent au moment où je rencontrais ma femme, c’est-à-dire lors d'un repas paroissial organisé pour ceux qui restaient à Paris au mois de juillet-août, ce qui était mon cas. Le journaliste interviewa ma future fiancée car elle s'apprêtait à passer sa confirmation et il s'intéressa à moi car j'appartenais à un groupe d'évangélisation. (juste avant la création de mon site web d'évangélisation).


Miracle à la Médaille miraculeuse à Paris

Lorsque je fis la connaissance avec mon épouse, elle souffrait d’un problème au genou qui l’empêchait de courir correctement. Ayant su par mes parents qu’un miracle récent avait eu lieu à la Médaille miraculeuse à Paris, (c'était un enfant muet qui retrouva la parole), j’ai dit à ma chérie d’y faire un tour, ce qu’elle fit.

Nous habitions le 15e arrondissement de Paris, elle y alla en vélo, puis en voulant reprendre son vélo pour rentrer, elle vit qu’il avait un pneu crevé, elle décida donc de rentrer à pied, et au cours de cette rentrée, progressivement son genou se répara, si bien qu’arrivé à la maison, après 1 heure de marche, elle s’en trouva complètement guérie. Et le samedi d'après, je peux constater qu’elle pouvait courir à mes côtés sans l’ombre d’une gêne lors de notre jogging hebdomadaire.



Odeurs de rose

Il faut savoir qu’a chaque pèlerinage, Dieu vous donne une grâce, et l’accumulation de ces grâces vous renforce dans la foi. Une fois marié, nous avons fait notre voyage de noces en Espagne, un voyage en forme de pèlerinage, à l’Escorial près de Madrid où depuis 1980 la Sainte Vierge apparaissait à une humble femme de ménage, Amparo Cuevas.


Photo ci-contre, l'arbre des apparitions (1999).

Cette apparition à ses débuts déchaîna les hostilités. Meurtre d’un de fils de la messagère, empoisonnement de la source d’eau miraculeuse. projet de parc forain sur le lieu des apparitions, grillage installé par la municipalité pour empêcher les pèlerins d’accès au lieu. etc. Et puis Dieu dit " ça suffit ".

Le propriétaire du champ mourut soudainement, l’équipe municipale perdit les élections et tout rentra dans l’ordre. On ne pouvait pas boire l’eau de la source car il y avait encore des risques d’empoisonnements.





Et là, le cadeau de mariage du Seigneur nous y attendait, j’étais debout, devant l’arbre des apparitions, situé dans un champ parsemé de grosses pierres et d'arbres, le tout inondé d'une magnifique lumière, nous étions fin septembre mais en Espagne c'était comme l'été en France, il y avait en permanence une cinquantaine de personnes qui allaient et venaient. Étant en voyage de noces, on passait notre temps à nous embrasser, mais on fut rappelé à l'ordre par une personne que cela gênait dans ses prières, on avait oublié qu'on était en Espagne.

Puis ma femme s’était assise sur une des pierres et se mit à réciter le chapelet, puis elle me dit, tu ne sens rien ?. Je respirais à plein poumons et lui dit que non, elle me dit "assis toi et récite le chapelet avec moi, je m’assis à ses côtés et à peine ai-je commencé le premier "Je vous salue Marie" qu’on aurait dit que j’avais le nez sous une rose, nous étions entouré d’une très forte odeur de rose, alors que naturellement aucune rose m’était proche de nous. On s'est mis à fondre en larmes devant une telle grâce. Pour ceux qui ne sont pas habitués à ce genre d’endroit, à savoir les lieux d’apparitions. Ce type de miracle est très fréquent et les témoignages très nombreux.

Se faire guider par la force de l'Esprit, le langage des oiseaux et le subconscient

Voici l’élément clé de ma vie depuis une quinzaine d'années. Comment ai-je découvert ce langage ? Quand j’étais enfant, une chose m’avait marqué, c’était une bande dessinée racontant les aventures du gallo-romain " Alix " une BD d’aventure très connue. Dans l’album " Iorix le grand " vers le début, Alix, qui conduit une légion romaine vers la Gaulle, aperçoit, avec ses compagnons, un vol de corbeaux, ils se disent " c’est un très mauvais présage " et en effet plusieurs pages plus loin a lieu une bataille sanglante. Comme si ce vol de corbeaux voulait les prévenir d’un malheur imminent. Je me suis dit " l’auteur de cette histoire devait y croire au présage des oiseaux, pour l’avoir mis dans son album " mais j’en été resté là de cette découverte.

Bien des années plus tard, un soir, rentrant du travail, je vis un corbeau sur le bord de la voie ferrée, je repensais à cet album de bandes dessinées, en espérant que tout étaient faux. Arrivais chez moi, ma femme me dit, " Il y a trop de tension avec mon père , cela devient grave, on doit partir immédiatement à Lion-sur-Mer.

Boume !! Le corbeau avait raison ! Le malheur était là. Néanmoins j'eus, comme il se doit, un léger doute, mais à chaque fois la théorie des oiseaux se vérifiait, le cordeau annonce le malheur, qu'il est possible d'évité selon la situation, et la colombe, ou un oiseau au plumage claire veux dire que l'on est sur le bon chemin.

---------------------------------------
Dieu, via la force de mon esprit, que certains appellent le subconscient, me prévient des moindres travers de ma vie
---------------------------------------

Ce message du ciel par les "oiseaux" marche pour tous les problèmes de la vie, et lorsque que je suis dans une maison et que je n'ai pas accès à une fenêtre, c'est le cri du corbeau que j'entends. Cela fait le même effet.

Par ce système, Dieu, via la force de mon esprit, que certains appellent le subconscient, me prévient des moindres travers de ma vie, le moindre danger, du gâteau que j'ai oublié au four à l'échangeur routier que je risque de ne pas voir, lorsque je tarde trop pour aller au travail, que j'ai oublié quelque chose, que je me couche trop tard. Dieu ayant le soucis de mon morale, il veille à me divertir et lorsque c'est l'heure d'une des émissions de TV style "Guignols de l'info, Caméra café ou kamelotte, des émissions d'humours que l'apprécie beaucoup, lorsque j'oublie l'heure, le cri du corbeau ne fait jamais défaut. Cette méthode est vraiment géniale, et sa marche à 100 %. Naturellement, il faut avoir la foi et une confiance aveugle.

