Retour à la page des mises à jour   -    Index   Index par thèmes   -   Retour à la page d'accueil apparitionsmariales.org
.
Le Couple, la Famille - Les messages du ciel en parlent
.
Partie 1
La femme
Partie 2
Le mariage
Le couple Partie 4
La sexualité
Partie 5
Les enfants
Partie 6
L'adultère
Partie 7
Le divorce
Partie 8
Avortement
Autres chapitres : Couples et fin des temps    L'amour    Pardonner    Aux pères de famille    Messages du Ciel pour les célibataires 

Conseils personnels pour les célibataires

L'amour conjugal consiste a vouloir ce que l'autre veut,
ainsi mutuellement et réciproquement.


Les visions d'Emannuel Swedenborg (1688-1772)

(...) J'ai appris encore que l'amour vraiment conjugal tire son existence de l'innocence, parce qu'il la tire de la conjonction du bien et du vrai, dans laquelle sont les deux mentaIs, à savoir, celui du mari et celui de l'épouse, conjonction qui, lorsqu'elle descend, se présente sous la forme de l'amour conjugal; car les époux, ainsi que leurs mentaIs, s'aiment mutuellement; de là proviennent dans l'amour conjugal des jeux comme ceux de l'enfance et de l'innocence.

On ignore aujourd'hui ce que c'est que l'amour conjugal, et d'où il vient.

L'amour conjugal consiste a vouloir ce que l'autre veut, ainsi mutuellement et réciproquement.

Ceux qui sont dans l'amour conjugal cohabitent dans les intimes de la vie. Il y a union des deux mentais, et de telle sorte que d'après l'amour ils sont un,


Il m'a été dit par des Anges que, autant deux époux sont dans une telle conjonction, autant ils sont dans l'amour conjugal, et en même temps dans l'intelligence, la sagesse et la félicité; et cela, parce que le Divin Vrai et le Divin bien, d'où procèdent toute intelligence, toute sagesse et toute félicité, influent principalement dans l'amour conjugal, et que par conséquent l'amour conjugal est le plan même de l'influx Divin, parce qu'il est en même temps le mariage du vrai et du bien (...)

Si le Divin qui procède du Seigneur influe principalement dans l'amour conjugal, c'est parce que l'amour conjugal descend de la conjonction du bien et du vrai; (...)

D'après ce qui précède on peut voir maintenant d'où provient l'amour vraiment conjugal, à savoir, qu'il est d'abord formé dans les mentaIs de ceux qui sont dans le mariage, et qu'ensuite il descend et est conduit dans le corps, et que là il est perçu et senti comme amour ;

En effet, tout ce qui est senti et perçu dans le corps tire son origine de son spirituel, puisqu'il la tire de l'entendement et de la volonté;

L'entendement et la volonté constituent l'homme spirituel: tout ce qui descend de l'homme spirituel dans le corps s'y présente sous une autre apparence, mais néanmoins est semblable et unanime, c'est comme l'âme et le corps, et comme la cause et l'effet, (...)

J'ai entendu un Ange décrire l'Amour vraiment conjugal et ses plaisirs célestes, en déclarant que c'est le Divin du Seigneur dans les Cieux, c'est-à-dire, le Divin Bien et le Divin Vrai, unis dans deux êtres, au point qu'ils sont non pas deux mais un;

Il disait que deux époux dans le Ciel sont cet amour, parce que chacun est son bien et son vrai, non-seulement quant au mental, mais aussi quant au corps, car le corps est l'effigie du mental, parce qu'il a été formé il sa ressemblance;

Il induisait de là que le Divin est infusé dans deux époux qui sont dans l'amour vraiment conjugal ; et que le Divin étant ainsi
infusé, le Ciel l'est aussi, car le Ciel entier est le Divin Bien et le Divin Vrai qui procèdent du Seigneur; - et que de là vient que dans cet amour ont été inscrites toutes les choses du Ciel, et tant de béatitudes et de délices, qu'elles sont innombrables. Il en exprimait le nombre par un mot comprenant des myriades de myriades.(...)

Chacun sait que deux époux qui s'aiment sont unis intérieurement, et que l'essentiel du Mariage est l'union des esprits ou des mentals; (...)

Telle est l'union, et aussi tel est entre eux l'amour. (...) Il faut savoir que rien ne s'aime mutuellement davantage que le vrai et le bien, aussi est-ce de cet amour que descend l'amour vraiment conjugal.

Le faux et le mal s'aiment aussi, mais cet amour est tourné ensuite en enfer. (...)


Il est absolument contre l'Ordre Divin d'avoir plusieurs épouses

L'amour vraiment conjugale peut non plus exister entre un Mari et plusieurs épouses, car cela en détruit l'origine spirituelle, qui consiste en ce que de deux mentaIs il en soit formé un seul, par conséquent cela détruit la conjonction intérieure, c'est-à-dire, celle du bien et du vrai, de laquelle provient l'essence même de cet amour;

Le Mariage avec plus d'une épouse est comme un Entendement divisé entre plusieurs volontés, et comme un homme attaché non à une seule Église mais à plusieurs, car ainsi sa foi est divisée au point qu'elle devient nulle.

Les Anges disent qu'il est absolument contre l'Ordre Divin d'avoir plusieurs épouses, et qu'ils savent cela d'après plusieurs causes, et aussi de ce que., dès qu'ils pensent a un Mariage avec plusieurs, ils sont privés de la béatitude interne et de la félicité céleste, et qu'alors ils deviennent comme ivres, parce que le bien chez eux est séparé d'·avec son vrai; et comme les intérieurs appartenant à leur mental,à cette seule pensée jointe à quelque intention, viennent dans un tel état,

ils perçoivent clairement que le Mariage avec plus d'une épouse ferme leur interne, et fait qu'au lieu de l'amour conjugal il s'introduit un amour lascif qui détone du Ciel.

Ils disent en outre que l'homme saisit cela difficilement, parce qu'il est peu de personnes qui soient dans l'amour conjugal réel, et que ceux qui n'y sont. pas ne savent absolument rien du plaisir intérieur qui l'oside dans cet amour, et ne connaissent qu'un plaisir lascif qui est changé en déplaisir après une courte cohabitation; tandis le le plaisir de l'amour vraiment conjugal non-seulement dure jusqu'à la vieillesse dans le monde, mais encore devient un plaisir du Ciel après la mort,et alors est rempli d'un plaisir intérieur qui est perfectionné durant l'éternité.

Ils me dirent même que les béatitudes de l'amour vraiment conjugal peuvent se compter par milliers, et qu'il n'y en a pas une seule qui soit connue de l'homme, ni qui puisse être saisie par l'entendement de quiconque n'est pas par le Seigneur dans le mariage du bien et du vrai.


L'amour de domination (...) détruit entièrement l'amour conjugal

L'amour de domination de l'un des époux sur l'autre détruit entièrement l'amour conjugal et son plaisir céleste; car ainsi qu'il a été déjà dit, l'amour conjugal et son plaisir consistent en ce que la volonté de l'un soit celle de l'autre, et cela mutuellement et tour à tour;

cette condition est détruite dans le Mariage par l'amour de la domination, car celui qui domine veut que sa volonté seule soit dans l'autre, et qu'en outre chez lui la volonté de l'autre soit nulle, d'où résulte qu'il n'y arien de mutuel, par conséquent aucune communication de quelque amour ni du plaisir de cet amour avec l'autre, ni réciproquement;

Cependant cette communication, et par suite la conjonction, constituent dans le mariage le plaisir intérieur même, qui est appelé béatitude; l'amour' de la domination étouffe entièrement cette béatitude et avec elle tout le céleste et tout le spirituel de l'amour conjugal, au point qu'on ne sait pas que ce céleste et ce spirituel existent; et s'il en était parlé, on les considèrerait avec tant de mépris, qu'à la seule mention de la béatitude qui en résulte, ou l'on rirait, ou l'on se mettrait en colère.