Au début, je me suis mis à détester les corbeaux, puis je me suis rendu compte que c'était Dieu (?) qui me parlait pour m'éviter des soucis plus que pour m'avertir d'un malheur inévitable. Ma femme et moi adhérions sans faille à ce langage, et c'était très agréable de vivre ça en couple.

---------------------------------------
Note : Au début j'ai cru que c'était réellement Dieu ou mon ange gardien qui contrôlait ces corbeaux avant de me rendre compte que la réalité était bien plus complexe que cela.
Il s'agissait en fait de la force de mon esprit, le subconscient, qui agissait avec force car mon niveau de foi (celle qui permet de déplacer les montagnes) est naturellement assez forte et vu que je la faisais grandir au fil des années, sa force grandissait en importance dans ma vie.
---------------------------------------

Le corbeau annonce toujours le malheur, un danger à éviter. Il ne faut pas mal interpréter ce signe, voici un exemple.

-------------
Suite à la séparation avec ma femme, j’aménageai dans ma nouvelle maison et je devais faire mettre des doubles vitrages. Je fixe donc des rendez-vous à plusieurs entreprises pour établir un devis. Lorsque le commercial de la première société vient chez moi pour inspecter mes fenêtres, je n'entends aucun signe de cordeau, il n'y avait donc aucun danger, en effet, son devis sera tellement exorbitant qu'il n'y avait aucun risque que je le prenne.

Deuxième entreprise, au moment de l'arrivé du représentant, j'entends le bruit d'un cordeau, je me dis, "ce n'est pas le bon", mais j'eus un doute, "et si c'était le signe que j'avais trouvé la bonne entreprise ?". Voici l'erreur d'interprétation qu'il ne faut pas faire.

Le Corbeau est toujours synonyme de danger, toujours. Le devis de cet entrepreneur allait être le moins cher de tous, de quelques euros, il y avait donc danger car cela devait être une mauvaise entreprise, mais je n'en étais pas convaincus. Je reçus la visite d'une autre entreprise avec un devis à peine plus cher que le précédent, mais sans cri de corbeau.

Dieu me voyant en difficulté d'interprétation, des signes intervint aussitôt. Je reçus le lendemain les devis par la poste et les ayant entre les mains, je jetais les prospectus publicitaires et sans le vouloir, j'y mettais aussi une des enveloppes contenant un des devis. Je me suis dit "cela ne doit pas être la bonne entreprise", je l'ouvris pour avoir confirmation et c'était effectivement la société ou j'avais entendu le bruit du corbeau lors de leur visite chez moi.
-------------

D’une façon générale, il se passa un phénomène qui est très important de connaître et qui m’arrive très souvent. Lorsque vous êtes à la recherche d’un produit, d’une chose, d’un événement, le premier qui se présente est rarement le bon, c’est généralement le moins bon et le meilleur se trouve à la fin.

Celui qui prend le temps de chercher est donc gagnant et celui qui se précipite sur la première chose venue sans chercher se retrouve avec une mauvaise affaire. C’est, d’une certaine façon, la mise en application de la phrase de Jésus dans l’évangile " la porte qui même au ciel est celle qui est étroite ; contrairement à celle de l’enfer qui est large et bien visible.

Ce cri du cordeau se fait entendre exactement là ou il faut, pour une bonne interprétation, Vous vous dîtes "je vais sortir pour aller faire des courses, si le cri retentit c'est qu'il ne faut pas y aller. Vous vous apprêtez à fermer la porte de votre maison car vous partez, c'est que vous avez oublié quelque chose. Vous venez de démarrer la voiture et vous commencer à roulé et le cris se fait entendre, c'est qu'il y a un danger dans la conduite (et non que vous ne deviez pas prendre la voiture car vous êtres déjà dedans). Il faut donc observer à quel moment ce cri vous est donné pour déterminer le message exact.

Pour user pleinement de ce langage il faut avoir une foi aveugle, en voici un bon exemple.

-------------
J'allais chez ma sœur pour y recevoir mes enfants suite à ma séparation, je gare la voiture et je me dis "vais-je leur acheter du pain pour leur petit déjeuner", il était dix heures moins vingt, je me dis "ils sont certainement levés depuis longtemps, ce n'est donc pas utile et je dois être pour 10 heure chez ma sœur car ma femme dépose nos enfants à cette heure précise", la boulangerie me paraissait trop loin, donc je me dirigeais vers leur maison. A peine ai-je eu le temps de penser ça que j'entendis distinctement le cri d'un cordeau, je me suis dit "donc je dois aller chercher du pain en me disant que, selon mon résonnement, c'était absurde, mais je me dis "obéissons aveuglément, le cordeau a déjà fait ses preuves". Je marchais quelques secondes en direction de la boulangerie, en me disant quelle est bien trop loin et je vois, une rue plus loin sur le trottoir une "Foire à tout".

Voilà donc ou mon Subcosncent voulait me diriger. Je la traversais rapidement, y trouva 2 belles voitures de collection à un prix dérisoire et rentra directement chez ma sœur. Je les offris à mon fils qui fut aux anges. Comme on peut le voir, mon obéissance aveugle avait bien fonctionné. Dieu avait vu ces deux voiture et s'était dit "Il faut qu’il les offres à son fils, ça adoucira leurs peines. En plus de nous faire plaisir, cela nous montrait une fois de plus que le Seigneur était au petit soin pour nous et ne nous avait pas oublié dans nos malheurs.
-------------

Professionnellement aussi cela m’est bien utile, je me rappelle qu’un soir, je devais finir un travail assez délicat lorsqu’un cordeau apparut et se posa sur ma fenêtre en poussant de grands cris, je me dis " redoublons d’attention car il y a certainement un danger important avec ce travail ". Je le finis et de justesse, je réussis à faire le travail demandé, c’était une retouche d’image. Le lendemain, le responsable du projet vient me voir pour s’assurer que tout c’était bien passé et je me rendis compte que ce travail était plus important que je ne le pensais et j’avais eu tendance à en sous-estimer la gravité en cas d’échec. Le cordeau avait été envoyer pour m’en informer.

Il m’arrive même d’entendre le cri du cordeau à l’intérieur de moi-même, cela survient quand je suis dans un environnement calme et lorsque le degré du danger n’est pas très élevé.

Lorsque je suis, par exemple, dans le métro, un endroit ou il est impossible d'entendre le cri d'un cordeau, je l'entends donc intérieurement, cela m'est arrivé récemment et je m'empresse donc de la mettre par écrits car se sont des choses que l'on oublie facilement, je m'interrogeais sur deux itinéraires de métro, et je choisis le mauvais, immédiatement j'entendis dans ma tête le bruit léger d'un cordeau. Je pris l'autre parcours qui se révéla être le bon.

Voilà ce qui me fait dire que ce langage est universel. Je regardais un documentaire de quelques minutes à la télévision sur les énergies éoliennes, donc sur une énergie tout à fait propre. Lorsque je vis des colombes passer devant la caméra. Je me suis dit "tiens, Dieu veut nous dire que c'est une bonne énergie". Puis je me suis dit "ce message est donc pour tout ceux qui regardent cette émission, donc ce langage des oiseaux est bien universel et non pas réservé à quelques uns.
--------------------------

(...) mais un autre (langage) est apparu, bien plus direct mais assez incroyable.

Suite : Actuellement (2014) je me sers encore de ce langage, mais un autre est apparu, bien plus direct mais assez incroyable.

Extrait de mon journal personnel : (...) Depuis une année, mon subconscient arrive même à manipuler les conversations autour de moi pour répondre à mes questions. Au début j'ai cru que c'était le démon car les réponses étaient toujours le contraire de ce que la sagesse aurait répondu. Et puis en me rappelant le système des rêves qui sont toujours l'inverse sur la forme (mais pas sur le fond), j'en ai conclu que c'était bien mon subconscient qui me répondait en se servant de la voix des autres mais il fallait juste que j'inverse le sens de la réponse. Naturellement ce système ne fonctionne que lorsque je suis dans un lieu public mais il est beaucoup plus précis et moins stressant que le bruit d'un corbeau. (...)

Et puis après ce langage à évolué : (...) Maintenant ce n'est plus inversé. Lorsque cela a commencé, j'étais sur un quai de la gare Saint-Lazare (Paris) et en fonction de mes interrogations de l'instant, j’entendais, pour de vraie, les voix de mon entourage qui me répondaient (empruntées à des conversations). C'était tellement stupéfiant et synchronisée que cela me donnait la même impression que si je lisais dans les pensées des gens.

Je comprends maintenant pourquoi au début le phénomène est inversé car c'est tellement impressionnant, (surtout la première fois lorsque des phrases venant de sources différentes et se succèdent en parfaite synchronisation avec vos pensées) que c'est très déstabilisant (flippant). Mais naturellement c'est bien plus pratique.

Cette découverte du subconscient (la force de mon esprit), qui me guidait dans ma vie, me passionnait et mon attrait pour les dons de l'esprit me fit m’intéresser à la psychokinésie, c'est-à-dire l’influence de l'esprit sur la matière. Puis je débordais sur l'aérokinésie (déclencher du vent) puis sur la climatokinésie (agir sur la pluie ou les nuages) en prenant l'exemple de Jésus

--------------------------------------------------------------------------
Jésus apaise la tempête (Matthieu 8,23-27) 
Il monta dans la barque, et ses disciples le suivirent. Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait. Les disciples s’étant approchés le réveillèrent, et dirent: Seigneur, sauve, nous périssons ! Il leur dit: Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme. Ces hommes furent saisis d’étonnement: Quel est celui-ci, disaient-ils, à qui obéissent même les vents et la mer ?

Evangile selon Marc
Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne t'inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? S'étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. Puis il leur dit : Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n'avez-vous point de foi ? Ils furent saisis d'une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres : Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer ?
----------------------------------------------------------------------------


D'autres signes

Lorsque je téléphone (quel que soit le téléphone) et qu'il n'est pas bon que je le fasse, soit, je dérape avec mes doigts en faisant le numéro, soit, je compose sans le vouloir un faux numéro, soit, il y a un problème technique. Mais jamais je ne donne un coup de téléphone sans savoir par avance s'il est bon que je le donne. Il m'arrive, bien sur, parfois, de passer outre, et bien à chaque fois, c'est la Seigneur qui avait raison. C'est bien pratique.

Pareil lorsque je lance une recherche sur Internet, si en tapant l'objet de la recherche je dérape sur le clavier ou que je fais une faute de frappe, c'est que ma recherche ne va pas aboutir, j'ai testé des dizaines de fois et cela marche vraiment bien.

Tout cela se superpose avec le langage de mon subconscient qui communique également avec moi, une secousse sur mon corps du côté gauche (je suis gaucher) cela veux dire "oui ok tout va bien, je suis d'accord" et une sur le côté droite cela veux dire "non, fausse route".

Entre mon subconscient qui donne son avis sur tout et mon ange gardien qui me guide plusieurs fois par jour, (même une pensée mauvaise suffit à le faire réagir) ma vie est donc ultra cadré.


Problème avec l’eau bénite  

Les cauchemars sont pour moi bien souvent des attaques de Démons, je me rappelle qu’une fois, lors d’un voyage touristique en Syrie, dans une chambre d’hôtel. Je fis un cauchemar au milieu de la nuit, j’étais sur un cheval, tel un chevalier, et je subissais l’attaque terrible d’un démon. Je me réveillais, pris de l’eau bénite que j’avais toujours sur moi, m’en aspergeais, me rendormis. Mon rêve reprit ou je l'avais laissé, j’étais à nouveau sur le même cheval, mais équipé d’une solide armure et d’un bouclier et le démon rebondissait sur ce bouclier et en était éjecté avec force. J’aurais dû bénir la chambre avant de m’y installer !.

Lors de ce même voyage en Syrie, j’eus la malheureuse idée de vider mon eau bénite dans les rues de Damas, non pas pour bénir la ville ni baptiser les non chrétiens nombreux dans cet endroit, mais je voulais m’en débarrasser car elle devait occuper une de mes gourdes dont j’avais besoin. Résultat, je fus malade le lendemain durant 3 jours. Je n’ose imaginer ce qui se passe pour ceux qui commettent des sacrilèges sur l’Eucharistie.