Quand l'un veut ou aime ce que l'autre veut ou aime, il y a liberté pour l'un et pour l'autre, car toute liberté appartient à l'amour; mais il n'y a liberté pour aucun des deux, quand il y a domination; l'un est esclave, celui qui domine l'est aussi, parce qu'il est conduit comme un esclave par la cupidité de dominer;

Mais cela n'est nullement saisi par celui qui ne sait pas ce que c'est que la liberté de l'amour céleste: cependant, toujours est-il que, d'après ce qui vient d'être dit de l'origine et de l'essence de l'amour conjugal, on peut savoir que, autant la domination entre, autant les mentaIs sont, non pas conjoints, mais divisés;

la domination subjugue, et le mental subjugué,· ou n'a point de volonté, ou est d'une volonté opposée; s'il n'a point de volonté, il n'a point non plus d'amour; s'il est d'une volonté opposée, la haine prend la place de l'amour.

Les intérieurs de ceux qui vivent dans un tel mariage sont en collision et en combats entre eux, comme sont ordinairement deux opposés, quoi· que les"extérieurs soient retenus et maintenus calmes dans l'intérêt de la paix; la collision et le combat de leurs intérieurs se manifestent après leur mort; ils se réunissent pour l'ordinaire, et alors "ils combattent entre eux comme des ennemis, et se déchirent mutuellement; car alors ils agissent selon l'état de leurs intérieurs;

il m'a été quelquefois donné de voir leurs combats et leurs déchirements, et chez quelques-uns d'eux ils étaient pleins de vengeances et de cruautés; en effet, dans l'autre vie, les intérieurs de chacun sont mis en liberté, et ne sont plus retenus par les externes, comme ils l'étaient dans le monde pour différentes causes, car alors chacun est tel qu'il est intérieurement.

Une apparence d'amour conjugal

Il existe chez quelques-uns une sorte d'apparence d'amour conjugal, mais toujours est-il que, s'ils ne sont point dans l'amour du bien et du vrai, ce n'est point l'amour conjugal; c'est un amour qui paraît .comme conjugal par plusieurs motifs, à savoir, afin d'être servis chez eux, d'être dans la tranquillité, dans le loisir, d'être soignés quand ils ne se parlent pas bien et quand ils vieillissent, ou dans l'intérêt de leurs enfants qu'ils aiment;

Chez d'autres, c'est une contrainte produite par des craintes au sujet du conjoint, de la réputation ou de maux divers; chez d'autres, c'est la lasciveté qui les entraîne.

L'amour conjugal diffère aussi chez les époux; chez l'un il peut y en avoir plus ou moins, chez l'autre peu ou point du tout ;
et puisqu'il diffère, le Ciel peut être pour l'un et l'Enfer pour l'autre.



Une Vierge d'une beauté inexprimable

L'amour conjugal réel est dans le Ciel intime, parce que les Anges y sont dans le mariage du bien et du vrai, et .aussi dans l'innocence; les Anges des cieux inférieurs sont aussi dans l'amour conjugal, mais en tant qu'ils sont dans l'innocence, car l'amour conjugal considéré en lui-même est un état d'innocence;

c'est pourquoi, entre des époux qui sont dans l'amour conjugal il y a des plaisirs célestes; devant leurs âmes, ces béatitudes sont à peu près semblables aux jeux innocents de l'enfance car tout est plaisir pour leurs mentais;

le Ciel, en effet, influe avec sa joie dans chaque chose de leur vie: c'est pour cela que l'Amour conjugal est représenté dans le Ciel par les formes les plus belles;

je l'ai vu représenté par une Vierge d'une beauté inexprimable, environnée d'une nuée d'une blancheur éclatante: il m'a été dit que les Anges, dans le Ciel, tirent toute leur beauté de l'amour conjugal: les affections et les pensées provenant de cet amour, sont représentées par des anges diamantées, qui étincellent comme des escarboucles et des rubis, et cela avec des délices qui affectent les intérieurs des mentaIs,

En un mot, le Ciel se représente dans l'amour conjugal, parce que le le Ciel chez les Anges est la conjonction du bien et du vrai, et que celte conjonction fait l'amour conjugal.





Soyez patients pour que l’entente s’affermisse et que le désir de prier en famille s’intensifie


Message du Ciel - Jean messager de la lumière  (France) - Livre tome 5 : En route vers la Jérusalem céleste - Page 103 - Message du 29 décembre 2005

L’idéal serait que toutes les familles fonctionnent à la manière de la Sainte Famille. Tout comme Marie et Joseph, veillez à ce que Jésus reste au cœur de votre vie.

Vous dépendez tous de plusieurs familles.

-- D’abord il y a la cellule de base qui est le cercle familial où vous êtes nés,
-- votre propre famille avec vos enfants
-- et ensuite les oncles et les tantes, les cousins et cousines,
-- et tous ceux qui sont passés de l’autre côté de la rive et qui vous restent très chers au cœur.


-- La nation à laquelle vous appartenez est aussi une famille.
-- Une communauté monastique est également une famille.

-- Finalement, par-dessus tout, il y a la grande famille des nations qui est la communauté humaine.

Dans votre monde, l’individualisme domine dans bien des domaines — la recherche égoïste ne tenant jamais compte des droits des autres — ainsi que l’envie de se satisfaire au détriment de l’autre, la recherche du plaisir, la consommation excessive...
Croyez-vous que toutes ces situations favorisent la croissance de l’Enfant-Dieu au cœur des familles ?

Alors, comment pouvez-vous vous en sortir ? Tout d’abord constatez que chaque fois qu’un groupe humain, que ce soit un couple, une communauté ou une nation se referme égoïstement sur lui-même, les conflits internes deviennent ingérables et conduisent à l’éclatement du groupe si ce n’est à l’étendue des conflits, à des querelles ou des guerres avec les autres groupes ou nations.

Au contraire si un groupe humain est ouvert à l’union et à l’engagement dans un projet commun, avec les autres groupes, il arrive facilement à gérer ses conflits internes.

Reportez-vous à l’événement où Jésus, étant resté à Jérusalem, a suscité une grande interrogation au sein de la Sainte Famille.

Marie lui demande : « Pourquoi nous as-tu fait cela ? »

L’ouverture de Jésus aux affaires de Son Père céleste, au-delà du petit cercle familial est assumé par Marie qui médite dans son cœur ces choses, même si elle n’arrive pas encore à les comprendre entièrement. Non seulement l’harmonie au sein de la famille de Nazareth est maintenue, mais elle est approfondie.

Tout en étant devenu autonome, Jésus demeure soumis. Il grandit à la fois en autonomie et en soumission.

De vos jours, il est souvent question de la crise de la famille, et le nombre de familles déchirées ou brisées est impressionnant. Il faut évidemment avoir un très grand respect pour chacune et particulièrement pour celles qui souffrent. Vous pouvez cependant vous demander si la crise vécue par de nombreux couples n’est pas fondamentalement la même que celle vécue parfois au sein des communautés et surtout entre les nations au niveau de la grande famille humaine.

Gardez précieusement l’Enfant de la crèche dans votre cœur et en particulier dans celui de vos familles, pour avoir toute compassion envers les autres, pour leur pardonner et vous réconcilier avec eux.
Agissez fermement pour amener le bonheur chez les autres.

Soyez patients pour que l’entente s’affermisse et que le désir de prier en famille s’intensifie.
Par le sacrement de l’Eucharistie, le Seigneur appelle les membres de la famille chrétienne à développer leurs racines afin d’atteindre la fraternité universelle engendrée par le Christ, cela en vue d’accéder au Royaume de Dieu.




Une première condition, la plus urgente et la plus difficile pour créer une famille, est de se marier, de recevoir les sacrements du mariage et surtout de rester ensemble.


Message du Ciel - Jean messager de la lumière  Livre Tome 6 : Pour bien passer la porte du Ciel - Page 33 : Prier pour les familles - Message du 18 août 2007

Première épître à Timothée 5,8 : Si quelqu’un ne prend pas soin des siens, surtout de ceux qui vivent avec lui, il a renié la foi: il est pire qu’un infidèle.

Prier pour la famille, que ce soit pour la vôtre ou celle des autres, est un devoir permanent.