J’eus, plusieurs années après, un autre souci avec l’eau bénite. Mon épouse et moi avions fait venir un prêtre pour bénir notre nouvelle maison et notre voiture, nous en avions profité pour garder le bol d’eau que le prêtre venait de bénir, nous avions ainsi chez nous une réserve.
Nous avons dû être un peu distrait et surtout négligents car nous avons laissé plusieurs jours sur notre table le bol d’eau bénit. la femme de ménage passa dans la pièce et je ne sais pas ce qu’elle fit de cette eau dont elle ignorait le contenu mais nous fûmes tous les deux malades pendant plusieurs jours. Dans le même registre, un beau morceau de viande rouge mangé un vendredi ne plus pas au Ciel et là aussi on tomba tous malades plusieurs jours.


Messages radio

Voici un épisode de ma vie de couple, lorsque ma femme et moi avions dû quitter précipitamment la maison où nous habitions en 2004.

(...) Ma femme me dit un soir qu’on devait quitter la maison sur le champs et s’installer à Lion-sur-mer, notre petite maison de vacances à 250 Km de Paris.(Mon beau père, chez qui nous habitions, nous posait trop de problèmes). Je pris 10 jours de vacances et on partie. On avait peur pour notre petite " Bianca " car on redoutait une naissance prématurée vue les tensions qu’il y avait entre ma femme et son père.

C’est à ce moment de difficulté que nous avons eu droit à ce que j’appelle des " messages radio ". Nous avions, comme toute personne en période de problème, des interrogations. Et bien le Seigneur (ou nos subconscients) ont été très efficace car, par exemple, quand on s’est posé la question si on allait manquer d’argent dans notre " exil ". La radio s’allumait soudainement et on entendait "vous n’aurez pas de problème d’argent". Cette phrase était extrait d’un émission de radio quelconque.

Une autre fois on se demandait si mon beau père, qui perdait la raison, n’allez pas mettre toutes nos affaires dehors en notre absence, la radio s’alluma et "non, vos affaires ne risquent rien" et l’émission de radio continuait. Cela a dû nous arrivé 3 fois. (...)


Miracle alimentaire

Il ne me restait pas assez de farine pour faire une tarte et nous recevions à dîner les personnes de notre groupe de couple chrétien auquel nous appartenions, en lien avec notre paroisse.

J'ai pris le peu de farine que nous avions, j'ai fait une bénédiction en demandant au Seigneur de faire un miracle, s'Il le voulait bien, et j'ai versé la farine sur le plan de travail sans chercher à regarder en détail. J’avais lu dans un livre de révélation que Dieu n'aime pas que l'homme voit le miracle d'accomplir, et j'ai fait ma pâte comme si de rien n'était. Le miracle s'est produit et la pâte était abondante, très légère et naturellement délicieuse.

Si un jour il vous manque de la nourriture, agissez de même, et surtout n’oubliez pas, ne cherchez pas à voir avec vos yeux le miracle s'accomplir.


La prière durant les transports 

Au fil des années, j’approfondissais ma foi, notamment en me servant des temps de transports pour prier. Je rentrais dans des rames de métro plein, mais vu que j’avais le désir de prier, Dieu me libérait rapidement une place. Il y eut un jour une petite anecdote, de ces petits incidents qui fortifient la foi.

Ce matin-là, j’étais bien fatigué, je montais dans la rame, réclamais une place au Seigneur pour prier, j’en trouvais une, et une fois assis, je me dis "bon, maintenant que je suis assis, si je ne prie pas, le Seigneur ne peut tout de même pas me reprendre la place". Voyant que je ne priais pas, la réponse du Ciel ne se fit pas attendre, une personne se présenta devant moi, me montra une carte d’invalidité et m’obligea à lui céder ma place.


Étrange confession

Je me rappelle d’une fois, lors d’une confession dans l’église de la rue du bac (la médaille miraculeuse) je me présente devant le prêtre, et là, il me jette un regard foudroyant et me dit "ne dite rien, je sais tout !". Je lui répondis comme par défi "et bien allez-y mon père, je vous écoute !" Et ce fut la seule fois de ma vie où je me suis confessé sans avoir à dire mes fautes, puisque ce prêtre, visiblement, avait le don pour lire dans les esprits, et me dit exactement ce que je m’apprêtais à lui dire.


L'élasticité du temps

Voici un phénomène miraculeux qui va vous paraître un peu étrange, il est pourtant bien utile, c'est le miracle de l'élasticité du temps

A l'époque où nous habitions Paris 15e, nous allions souvent voir mon beau-père en lointaine banlieue le dimanche et nous allions à la messe dans sa ville avant le repas, il nous fallait environ 45 minutes pour nous y rendre et 30 minutes quand il n'y a personne sur la route et que c'est ma femme qui conduit. Ce dimanche-là, nous étions en retard pour la messe, nous n'avions que 20 minutes pour y aller, je pris le volant et avant de démarrer, on fit dans la voiture une prière pour demander à Dieu de faire un miracle afin de ne pas arriver en retard à la messe.

Il y avait du monde sur la route et, regardant souvent le compteur, je ne dépassais pas les 60 km/h durant tout le trajet (d'ordinaire à 90 Km/h, je mets 45 minutes) et là, miracle, on fit le trajet en 20 minutes. On s'est regardé ma femme et moi et l'on s'est dit "le Seigneur est vraiment trop fort" et l'on arriva à l'heure pour la messe.


Problèmes avec le démon 

Il fut une époque où nous habitions très près des deux sœurs de ma femme et notre attention se porta sur l'un de leurs enfants du nom de Daphné, (un prénom païen actuellement très en vogue ). Vers l'âge de 5 ans, moi et ma femme, on se rendit compte qu'elle était mauvaise et on s'inquiéta pour son salut. Elle n'avait que le mensonge dans la bouche. Elle dénonçait les bêtises de son grand frère, inventait des fautes pour qu'il se fasse gronder. Elle révéla une fois à ses parents les maltraitances imaginaires d’une nounou, ils furent paniqués et ne savaient plus ou était la vérité. Bref, une petite diablesse.