Plus que jamais, les familles sont soumises à des oppressions, confrontées à des difficultés nouvelles que vous ne connaissiez pas autrefois. Ces difficultés concernent l’éducation des enfants, mais également des crises économiques et morales.

Vous avez à prier pour que les familles puissent faire face à toutes ces contraintes et difficultés.
Vous avez à prier pour qu’elles deviennent un lieu d’épanouissement pour les personnes, un lieu de croissance pour les jeunes et un lieu de témoignage pour la société.

Une première condition, la plus urgente et la plus difficile pour créer une famille, est de se marier, de recevoir les sacrements du mariage et surtout de rester ensemble.

Aujourd’hui, les hommes parlent de toutes sortes de catégories de familles : « monoparentales », «dissociées », « recomposées » ... Tout cela correspond à des situations bien réelles et ainsi, il y a en définitive, des gens qui restent seuls pour élever les enfants. C’est une bien triste réalité !

Ces situations ne peuvent être un exemple de fonctionnement pour toutes les familles. Car ces situations sont en réalité des situations de tristesse, des situations malheureuses ... Il reste encore fort heureusement des familles unies que les hommes regardent comme des cas d’exception. Ces cas devraient en réalité être des cas habituels.

Actuellement, quand deux êtres se marient, ils agissent comme s’il y avait une clause incluse qui veut dire : « de toute façon si ça ne marche pas, on divorcera ». Il est faux de dire que le divorce est la meilleure solution à tous les problèmes, mais il peut parfois être impossible à éviter.

Il est essentiel d’éviter de penser qu’un mariage qui commence ne finira pas, qu’un enfant qui naît ne finira pas sa vie avec celui ou celle qui lui a donné la vie, mais qu’il aura d’autres solutions de recombinaisons. Dans ces raisonnements c’est un chemin de destruction, de souffrance, d’écartèlement, et il ne faut souhaiter à personne d’être obligé de vivre cela, c’est tellement triste pour les adultes, mais plus particulièrement pour les enfants.

Oui, priez pour les familles, priez pour qu’autant les hommes que les femmes aient le courage de dire: réussir une famille, c’est dur, c’est un travail, ça demande du temps, de l’énergie, d’accepter des sacrifices. Il faut considérer que tout ne se passe pas comme chacun le voudrait pour lui-même et qu’il faut de temps en temps composer, se soutenir pour sauver l’unité, pour le bonheur des enfants et avant tout agir avec franchise et bonne volonté.

Prier pour la France et pour la famille sont des thèmes actuels : il est essentiel de prier pour la France et pour la famille, et vous invoquerez Jésus et la Sainte Vierge Marie pour qu’ils vous conduisent dans ce chemin d’intercession pour les hommes.

A travers les Evangiles, vous trouvez la figure de la Sainte Vierge. Dans chaque situation, elle vous montre une attitude de foi et de prière que vous devriez faire vôtre. C’est cette attitude que vous avez à imiter en intercédant avec Marie pour votre pays, pour vos familles, pour toutes les familles du monde et en particulier pour tous ceux qui sont dans la détresse.

Autant dans les pèlerinages, les réunions que dans les groupes de prières, remettez-vous-en à l’amour de Notre-Dame, à son intercession en priant les uns pour les autres ; que ces temps privilégiés soient l’occasion de vous préparer au grand jour !

Jean, votre messager d’amour


Je veux des familles unies, pleines d'amour et de paix


Message de Notre Dame à Edson Glauber, le 12 juillet 2014 à Itapiranga (Etat d’Amazonas – Brésil)


Paix mes chers enfants, la paix à vous et à vos familles !

Je viens vous donner la paix pour qu’elle règne dans vos maisons et que l'esprit de désunion et du manque d'amour disparaisse du milieu de vous.

Je veux des familles unies, pleines d'amour et de paix. Qu’elles dissipent les ténèbres en priant le chapelet qui vous permet de recevoir profondément la lumière de Dieu dans vos vies. Qu’elles dissipent la haine par l'amour, afin que vous sentiez toujours la présence de Dieu autour de vous. Vous êtes tous mes enfants et Je veux vous aider. Soyez obéissants à ma voix, à ce que je vous dis à travers mes appels maternels.

Nourrissez-vous tous les jours du corps et du sang de mon Fils Jésus, et ainsi vous aurez les forces pour marcher dans ce monde, surmontant tout obstacle et toute tentation. Dieu est de votre côté et en train de vous donner sa force, pour que ceux qui croiront ne doutent jamais. Ayez la foi, ayez l'amour dans vos cœurs et tout va changer dans vos vies.

Priez, priez, priez. Je veux voir le chapelet priés dans vos maisons. Ne soyez pas récalcitrants ! Priez pour pouvoir résister à ce qui vient au monde. Ne laissez pas la prière de côté, la prière vous protège et vous recouvre de la lumière et de la grâce de Dieu.

Revenez chez vous avec la paix de Dieu. Je vous bénis tous : au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !




Je suis le troisième partenaire qui tient la famille unie

Message de Jésus à John Leary (USA) reçu le 10 octobre 2013

Jésus : « Mon peuple, vous pouvez voir comment les familles sont en instance de divorce et vivent ensemble dans la fornication, ceci parce qu'il n'y a plus beaucoup de prière en famille. Le dicton du Père Peyton est encore plus nécessaire dans vos familles aujourd'hui. Il disait : « La famille qui prie ensemble, reste ensemble »

Dans chaque mariage, Je suis le troisième partenaire qui tient la famille unie. Les conjoints doivent prier au moins un chapelet ensemble et leurs enfants doivent prier pour l'unité de la famille. Il serait bon d'avoir un engagement quotidien, après le repas du soir. Vous verrez de grandes bénédictions descendre sur vos familles en faisant cet effort pour m'intégrer à votre vie de famille.

Vous avez tous des engagements, mais le plus important est de sauver les âmes de votre famille afin qu'elles échappent aux feux de l'enfer. »





Les hommes et les femmes sont égaux devant Dieu


Message de Jésus donné au Père M. Doucette (Canada) - Lundi 30 septembre 2013

Vous trouverez ci-dessous le message que Notre-Seigneur, le Fils de Dieu, a donné au Père Melvin.


« Aimez-vous les uns les autres, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs qui désirez me suivre. Il y a beaucoup de difficultés dans les familles de nos jours. La première chose que tous doivent savoir, c’est que les hommes et les femmes sont égaux devant Dieu.


Dans le mariage, cependant, la femme doit accepter que son mari ait le mot et ne doit pas aller quelque part ni rien faire d’important sans lui en parler d’abord. (VDT : et réciproquement).
Le mari doit aimer sa femme de tout son cœur et la femme aussi doit aimer son mari de tout son cœur.


Vous savez combien j’aime l’Église et que j’ai donné ma vie pour mon Église. Voilà l’exemple que les couples mariés doivent suivre.

« Notre Père céleste a donné un message particulier aux couples. Il a dit : "L'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et les deux deviendront un seul être." Conformez-vous à ces paroles et vous serez bénis. N’oubliez pas que tous ceux qui veulent s’unir doivent recevoir le sacrement de mariage et qu’ils doivent donc prononcer leurs vœux devant Dieu. C’est lui qui leur donne la permission de partir dans la vie comme mari et femme. Je vous aime tous. »


Traduction : RF




La prière en famille est puissante


Message de Jésus
à John Leary (USA), reçu le Jeudi 9 mai 2013

Jésus : « Mon peuple, vous êtes tous mes guerriers de prière, et je veux vous voir prier même en famille. La prière en famille est puissante, et l'aide qu'elle apporte est le meilleur exemple que vous puissiez donner à vos enfants et petits-enfants.

Lorsque les époux et les enfants prient en famille, cela renforce les liens d'amour entre eux et moi.

Je bénis toutes les familles parce que ses valeurs saintes sont menacées par le divorce, le concubinage et le mariage homosexuel. Les familles qui me sont fidèles sont en minorité dans vos sociétés actuelles, mais je vous ai donné le bon exemple pour la réalisation une famille heureuse quand j'ai invité Adam et Eve à vivre uni dans le tout premier mariage qu'a connu l'humanité.

Continuez à prier ensemble afin que vous puissiez rester uni à moi.





Notre Père céleste et moi accordons une très grande importance au mariage chrétien


Message de Jésus donné au Père M. Doucette (Canada) - Lundi 4 mars 2013

Vous trouverez ci-dessous le message que Notre-Seigneur, le Fils de Dieu, a donné au Père Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Je vous aime, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs de chacun des pays du monde. Notre Père céleste et moi accordons une très grande importance au mariage chrétien. C’est le Père qui a établi le mariage dès le commencement de la création, quand il a fait Adam et Ève.

Ainsi pour le Père le mariage est un contrat à vie entre un homme et une femme. Il institua le mariage pour qu’un homme et une femme puissent avoir et élever des enfants. C’est bien vrai qu’un enfant a besoin des deux parents pour grandir normalement. Le mariage de personnes du même est une abomination aux yeux du Père, et la polygamie ne vaut guère mieux.

Les chrétiens qui veulent s’épouser doivent comprendre que le seul mariage chrétien qui soit acceptable pour le Père est celui entre un homme et une femme. Les époux doivent vivre ensemble dans l'amour et apprécier la vie commune. Si le Père leur donne des enfants, alors ils doivent s’en réjouir vraiment.

Les enfants sont des cadeaux du Père et doivent être accueillis comme tels. Ils ne devraient jamais être vus comme un fardeau, mais comme le plus grand cadeau qu’un couple puisse recevoir. Puissiez-vous vivre heureux ensemble et savoir que je suis toujours là pour vous aider. N’oubliez pas de prier régulièrement. Je vous bénis tous. »

Traduction : RF




Pour préserver votre mariage


Message de Jésus donné au Père M. Doucette (Canada) - Lundi 11 juin 2012

Vous trouverez ci-après le message que notre Seigneur et Rédempteur a donné au Père Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Je veux que vous tendiez tous vers la sainteté, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs qui vivez dans le monde. Je sais que la plupart d’entre vous êtes mariés ou appelés à le devenir. La vie conjugale est bénie par le Père et par moi. Le Père vous a créés homme et femme, afin que vous puissiez vivre en époux, avoir si possible des enfants et les élever pour qu’ils en viennent à me connaitre, à croire en moi et à me suivre.

La terrible tragédie de nos jours est de voir tous les couples mariés qui divorcent. Vous savez que lorsque vous avez prononcé les vœux du mariage, vous avez promis de vivre ensemble jusqu'à la mort. C’est une décision très importante qui rendra votre mariage stable.

« Pour préserver votre mariage,

---  vous avez besoin de prier chaque jour,
---  de vous pardonner chaque jour et de vous maitriser.
---  Le mari et la femme doivent s’aimer mutuellement de tout leur cœur.
---  Ils doivent apprendre de moi qui les aime et qui ai donné ma vie pour leur salut.
---  Acceptez-vous l’un l’autre comme de grands amis heureux de vivre ensemble
---  et de suivre tout ce que je vous ai enseigné.
---  Élevez vos enfants comme des chrétiens en les faisant baptiser tout petits,
---  emmenez-les à l’église régulièrement et apprenez-leur les enseignements de l'Église.

Je vous aime et Je vous bénis tous. »

Traduction : RF





Cette alliance d’amour se concrétise dans un mariage qui se vit dans la fidélité,
la fécondité, la liberté et l’indéfectibilité.

Message de Jean Cara "Messager de la lumière" (France) à ses parents par locutions intérieures -20 décembre 2011

"Mes bien chers frères et sœurs,

Il est normal qu’en cette période de Noël dans l’amour et en toute simplicité que vous appréciez de vous réunir en famille.

Une famille idéale c’est un père, une mère et plusieurs enfants vivant ensemble dans le bonheur. Il existe des familles unies, et bien plus nombreuses que vous ne le pensiez, qui surmontent les crises dues aux accidents de la vie. Cette alliance d’amour se concrétise dans un mariage qui se vit dans la fidélité, la fécondité, la liberté et l’indéfectibilité.

La Sainte Vierge Marie et Saint Joseph sont, à leur manière, ce couple exemplaire qui a vécu jusqu’au bout l’alliance. Fidèles, ils l’ont été par le oui à la volonté de Dieu lorsque l’Ange Gabriel leur a, à chacun, annoncé la venue du Sauveur. Féconds, ils l’ont été en acceptant d’accueillir celui qui est la Vie et de l’éduquer : « l’Enfant grandissait et se fortifiait, tout rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. » Libres, ils l’ont été quand Joseph respecta Marie en refusant de la répudier, quand tous les deux se dessaisissent de leur autorité sur leur fils Jésus. Unis, ils le sont jusqu’au bout, car vivant ensemble de la grâce de Dieu.

Vous vivez dans une société en mouvement et vous constatez autour de vous, des séparations et des divorces. La famille ne se structure plus autour du couple mais autour de l’enfant. Et souvent, l’enfant doit s’accorder à deux foyers, celui de son père et celui de sa mère.

Oui, il est assez souvent question de famille reconstituée et même apparaît la notion d’homoparentalité. Quand une famille est blessée, chacun de ses membre l’est, en particulier c’est l’enfant qui est le plus faible et, qui souvent, en paye les contrecoups. C’est ainsi que bien des familles sont blessées par les séparations et les divorces et par l’avortement qui, en réalité est la première cause de mortalité.

Toute famille peut être marquée par la faiblesse, la fragilité et le péché. Et c’est là que le Seigneur Jésus vient à elle avec cette Bonne nouvelle qui leur dit : Oui, c’est possible ! Oui, il est possible de fonder un foyer durable, de s’aimer toute la vie, de vivre des relations familiales aimantes, confiantes et respectueuses. Pour cela il est bon de s’ouvrir au don de Dieu. Pensez que le premier don que vous fait le Père est son Fils lui-même.

Le Christ se présente comme le compagnon de route du couple et de la famille, Lui qui vous dit: « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des siècles ». Accueillir Jésus, dans la prière, l’écoute de Sa Parole, les Sacrements, et tout particulièrement l’Eucharistie, c’est accepter de Le suivre, de s’ouvrir à Son Esprit, d’apprendre à aimer avec Lui.

La Sainte famille est comparable au noyau de la grande famille du Christ qu’est la sainte Église. « Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux Cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur et une mère ». Ce qu’il y a de plus grand chez Marie et Joseph, ce n’est pas uniquement d’être les parents de Jésus, mais c’est de faire la volonté de Dieu. Voilà la sainteté véritable.

Avec toute votre famille du Ciel, sous la Lumière du Père Éternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Jean, votre messager d’Espérance





L'homme doit être un chef mais pas un despote,
ni pour son épouse, ni pour ses enfants, ni pour ses serviteurs

et, en même temps, il doit être le roi, le vrai roi, au sens biblique du mot.

Extrait des visions de Maria Valtorta "l'Evangile tel qu'il m'a été révélé" - Tome 6 - Chapitre 143. page 417

(...) Voilà que Jésus apparaît sur le seuil de la maison hospitalière et il sourit en levant les bras pour bénir les patients habitants qui l'attendent.
«Que la paix soit avec vous tous.

M'attendiez-vous? Craigniez-vous que je m'enfuie sans vous saluer? Je ne manque jamais à mes promesses. Aujourd'hui je suis avec vous pour vous évangéliser et rester avec vous comme je l'ai promis, pour bénir vos maisons, vos jardins, vos barques, pour que chaque famille soit sanctifiée et que le travail aussi soit sanctifié.

Pourtant rappelez-vous que ma bénédiction pour être fructueuse doit être aidée par votre bonne volonté. Et vous savez ce que doit être la bonne volonté qui doit animer une famille pour que soit sainte la maison qui l'abrite. L'homme doit être un chef mais pas un despote, ni pour son épouse, ni pour ses enfants, ni pour ses serviteurs et, en même temps, il doit être le roi, le vrai roi, au sens biblique du mot. Rappelez-vous le chapitre 8 du premier livre des Rois? Les anciens d'Israël se rassemblèrent pour aller à Rama où résidait Samuel, et ils lui dirent: "Te voilà devenu vieux et tes fils ne marchent pas dans tes sentiers. Pour nous juger, établis audessus de nous un roi comme en ont toutes les nations".