Alors qu'on la gardait chez nous, je la surpris en train de jouer avec les petits soldats de notre enfant, elle y incarnait un tyran qui mettait en esclavage tous ses sujets. Quand je vis ça, je me suis dit "il faut agir". Je l'ai pris à part dans la cuisine, je lui montrais de "l'huile sainte" de Manduria (un lieu d'apparition mariale du sud de l'Italie), je lui expliquais que c'était de l'huile surnaturelle, dotée de pouvoirs spéciaux, elle en fut très intriguée, Je lui proposais de la bénir afin que se déversent sur elle les grâces du ciel. Ce genre de propos plait souvent aux enfants car cela rejoint leur imagination très friande de ce genre d'histoires, sauf que là, tout était vrai. Je lui dis "répètes après moi, "j'aime Jésus, je renonce à Satan, aux forces du mal, etc.". Bref je lui faisais un petit exorcisme, lorsque j'entendis dans l'escalier un verre se briser, je sortis immédiatement pour voir ce qui se passait, et je vis ma femme qui montait un plateau avec des verres et elle me dit, "c'est bizarre, je ne sais pas ce qui s'est passé, ce verre s'est brisé d'un seul coup". Je lui répondis "t'inquiètes pas, c'est normal, je t'expliquerais". je rentrais dans la pièce pour terminer l'exorcisme.

C'était certainement le démon, qui, furieux de voir une âme lui échapper, passait sa colère sur un verre. Cet enfant, délivré de ces esprits mauvais, devint par la suite, une grande fille souriante et très attentionnée.

Plusieurs années après, un de mes frères venait déjeuner chez nous, quelques minutes avant qu'il ne sonne à la porte, un verre qui se trouvait sur notre téléviseur se brisa d'un seul coup, je me suis dit "c'est vraiment curieux" puis mon frère arriva. Au cours de la soirée, on lui raconta notre pèlerinage à Lourdes et ma femme, sans m'en avertir, lui proposa une petite bouteille d'eau miraculeuse, et mon frère accepta, à notre grande joie et surprise puisqu'il n'était plus chrétien depuis son adolescence et dans une vraie secte depuis plus d'une vingtaine d'années. J'ai ai conclu que le démon pouvait de lire dans l'avenir proche ou dans nos pensées car mon épouse avait peut-être déjà en tête de lui donner cette eau. Heureusement que la fureur du démon se limite aux verres cassés.

Il y eut un temps ou c'était les pneus de notre voiture qui lui servait de défouloir, mais après l'avoir fait bénir, ce genre d'attaques cessèrent, d’où l’utilité de faire bénir sa voiture.



Le psi par accident ou de naissance


J'aborde un sujet qui est un peu tabou mais dont il faut parlé car c'est une réalité, celui des accidents comme facteur déclencheur du psi.

Il y a deux type de personnages psi, ceux qui ont eu un accident par l'électricité et ceux qui sont portés sur le psi de façon naturelle, moi j'appartiens à la seconde catégorie.

Jean Pierre Girard, Matthew Manning, Uri Geller et Masuaki Kiyota ont subit un accident électrique, avant ou après leur naissance.

En revanche Raymond Réant est né avec une prédisposition de naissance et il avait une grand-mère voyante.

>>  Vous pouvez trouver sur mon site des chapitres sur ces personnages psi.

Pour mon cas c'est génétique et pour illustrer cette affirmation, voici quelques précisions familiales.
Ma petite sœur a la particularité de réussir tout ce qu'elle entreprend avec une facilité qui stupéfie tout le monde. la puissance de son Subconscient doit être particulièrement forte.

Et pour l'anecdote, le hasard providentiel a voulu que l'on soit préparé au mariage par le même couple et marié par le même prêtre (nos conjoints habitaient la même région). Comme si ma sœur est moi nous étions lié par une force mystérieuse, je rappelle que nous sommes une famille de neuf enfants et que mes autres frères et sœurs sont très ordinaires.
Mais je ne suis pas spécialement fusionnelle avec ma sœur, qui a d'ailleurs très mauvais caractère et j'ai longtemps plein son futur mari, ce sont plutôt nos subconscients qui agissent de concert.

Mon fils ainé, Antonin (qui à 13 ans en 2015), avait à sa naissance une tache rouge au niveau du 3e œil et quand il était enfant il voyait des anges, je l'ai vu une fois essayé d'en attraper un.

>>  Voir une photo
- 2001, ma femme, moi et Antonin lors de son baptême.

Pour ma part, voici le seul accident psi que j'ai eu mais cela n'a pas eu d'incidence en télékinésie ni en voyance, donc inutile de le reproduire artificiellement.

C'était vers l'an 2000, je venais de me marier, nous habitions dans un vielle immeuble parisien typique qui possédait encore son ascenseur d'époque.
Un soir, alors que je descendais la poubelle, je manipulais la porte de l'assesseur et, je ne sais comment, je me pris au niveau du 3e œil (au milieu du front) un violent coup par une barre qui dépassait du haut de la porte. je fus complètement sonné mais le coup fut tellement bref que je n'eus pas le temps d'avoir vraiment mal.

De retour à l'appartement, lorsque ma femme ouvrit la porte, elle me dit effarée "Mais qu'est-ce qui t'est arrivé"
Je lui répondis :  "Rien de spéciale, pourquoi ?"
Virginia : "Mais va te regarder dans un miroir !".

J'allais au miroir le plus proche et là je fus stupéfait, j'avais comme un trou au milieu du front, cela saignait un peu mais sans plus il n'y a pas eu à me recoudre j'ai dû seulement  vaguement désinfecter.

Je retournais vers ma femme et, triomphant, je lui dis "C'est le Seigneur qui m'a ouvert mon 3e œil". A cette époque, je ne connaissais pas encore la notion de subconscient et j'attribuais tout à Dieu. C'est en 2008,
durant la période ou j'ai découvert le Subconscient, que j'eus un rêve où Jésus me disait qu'il y avait plein de choses que je lui attribuais de façon excessive.

Après je me suis dit "Attendons de voir quels éventuels événements psi cela va produire en moi" et je fus un peu déçu car rien de nouveau arriva ... sauf une perception de la présence des esprits. Mais cette nouvelle faculté psi m'apparaissait comme la suite logique de ma progression spirituelle et je n'ai pas fait de lien avec cet incident, ce n'est que bien plus tard que je me suis dit que cela devait être lié.


Mon ressenti (en esprit) avec Jésus

Année 2001-2002 - Lors d'une période de découverte du jeûne un peu avant la Semaine Sainte, pendant le carême (avant Pâques).
Je fis le jeûne complet durant le Vendredi Saint et vers le soir, je sentais que Jésus m'habitait, comme si je ne faisais qu'un avec lui. Cela arriva sans que je le désire, tout ça pour dire que cela ne venais vraiment pas de moi, ni de mon imagination.