Roi veut donc dire "juge" et le roi devrait être un juge juste pour ne pas faire de ses sujets des malheureux dans le temps avec les guerres, les injustices, les impositions injustes, ni dans l'éternité avec un royaume de mollesse et de vice. Malheur à ces rois qui manquent à leurs devoirs, qui ferment l'oreille aux voix de leurs sujets, qui ferment les yeux sur les plaies de la nation, qui se rendent complices de la souffrance du peuple pardes alliances contraires à la justice pour renforcer leur puissance avec l'aide de leurs alliés!

Mais malheur aussi à ces pères qui manquent à leurs devoirs, qui sont aveugles et sourds pour les besoins et les défauts des membres de leur famille, qui sont pour elle une cause de scandale ou de douleur, qui s'abaissent pour les mariages à des compromis indignes pour s'allier à des familles riches et puissantes, sans réfléchir que le mariage est une union destinée à élever et réconforter l'homme et la femme, en plus de la procréation. C'est un devoir, c'est un ministère, ce n'est pas un marché, ce n'est pas une souffrance, ce n'est pas un avilissement de l'un ou l'autre conjoint. C'est de l'amour, pas de la haine.

Que le chef soit donc juste, sans des duretés ou des exigences excessives et sans d'excessives condescendances et faiblesses. Pourtant, si vous aviez à choisir entre l'excès de l'une ou l'autre chose, choisissez plutôt la seconde, car de celle-là au moins Dieu pourra vous dire: "Pourquoi as-tu été si bon?" et ne pas vous condamner, parce que l'excès de bonté punit déjà l'homme à cause des vexations que les autres se permettent à son égard; alors que Dieu vous reprocherait toujours la dureté, parce qu'elle est un manque d'amour envers le prochain le plus proche. Et que la femme soit juste dans la maison envers son époux, ses enfants et ses serviteurs. Qu'à l'époux elle donne obéissance et respect, réconfort et aide.

Obéissance tant que celle-ci n'implique pas le consentement au péché. L'épouse doit étre soumise mais pas avilie. Faites attention, épouses, que le premier qui vous juge après Dieu, pour certaines condescendances coupables, c'est votre mari, lui-même, qui vous y pousse. Ce ne sont pas toujours des désirs de l'amour, mais une épreuve pour votre vertu. Méme si sur le moment il n'y réfléchit pas, il peut venir un jour où votre époux se dise: "Ma femme est fortement sensuelle" et il peut devenir soupçonneux pour votre fidélité. Soyez chastes dans le mariage. Faites que votre chasteté impose à votre époux cette retenue que l'on a pour les choses pures, et qu'il vous regarde comme sa semblable, non comme une esclave ou une concubine qu'il ne garde que pour le "plaisir" et qu'il rejette quand elle ne plaît plus.

L'épouse vertueuse, je veux dire l'épouse qui même après le mariage garde ce "quelque chose" de virginal dans ses gestes, ses paroles, ses abandons affectueux, peut amener son mari à s'élever des sens au sentiment, pour que son époux se dépouille de la luxure et devienne vraiment avec elle "une chose" unique qu'il traite avec la même attention qu'une partie de lui-même, et il est juste qu'il en soit ainsi, car la femme est "os de ses os et chair de sa chair" et personne ne traite mal ses os et sa chair, mais au contraire les aime, pour que l'époux et l'épouse, comme les deux premiers époux, se regardent et ne se voient pas dans leur nudité sexuelle, mais s'aiment par l'esprit sans honte avilissante.

Que l'épouse soit patiente, maternelle avec son mari. Qu'elle le considère comme le premier de ses enfants, car la femme est toujours mère et l'homme a toujours besoin d'une mère qui soit patiente, prudente, affectueuse et qui le réconforte. Bienheureuse la femme qui de son propre conjoint sait être la compagne, et en même temps la mère pour le soutenir, et la fille pour qu'il la guide.

Que l'épouse soit laborieuse. Le travail, en empêchant les rêves, est utile à l'honnêteté en plus d'être avantageux pour la bourse. Qu'elle ne tourmente pas son mari par de sottes jalousies qui n'arrangent rien. Le mari est-il honnête? Une sotte jalousie, en le poussant à fuir la maison, le mettra en danger de tomber dans les filets d'une prostituée. Il n'est pas honnête et fidèle? Ce ne seront pas les emportements de la jalousie qui le corrigeront mais bien une contenance sérieuse, sans bouderies ni grossièretés, digne et affectueuse, toujours affectueuse, qui le font réfléchir et redevenir sage. Sachez reconquérir votre mari, quand la passion l'a éloigné de vous, par votre vertu, comme dans votre jeunesse vous l'avez conquis par votre beauté. Et, pour en tirer la force dans ce devoir, et résister à la douleur qui pourrait vous rendre injustes, aimez vos enfants et envisagez leur bien.

Une femme possède tout en ses enfants: la joie, la couronne royale pour les heures heureuses où elle est réellement la reine de la maison et de son conjoint, et le baume dans les heures douloureuses où une trahison ou d'autres expériences pénibles de la vie conjugale, lui flageilent le front et surtout le coeur avec les épines de sa triste royauté d'épouse martyre. Tellement avilies que vous désirez retourner dans votre famille, en divorçant, ou trouver une compensation dans un prétendu ami qui désire jouir d'une femme et feint d'avoir pitié du coeur de celle qui a été trahie?

Non, femmes, non! Ces enfants, ces enfants innocents, déjà troublés, attristés de trop bonne heure par l'ambiance du foyer domestique qui a perdu sa sérénité, sa justice, ils ont leurs droits, sur la mère, sur le père, sur le réconfort d'une maison où, si un amour a sombré, l'autre reste vigilant pour veiller sur eux. Leurs yeux innocents vous regardent, vous étudient et comprennent plus que vous ne croyez, et ils forment leurs esprits d'après ce qu'ils voient et comprennent. Ne soyez jamais une cause de scandale pour vos enfants innocents, mais réfugiez-vous en cux comme en un rempart de pur diamant contre les faiblesses de la chair et les embûches des serpents.

Et que la femme soit une mère, une mère juste qui est soeur en même temps que mère, qui est amie en même temps que soeur, de ses fils et de ses filles, et un exemple, surtout, et en tout. Veiller sur ses fils et ses filles, les corriger affectueusement, les soutenir, les faire réfléchir, et tout cela sans préférences car les enfants sont tous nés d'une même semence et d'un même sein. S'il est naturel qu'ils soient aimés, pour la joie qu'ils donnent, les enfants qui sont bons, c'est aussi un devoir d'aimer, et s'il le faut d'un amour douloureux, les enfants qui ne sont pas bons, en se rappelant que l'homme ne doit pas être plus sévère que Dieu qui aime non seulement ceux qui sont bons, mais aussi ceux qui ne le sont pas, et les aime pour essayer de les rendre bons, de leur donner les moyens et le temps de le devenir, et les supporte jusqu'à leur mort, en se réservant d'être un juste Juge quand l'homme ne peut plus réparer.

Et, revenant à ce que doivent être les membres d'une famille et les habitants d'une maison pour que s'y maintiennent fructueuse ma bénédiction, je vous dis, enfants, d'être soumis à vos parents, respectueux, obéissants pour pouvoir l'être aussi avec le Seigneur votre Dieu. Parce que, si vous n'apprenez pas à obéir aux petits commandements du père et de la mère que vous voyez, comment pourrez-vous obéir aux commandements de Dieu, qui sont dits en son nom, mais que vous ne voyez ni n'entendez ?

Et si vous n'apprenez pas à croire que celui qui vous aime, comme votre père et votre mère vous aiment, ne peut que commander des choses bonnes, comment pouvez-vous croire que sont bonnes les choses qui vous sont données comme des ordres de Dieu ? Dieu aime, Il est Père, le savez-vous ? Mais justement parce qu'Il vous aime et veut vous avoir avec Lui, ô chers enfants, c'est pour cela qu'il veut que vous soyez bons.

Et la première école où vous apprenez à le devenir, c'est la famille. C'est là que vous apprenez à aimer et à obéir et c'est de là que part pour vous le chemin qui conduit au Ciel. Soyez donc bons, respectueux, dociles. Aimez votre père, même s'il vous corrige, car il le fait pour votre bien, et votre mère si elle vous éloigne d'actions dont son expérience sait qu'elles ne sont pas bonnes. Honorez-les, en évitant de les faire rougir par vos actions mauvaises.

L'orgueil n'est pas une chose bonne, mais il existe un saint orgueil, celui de dire: "Je n'ai pas donné de douleur à mon père et à ma mère". Cela, qui vous fait jouir de leur voisinage pendant qu'ils sont vivants, est pour vous la paix sur la blessure de leur mort, alors que les larmes qu'un enfant fait verser à ses parents creusent comme du plomb fondu le cœur de l'enfant mauvais, et malgré tout son effort pour endormir la blessure, elle fait souffrir, ne cesse de faire souffrir et de plus en plus quand la mort de l'un des parents empêche l'enfant de réparer... Oh! enfants, soyez bons, toujours, si vous voulez que Dieu vous aime.

Enfin sainte est la maison où, grâce à la justice des maîtres, les serviteurs et les valets aussi se rendent justes. (que les maîtres se souviennent qu'un mauvais comportement aigrit et gâte le serviteur, et que le serviteur n'oublie pas que son mauvais comportement dépite le maître. Que chacun se tienne à sa place, mais lié par l'amour du prochain, pour combler la séparation qui existe entre serviteurs et maîtres.

Et alors la maison bénie par Moi gardera sa bénédiction et Dieu y résidera. Et de la même façon conserveront la bénédiction, et donc la protection, les barques et les jardins et les outils de travail et les engins de pêche, quand saintement adonnés au travail les jours permis et saintement dédiés au culte de Dieu pendant le saint sabbat, vous parcourrez votre vie de pécheurs ou de maraîchers, sans frauder pour le prix ou pour le poids, et vous ne maudirez pas le travail et ne le ferez pas le roi de votre vie au point de le faire passer avant Dieu car si le travail vous procure le gain, Dieu vous donne le Ciel.

Et maintenant allons donc bénir les maisons, les barques et les rames, les jardins et les pioches, et puis nous irons parler près du refuge de Jean avant qu'il aille trouver le prêtre, car Moi, je ne reviendrai plus et il est juste qu'il m'entende au moins une fois. Prenez le pain, le poisson et les fruits ; nous les porterons là-bas dans le bois, et nous mangerons en présence du lépreux guéri en lui donnant les meilleures portions pour que sa chair aussi soit en fête et qu'il se sente déjà comme un frère parmi ceux qui croient au Seigneur.

Et Jésus se met en route suivi des gens de la bourgade et d'autres de villes voisines où, peut-être, pendant la nuit, sont allés des habitants de ce bourg apporter la nouvelle que le Sauveur est sur cette rive. (...)





Si votre mariage devait se briser et si vous avez cru que le divorce allait vous aider, vous allez devenir froids et traumatiser vos enfants.


P333 – Message de la Dame de Borg en Nadur, donné à Angélik Caruana
, le 26 mai 2011

Mes chers enfants et mes enfants - ceux de mon cœur! Ceci est pour le Père et le Père David Hayden à transmettre au peuple et au monde.

Les couples mariés ! Les prêtres ! Les religieux ! Les religieuses ! Je veux que vous tous viviez votre vocation. En vérité, mes enfants et mes petits enfants – les miens. Si tous vivaient leur vocation propre, il n’y aurait besoin ni de divorces, ni de dispenses, ni de séparations. Malgré tout, vous devez vivre votre vocation. Vous devez vous laisser aller dans les mains de mon Fils Jésus, tout comme le fer sous la main du forgeron qui le martèle sur l'enclume. Il chauffe d'abord le fer afin de le ramollir – qu’il puisse prendre la forme qu'il veut à chaque coup de marteau qu’il applique.

Quant à vous, mes enfants et mes petits enfants – les miens, ce n'est pas la première fois que vous êtes soumis à des coups de marteau ! Parfois, vous avez peut-être résisté et d'autres fois vous avez été malléables, prenant la forme qu'il voulait vous donner.

De toute façon, mes enfants, et mes petits enfants – les miens, faites-le – tous sans exception ! Vivez tous votre vocation et prenez-la au sérieux.

Je m'adresse à vous les couples mariés : votre mariage est aussi une vocation. Vous ne pouvez pas simplement briser votre mariage comme si cela n'avait pas d'importance. Vous devez façonner votre mariage. Vous devez l'apprécier. Vous ne devez pas être comme le fer chaud qui se trouve à peine jeté dans l'eau froide – lui causant ainsi un choc [un choc tel qu’il n’est plus malléable] !

Si votre mariage devait se briser et si vous avez cru que le divorce allait vous aider, vous allez devenir froids et traumatiser vos enfants. Je vous dis une fois de plus : vivez votre vocation de manière à renforcer la famille maltaise et à être unis entre vous et je vous rassemblerai, comme mes enfants, sous mon manteau céleste.

Merci d'avoir écouté mon appel.




Mari et femme, acceptez votre conjoint, je l'ai placé sur votre chemin pour parfaire votre évolution


Message de Jésus à la Fille du Soleil -
Extrait de «Je vous attends dans mon Sacré Cœur» p. 53 (05/09/2004) Texte trouvé dans le Stella Maris de mai 2011

Jésus : Le monde me fait énormément souffrir, je regarde sans cesse ma création devenue adultère ; je souffre de voir mes enfants se perdre dans la fange du péché. Satan est leur idole, il ne supporte pas les couples unis qu'il veut détruire. Soyez vigilants: « diviser pour mieux régner » est sa devise.

Les foyers sont désunis, le mari ne respecte plus sa femme, la femme désinvolte n'est plus soumise à son mari; vous passez devant mes ministres, vous acceptez votre conjoint pour le meilleur et pour le pire, mais après quelques désagréments qui en outre consolident votre mariage, vous décidez de rompre votre union, vous n'acceptez plus le « pire ».

Oh! mes enfants, que représente pour vous le sacrement du mariage ? Quel orgueil se niche en vous ? Comment pouvez-vous demander à l'autre de changer alors qu'il y a beaucoup à refaire en vous ? Apprenez chacun à vous connaître et vous ferez des éloges de celui ou celle qui partage votre vie, vous serez émerveillés de ses qualités, ses faiblesses deviendront douceur pour votre cœur au point de ne plus vouloir quitter le foyer.

Chaque être a atteint un degré d'évolution que moi seul connais, les apparences sont parfois trompeuses, c'est pourquoi je vous demande de ne pas juger. Chacun doit aimer l'autre quelles que soient ses faiblesses, chacun doit faire des concessions et pardonner pour la gloire de Dieu.

Aimez-vous chaque jour davantage, oubliez vos offenses réciproques, faites tout pour rendre votre conjoint heureux, je suis là au milieu de vous, je veille. Je connais le cœur de tous mes enfants, sachez que vous aurez chacun des comptes à me rendre. Le mariage n'est pas à prendre à la légère.

Demandez-moi la paix dans vos familles et je vous l'accorderai. En vous déchirant les uns les autres, vous me contristez. Je suis présent dans la personne que vous avez choisie pour la vie, je suis uni à vous par elle, les liens du mariage sont sacrés, en vous supportant les uns les autres par amour pour moi, vous travaillez à votre sanctification.

Mari et femme, acceptez votre conjoint, je l'ai placé sur votre chemin pour parfaire votre évolution, de nombreux couples ont été sanctifiés parce qu'ils ont tenu dans les moments difficiles grâce à leur foi. Ayez confiance, soyez stables, c'est dans la prière et la confiance que les foyers se ressoudent.