Dieu était comme descendu sur moi, un peu comme ce qu'il n'était arrivé avec le Saint Curé d'Ars, sauf que quand c'est Jésus, cela fait plus d'effet vu que c'est Dieu lui-même qui arrive et qui se "décalque" sur vous.

Pour info à propos du Curé d'Ars (...) Et dans le cadre d'une missions spirituelle particulière, j'eus la grâce de ne faire qu'un avec lui durant une semaine entière, du réveil jusqu'au couché.

   Lire le chapitre sur le jeûne


Un ressenti de la présence de la  Sainte Vierge

Année 2002 - Une petite histoires, nous sommes après la naissance de notre premier enfant je découvris que la Sainte Vierge apparaissait au alentour de Dijon, les messages me paraissaient tout à fait valide et je les mettais en ligne sur mon site Web et tout ce qui se passaient dans ce lieu d'apparitions avaient été prophétisés par La stigmatisée bretonne Marie Julie Jahenny (France 1850 -1941).

   Lire le chapitre dédié à Marie Julie Jahenny

Je proposais à ma femme d'assister aux apparitions qui avaient lieu tout les 15 du mois à minuit, on partie donc pour le week-end. Arrivé sur le lieu, on devait être une centaine de personnes.


Photo ci-contre extrait de mon film, la messagère recevant le message.

Je venais de sentir la présence d'êtres surnaturels venant du Ciel
et se posant devant la jeune femme.




Arrive l'heure de minuit, la messagère se met à genoux, (j'avais en main une caméra et je filmais) et Je me suis mis à sentir la présence de trois personnes descendant du ciel devant la messagère. La personne du centre me donnait l'impression d'être la Sainte Vierge car elle était plus lumineuse et plus grande, les deux autres "présence" devait être des anges accompagnant la Vierge.

Je me suis dit "si l'apparition commence juste après, c'est que je ne suis pas victime de mon imagination" et effectivement, juste après, la messagère commença à dicter son message à voix haute.


Une expérience mystique étonnante

Année 2004 - Un jour, Dieu me fit vivre une expérience mystique étonnante, Il me fit revivre sa passion. Quelques semaines avant, j’avais eu un mariage mystique avec Jésus, peut-être est-ce la conséquence de cette alliance. Je rentrais un soir avec un fort mal de tête et une présence de Dieu en moi très élevée. Je sentais cette maladie comme étant d’origine surnaturelle. Ma femme m’obligea à prendre plusieurs aspirines, qui, naturellement, n’eurent aucun effet. Au fur et à mesure que la douleur augmentait, j’avais en moi la vision de Jésus portant sa croix en direction du calvaire, comme si je ne faisais qu’un avec lui.

Mais cette vision se gravait toute seule dans mon esprit, elle ne venait en rien de moi. A la fois ma souffrance était très forte et à la fois cette union avec Jésus et cette vision de la scène de la passion me faisaient prendre conscience que je vivais quelque chose d’unique, c'était à la fois une souffrance et un honneur. Le mélange des deux est surprenant. Pour ajouter davantage de souffrance, ma femme devint très désagréable avec moi. Très rapidement je dus être allongé sur un lit et une douleur se fit sentir au niveau des mains.

Puis progressivement la douleur s’atténue, tout comme le sentiment de ne faire qu’un avec Jésus. Ce qui m’a le plus marqué dans cette aventure, c’est le faite d’être à la place de Jésus en marche vers le calvaire, j’avais vraiment l’impression d’y être. Cette vision et cette souffrance m’étaient vraiment imposée, tout cela venait bien du ciel car il ne s’agissait nullement d’une volonté de ma part. Je dis cela pour ceux qui pourraient penser que cela aurait été un désir intense que mon inconscient aurait réalisé, donc le fruit de mon imagination. La souffrance était bien réelle, tout comme cette sensation d’y être.


Ressenti / vision du purgatoire

Année 2007 - Lorsque ma femme quitta la maison (divorce), suite à sa maladie psychique, je passais deux mois seul et je vécus une expérience (consolatrice) surprenante. Je m'étais pris d'un zèle de prière pour les âmes du purgatoire et tous les soirs, lorsque j'étais en prière, je me retrouvais en esprit au sein du purgatoire. Je volais à travers les cellules des âmes souffrantes.

Plus les âmes étaient purifiées et plus elles grimpaient d'un étage. Je passais de cellule en cellule et au gré de ce que je sentais, je priais pour telles ou telles âmes. Il m'arrivait que je m'aventure dans les plus bas niveaux ou tout étaient très sombre, ou les personnes avaient des visages et des corps comme "englués", comme recouvertes de matière visqueuse et plus les gens montaient en étage, plus leur corps devenaient "humains".

Ces " prisons du ciel " s'étendaient à l’infini, de gauche à droite et vers le bas, le tout comme si on était dans l'espace. J'ai assisté à la délivrance de plusieurs âmes dont mes prières avaient dû accélérer la sortie. Il est dommage que je n'ai pas mis par écrit ces visions au jour la jour car, avec le temps, les détails s'estompes,

Je parle de la prière pour les âmes du purgatoire car plaire au Seigneur veut également dire s’occuper de ceux qui ne sont plus sur terre, c’est très important dans votre rapport avec Dieu. Plus on s’occupe des autres et plus le Seigneur s’occupe de nous.

   Lire le chapitre sur le Purgatoire


Ma rencontre (en esprit) avec Jean d'Endor

Année 2009 - Dans la série "prions les saints inconnus", je prends un certain plaisir à prier les saints non-officiels et cela fonctionne très bien.

Relisant sans cesse les évangiles de Maria Valtorta, On peut y lire que Jésus rencontra un homme près de la grotte d'Endor qui s'appelait Félix" mais que Jésus renomma "Jean", pour lui faire oublier les années sombres de sa vie, à savoir un meurtre passionnel et une condamnation de 20 ans de travaux forcés dans une mine. Il accompagna un certain temps Jésus et mourut à Antioche un peu avant la passion.

Lorsque je déprime en pensant à tous mes soucis, je les compare aux " 20 ans de travaux forcés " de Jean-Félix et cela me console.