 


... de nouveau consacrez vos familles à mon Cœur et au Cœur de mon Fils Jésus. En vérité mes enfants, pendant les semaines à venir, consacrez vos familles une fois de plus.

P318 – Message de la Dame de Borg en-Nadur, donné à Angélik Caruana au cours du Rosaire du 2 mars 2011 

Mes chers enfants et mes enfants – ceux de mon cœur ! Ceci est pour le Père Hayden et pour le Père David à transmettre à la population.

Mes enfants, ce soir je vous demande d’être beaucoup plus unis dans la prière, comme une famille. C'est la prière qui vous unit et unit les familles. Ne devenez jamais esclaves du péché, mes enfants. En vérité, mes enfants, que les liens d'unité entre vous deviennent à nouveau forts, afin que vous puissiez être cause du retour de la paix dans la famille. Je le répète encore une fois : pour que la paix règne dans la famille vous devez être unis dans la prière, et vous appuyer simplement sur les Paroles de mon Fils Jésus.

[La Dame nous parle maintenant de quelque chose qui lui tient à cœur tout au long de ces apparitions, la lutte contre la pensée du monde, ici dans le contexte particulier du vote pour ou contre le divorce qui doit avoir lieu prochainement à Malte].

Je vous demande, mes enfants, de toujours faire preuve de fermeté dans vos paroles et dans les décisions que vous prenez. Ne soyez pas écervelés, ne vous laissez pas emporter par la marée. Voyez par vous-mêmes ce qui est bien et ce qui est mal et ne laissez pas les autres penser en votre nom.

Voyez les effets que laisse le mal dans la société et dans la famille. Il peut arriver que vos propres dirigeants vous entraînent à la confusion et vous déconcertent.
Ne laissez personne vous induire en erreur par ses paroles, mes enfants. Vous devez être forts et toujours faire ce que mon Fils Jésus vous dit.

Mes enfants, je vous le demande : de nouveau, en vérité, de nouveau consacrez vos familles à mon Cœur et au Cœur de mon Fils Jésus. En vérité mes enfants, pendant les semaines à venir, consacrez vos familles une fois de plus.

Oui faites-le, mes enfants, et ne craignez rien. Je vous demande de le faire publiquement. Oui, ne vous dérobez pas. Ce faisant, vous montrez l'unité et la force qui existent entre vous,
et de cette manière tous seront unis au sein de cette consécration.

Merci d'avoir écouté mon appel.






La femme travaille, le mari travaille.
Parfois ils se rencontrent, et parfois,
ils ne peuvent pas. Ils ne se voient guère l’un l’autre, étant repris par le travail.


P314 – Message de la Dame de Borg en Nadur, donné à Angélik Caruana au cours du Rosaire du 9 février 2011 

Mes chers enfants et mes enfants – ceux de mon cœur ! Ceci est pour le Père Hayden et le Père David, à transmettre à la population.  

Mes enfants, nombreux sont ceux qui sont pris par le travail : la femme travaille, le mari travaille. Parfois ils se rencontrent, et parfois, ils ne peuvent pas. Ils ne se voient guère l’un l’autre, étant repris par le travail.

C’est vrai, mes enfants, une telle situation a lieu aussi dans votre pays. Les enfants perdent contact avec leurs parents, dont le seul souci est de décorer leur maison de toutes sortes de choses et de ne manquer de rien. Où trouvent-ils le temps de communiquer entre eux ?

Comment vont-ils goûter ensemble les valeurs chrétiennes ?
Mon Fils Jésus aussi, une fois, a rencontré une telle situation dans une famille : une sœur a commencé à se plaindre que l'autre n'était pas venue lui donner de l’aide. Mon Fils Jésus a immédiatement réagi.

[Référence au récit biblique où Marthe et Marie accueillent Jésus : Luc 10, 38-42]

Ce n'est pas que le travail n'est pas important. Ce n'est pas que l'argent n'est pas important. C’est vrai, ils sont nécessaires. Mais si vous rangez ces choses sur une échelle de valeur, où situez-vous la foi que votre père Saint Paul vous a apportée ? Ce ne peut être dans les fêtes et les feux d'artifice ! Où est votre vraie foi de Chrétien ? Bientôt, dans peu de temps, vous commencerez à opposer un Saint à un autre !

Mes enfants, ne retournez pas à une telle fausse idolâtrie. Prenez la religion au sérieux. Considérez-la dans sa signification et non pas, comme beaucoup font, comme de la fumée. Gardez votre père Saint Paul à l'esprit. Souvenez-vous de lui, mes enfants. Conservez en vous la foi que vos ancêtres avaient en lui.

Il vous a amenés à Jésus – qui maintenant m'envoie ici sur cette colline de Borg en-Nadur. Je ne suis pas venue en bateau. Certes, non. Je ne suis pas venue dans une tempête. Certes, non. Pourtant, pour certains je suis en train de provoquer une grande tempête, car ils refusent de comprendre.

Mais c’est vous qui devez veiller à ne pas vous trouver pris dans une tempête, mes enfants. Ce soir, je vous encourage à nouveau à prier beaucoup pour les fils de mon cœur [= les prêtres]. Oui, aimez-les beaucoup et priez pour eux. Ils ont besoin de votre prière afin de rester forts. Vous devez être ceux par la prière de qui les fils de mon cœur sont renforcés.

Merci d'avoir écouté mon appel.





En tant que chrétiens, vous devez accepter votre partenaire malgré ses imperfections


Enseignement de Jésus donné au Père Melvin Doucette (Canada) - Mardi 15 février 2011
Vous trouverez ci-après le message que notre Seigneur et Rédempteur a donné à Joseph Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Je vous bénis, toi mon frère Joseph Melvin, et vous tous mes frères et sœurs de chacun des pays du monde. Le mariage est très important dans la vie de la plupart des gens. Le mariage a été institué par notre Père céleste dès l’origine du genre humain. Un homme doit épouser une femme et vivre avec elle le reste de son existence.

Le divorce n’est pas une possibilité pour quiconque est chrétien – seule la déclaration de nullité l’est. S’il faut que des conjoints se séparent, alors les deux doivent vivre seuls. C’est péché pour quelqu'un qui a déjà été marié d’avoir un ou une partenaire et de vivre avec cette personne.

« Aujourd’hui le mariage est en grande difficulté chez les chrétiens. Presque la moitié des unions aboutissent à un divorce. En tant que chrétiens, vous devez accepter votre partenaire malgré ses imperfections. L’autre a des défauts, mais ensemble vous pouvez tendre vers la sainteté avec mon aide. Tout mariage béni par moi possède une grande valeur et est idéal pour élever des enfants en vue du Royaume. Je vous bénis. »

Traduction : RF





N’exigez rien de vos femmes ; n’exigez rien de vos enfants,
contentez-vous de les aimer et vous recevrez tout en retour.


Message de Jésus à Jennifer, reçu le 15 mai 2010, à 8h


Mon enfant, ceci est un appel à l'humanité, qui doit retrouver ses racines. L’homme [d’aujourd’hui] doit se détourner de l'obscurité, des fausses réalités qu'il en est venu à vivre, et des attentes qui ne sont pas de Moi qui ont filtré dans son âme. Je dis à Mes enfants : revenez aux racines de Ma Très Sainte Famille.

Je conjure tous les hommes qui sont Mes prêtres, ceux qui sont des maris et des pères, d'apprendre à connaître votre Mère, Ma Mère. Je vous répète aujourd'hui, dans un sens plus universel, les mots que, depuis la Croix, J'ai dit à Jean : « Voici votre Mère ».

N’exigez rien de vos femmes ; n’exigez rien de vos enfants, contentez-vous de les aimer et vous recevrez tout en retour. Venez à votre Mère, Mes fils, et vous apprendrez à être ce que fut Saint Joseph pour elle. Aujourd'hui, trop nombreux [sont ceux qui] demandent beaucoup, mais leurs âmes sont vides et en voulant plus, ils exigent plus.
h
Venez à votre mère, venez à Saint Joseph, et ils vous guideront vers Moi, et l'Amour Divin se répandra et la paix commencera à couler dans le cœur de Mes enfants, un par un. «Voici votre Mère », Mes enfants, elle vous aidera à trouver votre place au Ciel – à commencer par l’accomplissement de votre mission sur cette terre.