   Lire le chapitre dédié à Maria Valtorta

Un jour je me suis mis à le prier en me disant que personne sur terre ne doit penser à lui alors que, grâce aux évangiles de Maria Valtorta, il a une certaine présence biblique, lui et sa compagne, une esclave grecque en fuite que Jésus récupéra. Un soir donc je l'appela en pensée, sans rien lui demander, juste pour le plaisir de sentir sa présence, puis, je me coucha.

Au réveille, je sentis qu'il arriva comme s'il me disait "je suis là, que puis-je pour toi". Je lui confie alors la mission de veiller sur toutes les activités de bricolage que je devais faire ce jour, nous étions un samedi, et cela fonctionna parfaitement bien.

Je me suis senti aider dans toutes mes activités, notamment une opération délicate, un changement de serrure. J'eus même le droit à un miracle. J'avais légèrement déformé ma serrure en voulant forcer sa pose, le cri d'un cordeau m'arrêta pour ne pas plus l'abîmer. Je retravaillai à agrandir le trou qui était encore trop petit mais la serrure était légèrement bombée, je m'étais dit "j'espère que le mécanisme est intacte, je vérifia et tout fonctionnait bien. Lorsque le trou fut suffisamment agrandi pour y introduire la serrure, je voulu la prendre et je m'aperçus qu'elle était intacte, le métal s'était reformé, je sais qu'ils ont mit au point des matériaux qui se reforme mais ce n'était pas le cas des éléments de cette serrure.

Donc tout se déroula parfaitement bien et même plus que bien car j'achetais et posais mon antenne de télévision, ce que je n'avais même pas prévu de faire. À la fin de la journée, le bilan était plus que positif.


Ma rencontre (en esprit) avec Raymond Réant


Année 2009 - Il y a quelques années, lorsque je découvrais ce personnage via ses livres, j'ai regretté de ne pas l'avoir connu de son vivant.

Moi qui ai une certaine sensibilité vers le monde des esprits, j'ai demandé (à Dieu) de le rencontrer et le jour d'après, alors que je ne m'y attendais pas (je faisais du bricolage chez moi) j'ai senti sa présence, il était accompagné d'un ange qui m'apparaissait avoir une certaine autorité sur lui. C'était peut-être mon ange gardien qui était venue le chercher mais la scène ressemblait plus à un prisonnier qui sortait de sa cellule, peut-être était-il au purgatoire car il avait l'air un peu triste.

Il m'a demandé ce que je lui voulais, je lui répondis "rien de spéciale, que c'était juste pour avoir le plaisir de le rencontrer". puis il s'en est allé.

   Lire le chapitre dédié à Raymond Réant


Mon ressenti (en esprit) avec des saints


Année 2009 - (...) Après ce "21 avril" j'avais le sentiment que ma prière avait un certain poids auprès du Seigneur. Il m'arrivait donc souvent de prier pour la France et voici ce qui m'est arrivé un jour. Durant une période, je priais tous les midis à l'église Saint-Vincent-de-Paul, à Clichy, en région parisienne, car je travaillais pas très loin.

Lorsque je ressens en moi un appel à la prière pour la France, j'en appelle à ses grands saints, le Saint Curé d'Ars, Saint Vincent de Paul, Sainte Jeanne d'Arc, Saint Denis, Saint Louis et les autres, et j'ai comme l'impression qu'ils sont à mes cotés, à genoux, face au Saint Sacrement.

Un jour, j'eus l'impression de voire tous ces Saints qui m'attendaient devant l’église sur le trottoir, je me suis dit "tiens, c'est curieux, que font-ils dehors", car d'ordinaire je les retrouvais à l’intérieur devant l'allée centrale. Je m'approchais de la porte et là je compris pourquoi ils étaient tous dehors, l'église était fermée !

Cette histoire d’église fermée m'a bien plu car elle m'apportait la preuve que je n'étais pas victime de mon imagination.



* * *

CHAPITRE 7   -   Mes enfants et le surnaturel


Vision

Durant la grossesse de ma femme pour notre premier enfant, Dieu me donna un matin le privilège d’avoir une vision. Le rêve et la vision sont deux choses bien différentes. Si le rêve a lieu durant le sommeil, la vision arrive alors que vous ne dormez pas. Son contenu n’était pas d’une grande importance, du moins à première vue, mais tous cela étaient très impressionnant, si impressionnant que mon système nerveux avait été comme anesthésié, une personne dans un état ordinaire n’aurait pu supporter un tel spectacle.

Il faut mettre le privilège de cette vision sur le fait que dans ma vie, Dieu est mis au premier plan constamment, Le Seigneur déverse en retour ces grâces. Cette scène surnaturelle est donc la suite logique de ce rapport avec Dieu.

Nous étions le matin durant nos vacances d'été, j'étais allongé sur mon lit lorsque la vision commença. Le sujet en était une réunion de famille pour la bénédiction (ou plutôt la régénération) de la robe de baptême de notre premier enfant, cette vision a eu lieu un peu avant sa naissance.

Il y avait des membres de la famille de ma femme que je ne connaissais pas, (la robe de baptême appartenait à ma belle famille) dont la mère de mon épouse qui, décédée d’un cancer quand ma femme était adolescence, venait du purgatoire pour la cérémonie. Son corps était dans un état de décomposition fort avancé et sous mes yeux je le voyais se recomposer. Le spectacle n’était pas supportable, mais mon corps était comme sous l’emprise d’un fort calmant surnaturel. Une fois le corps reconstitué, il lui manquait un bras et des éléments du visage, signe que la purification ne devait pas être encore achevé.

Une fois que la recomposition du corps de ma belle-mère fut terminé, je m’approchais d’elle et lui dit que l’on s’était déjà vu, car une fois, j'avais rêvé de la Sainte Vierge qui me disait qu’elle protégeait notre famille. J’avais cru à tort que cette dame était la mère de ma femme. Lorsque, durant la vision, je dis ça à ma défunte belle-mère, une voix derrière moi m’interrompit pour me dire mon erreur.

Puis je vis d’autres personnes arriver, et je vis la robe de baptême, (qui avait déjà servi pour plusieurs générations) et elle fut comme "régénéré", devenant d’un blanc éclatant. Lorsque la vision se termina, j’ouvris les yeux, toujours allongé sur mon lit, c’était le matin, mais il n’y eu aucune transition de réveil, ce n’était pas du sommeil, cela ressemblait à une expérience éblouissante et l’ambiance visuelle et sonore était d’une intensité inracontable.

Curieusement, notre second enfant n’eut pas ce privilège, peut être réservé à l’aîné, Mais Dieu m’accorda la grâce de rêver d’elle alors qu’elle était encore dans le ventre de sa maman.

Voir les anges

Mon fils ainé a eut le privilège, comme beaucoup d'enfant de son âge, de " voir des anges ". Il avait des regards fixes que rien de visibles ne pouvaient justifier, et un jour, maîtrisant l’usage de ses mains, on le vit même essayer d’en attraper un, ce qui confirma nos soupçons et nous intrigua beaucoup.

Un soir alors que je mangeais seul avec lui, je fis, en guise de bénédicité, une prière pour ma grand-mère que je savais être au purgatoire. À l’instant ou je prononçai son nom, notre fils c’est mis à fixer son regarde vers quelque chose d’invisible qui semblait lui apparaître.

Ma fille qui naquit 4 ans plus tard en revanche n'eut pas le privilège de voir les anges.

A propos d'elle, voici un rêve étonnant. J'ai rêvé de ma fille alors qu’elle était encore dans le ventre de sa maman. Elle avait l’apparence d’une petite fille mais sans la vivacité d’un enfant déjà né, je lui mettais une robe de bal et je dansais avec elle.

Puis, à travers comme une petite télévision, je lui montrais le monde extérieur, on y voyait des gens danser dans une comédie musicale. Ensuite j’eus accès à quelques connaissances de sa vie future, notamment qu’elle se marierait à un " Prince de Venise " (?).

Cette petite fille se révéla, par la suite, avoir une passion pour la danse. Dès quelle se mit à marcher, à la moindre musique, elle me prenait la main pour m’inviter à danser.

Rêves collectifs

Autre anecdote avec notre fils aîné lorsqu’il devait avoir 2 ans, Nous dormions un nuit, lui dans sa chambre et nous dans la chambre d’à coté. Je rêvais que je jouais avec lui dans un jardin, puis je l’aspergeai avec de l’eau, toujours dans le rêve. Et bien, lorsqu’il reçut l’eau, il se réveilla en pleurant, comme-ci notre rêve avait été commun. J’ai dû réellement vivre cette scène en esprit avec mon fils. Durant le sommeil, il est très fréquent que l’esprit quitte le corps.

Une prière oubliée

Pour se faire guider par Dieu, avoir des temps de prières est indispensables et quand on vit un couple, il faut prier ensemble et donner l’exemple à nos enfants. Voici une histoire montrant l’importance de la prière.

Tous les jours, avant d’amener notre fils aîné à la maternelle. Je lui disais dans le hall de notre immeuble " Antonin, tu dois dire oui à ton ange gardien pour qu’il te protège toute la journée ". Ce "oui" était une prière adaptée à son âge (4 ans).

Un jour j’oubliais de lui faire cette petite prière, ce " oui " si facile.

Au bout de 200 mètres, nous passions devant un magasin et son propriétaire, en voulant arranger une petite vitrine qui donnait dans la rue, la cassa malencontreusement devant nous et je dus me précipiter pour faire écran afin de protéger Antonin des éclats de verre. Nous avions frisé la catastrophe mais 100 m plus loin, notre fils, qui était en trottinette, heurta un poteau et chuta violemment sur le sol. C’est à ce moment-là que j’ai compris que tout était lié à l’oublie de la prière, je consolais notre enfant et lui fit dire ce " oui " au Seigneur et à son ange protecteur et nous avons pu atteindre l’école sans autres problèmes.

Télépathie

Juillet 2009 Je pique-niquai un jour avec mes enfants et ma fille de 4 ans ce mis à bouder, refusant, malgré mes demandes, de goûter au gâteau au chocolat que j’avais fait, et elle s’était recroquevillée en boule sur l’herbe.  Je fermai les yeux, et me l’imaginai en petit, devant mon front, en « sentant » son halo/aura et lui ordonnais par « télépathie » de manger du gâteau, et bien… à ma grande surprise … elle se redressa, prit une part et se recroquevilla. (...)

En voici l’explication. Raymond Réant a fait de nombreux tests avec des animaux. Lorsqu’il veut faire partir un chat d’une pièce, s’il ordonne par télépathie au chat de quitter les lieux, cela ne fonctionne pas. Mais s’il fait croire au chat qu’un chien va bientôt surgir dans la pièce. Le chat partira immédiatement, et c’est ce qui se produisait. Il faut donc se servir d’un centre d’intérêt pour interagir avec une personne par télépathie.

Concrètement, ce matin dans le bus, je monte, je suis dans l’allée centrale et personne ne fait attention à moi. Je fixe le 3e œil d’un homme assis qui regardait sur le côté et lui suggère qu’une belle blonde vient de monter, immédiatement il tourna son regarde vers moi.
J'ai fait des essais aussi avec des chats de ma rue (il y en a plein) cela fonctionnait également très bien. (...)

Durant mes vacances de Noël 2009 en Provence, je fis des essais de télépathie avec une de mes nièces de 10 ans et cela fonctionna parfaitement bien. Je lui projetais dans le cerveau un chiffre de 1 à 10 quel voyait sous une forme symbolique (un triangle pour le chiffre 3). Le schéma inverse en revanche ne marcha pas, elle ne devait pas réussir à projeter correctement sa pensée vers mon cerveau. La réussite des premiers essais créa chez elle une certaine excitation qui empêcha la suite de l'expérience, et cela se termina par un "de toute façon, j'y crois pas à tes trucs". Mais pour moi l'exercice avait été très concluant. (...)

Dans l'ensemble, mes deux enfants ne sont pas très portés sur le surnaturel ni le spirituel, dommage, mais comme dit le proverbe "on ne peut pas tout avoir".

* * *

Voilà donc les moments psy les plus marquants, j'ai dû en oublier quelques-uns uns mais l'essentiel est là de ce qui doit avoir sa place dans ce chapitre. Paranormal, religion et science ne sont pas incompatibles, tout cela se mélangent très bien car ils ont une seule origine, Dieu le Père, Créateur de toutes choses, ... et profitez bien de l'instant présent afin d'amasser les trésors qui ouvrent les portes du Ciel, ... car nous n'avons qu'une seule vie.


Vincent - aout 2015


Pour une vision plus globale de ma vie, lire ce chapitre   --   Retour au sommaire
Contact : vincent@apparitionsmariales.org