Maintenant allez de l'avant car Je suis Jésus, et demeurez en paix, car Ma miséricorde et Ma justice prévaudront.







Je demande à tous les pères de poser leur regard sur saint Joseph et de voir à quel point ce qui venait en premier pour lui, c’était la famille, et non lui-même.

Enseignement de Jésus à Joseph X transmis par le Père Melvin Doucette - 28 décembre 2008

La fuite en Égypte : Quand les savants furent partis, un ange du Seigneur apparut à Joseph dans un rêve et lui dit : « Debout, prends avec toi l’enfant et sa mère et fuis en Égypte; restes-y jusqu’à ce que je te dise de revenir. Car Hérode va rechercher l'enfant pour le faire mourir. » Joseph se leva donc, prit avec lui l’enfant et sa mère, en pleine nuit, et se réfugia en Égypte. Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode. Cela arriva afin que se réalise ce que le Seigneur avait dit par le prophète : « J’ai appelé mon fils à sortir d’Égypte » (Matthieu 2.13-15).

Voici un autre message que Notre-Seigneur a adressé à Joseph X. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Lors de la fuite en Égypte, c’est Joseph qui s’est chargé de tout. L’ange lui apparut pour lui annoncer ce qui allait se produire et lui demander de se réfugier en Égypte en emmenant ma Mère et moi. Joseph fit tout ce l’ange lui avait demandé.

Joseph agit comme un père à mon égard. Il était le chef de la famille et travaillait fort pour assurer notre subsistance. Charpentier de son métier, il savait fabriquer bien des choses. Durant ma jeunesse il m’enseigna beaucoup d’éléments de la religion juive, car il était un homme pieux qui fréquentait la synagogue chaque semaine. C’était un homme juste et saint. Tout père devrait l’imiter en prenant ses responsabilités envers sa famille. Je tiens à souligner que Joseph aimait ma Mère et qu’il m’aimait aussi de tout son cœur.

Dans le monde d’aujourd’hui, bien des mariages aboutissent à un divorce parce que, souvent, les pères ne prennent pas leurs responsabilités au sérieux. Beaucoup boivent et peinent ainsi grandement leur femme et leurs enfants. D’autres sont dépendants de la drogue ou du jeu par exemple, et dépensent pour cela l’argent qui revient normalement à la famille.

Je demande à tous les pères de poser leur regard sur saint Joseph et de voir à quel point ce qui venait en premier pour lui, c’était la famille, et non lui-même. La famille est très importante pour la société et constitue la première école pour les enfants.

Les pères ont un rôle important dans l’éducation des enfants. Que l’amour règne dans chaque famille.

Traduction : RF


Vous également, si vous êtes mes disciples, vous allez pardonner à votre partenaire tous les torts qu’il ou elle vous a causés. Si vous vous séparez, vous n’avez pas le droit de vous remarier parce que votre mariage est scellé pour la vie

Père Doucette (Canada) Lundi 1er décembre 2008

Quelques Pharisiens s’approchèrent de lui pour lui tendre un piège. Ils lui demandèrent : « Notre loi permet-elle à un homme de renvoyer sa femme pour n’importe quelle raison? » Jésus répondit : « N’avez-vous pas lu ce que déclare l’Écriture? "Au commencement, le Créateur les fit homme et femme", puis il dit : C’est pourquoi, l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et les deux deviendront un seul être. Ainsi, ils ne sont plus deux mais un seul être. Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni […] Je vous le déclare : si un homme renvoie sa femme, alors qu’elle n’a pas été infidèle, et en épouse une autre, il commet un adultère » (Matthieu 19.3-9).
 
Voici un autre message que Notre-Seigneur a confié à Joseph. Jésus lui a adressé les paroles suivantes :

« La plupart des gens sur la terre sont appelés au mariage, au mariage entre un homme et une femme. Notre Père céleste a créé tout être humain avec la nature masculine ou féminine. Ceux qui sont mes disciples et qui veulent me suivre doivent recevoir le sacrement de Mariage, que j’ai institué pour un homme et une femme.

Ils doivent faire le serment de s’aimer l’un l’autre et de ne former qu’une seule chair. En plus d’être des compagnons l’un pour l’autre, les époux ont pour devoir principal d’avoir des enfants. C’est dans un mariage stable que doivent grandir les enfants, entourés de l’amour de leur père et de leur mère.

« J’ai dit aux gens pendant ma vie terrestre, et je vous dis aujourd’hui, que le divorce n’est pas une option pour un chrétien. Quiconque divorce de sa femme et en épouse une autre commet un adultère. Je vous ai donné l’exemple de la miséricorde quand j’ai pardonné à tous ceux qui m’avaient crucifié. Vous également, si vous êtes mes disciples, vous allez pardonner à votre partenaire tous les torts qu’il ou elle vous a causés. Si vous vous séparez, vous n’avez pas le droit de vous remarier parce que votre mariage est scellé pour la vie.

« Il est répréhensible pour tous mes disciples de vivre ensemble sans avoir reçu le sacrement de mariage. Ces concubinages offensent Dieu et ne dureront pas, car je n’ai pas béni ces unions. Tous doivent recevoir le sacrement de mariage avant se mettre en ménage. Alors je bénirai leur mariage et ils vivront dans la paix et le bonheur. Je bénis tous les vrais mariages. »


Si tous les mariages étaient aussi vibrants avec les années comme au jour du mariage

Messages du Seigneur donnés à John Leary (USA) - Mardi le 13 mai 2008 (Notre-Dame de Fatima)

Jésus a dit :« Mon peuple, quand un homme et une femme se marient, c’est l’union de deux vies et l’engagement l’un envers l’autre dans le don de soi.  Les fleurs représentent la vie de cet amour vrai.  Au début, elles sont vibrantes mais tendent à s’affadir avec le temps.  L’amour entre deux époux doit être gardé vivant par un engagement quotidien et l’échange de cet amour.  Autrement, il peut y avoir un affadissement de l’amour comme avec les fleurs. 

Vous devez arroser et renforcer votre amour en m’unissant à dans votre mariage.  L’amour pour moi et votre époux (se) c’est le besoin journalier de me montrer, dans la prière, votre amour pour moi et l’un envers l’autre.  Les fleurs ont tendance à être saisonnières, la plupart au printemps, mais votre amour pour moi et votre époux (se) doit être fort en toutes saisons. 

Si tous les mariages étaient aussi vibrants avec les années comme au jour du mariage, alors il y aurait très peu de divorces.  Ne perdez pas cette étincelle d’amour pour moi et votre époux (se), et vous aurez beau d’années de bonheur, ici-bas sur terre et dans la vie à venir. »


De nombreuses familles ont perdu de vue l’amour du Père et du mien, et ces familles tombent sur bord de la route et éprouvent la dévastation et la perte de leur vie familiale parce que l’amour du Père et du Fils n’est pas avec eux. 

Message de Jésus de Nazareth livré  à Ned Dougherty le 1er novembre 2007

1er novembre 2007 à 11 :30 h. (a.m.) Dans le jardin de la paroisse Ste-Elizabeth South Huntington, New York

Mon fils, je t’ai amené à ce jardin là où les enfants jouent paisiblement quoique activement, grandissant, comme il se doit, dans la famille à qui ils ont été donnés.  En regardant ce lieu de méditation de la Sainte Famille, je te demande de méditer sur la richesse de la famille et de la vie de famille qui a été décrétée par le Père pour tous ses enfants. 

Dans votre monde d’aujourd’hui, la famille est attaquée par mes ennemis qui sont amplement parmi vous.  Je parle de mes ennemis du monde spirituel qui ont apporté leur influence et la faire peser sur tous les enfants du monde et qui apportent la dévastation et la mort des fibres mêmes de la vie familiale. 


Parmi vous aujourd’hui, à travers les médias, les institutions, les lieux de haut savoir, dans votre gouvernement et dans vos écoles, la famille, telle que conçue par le Père, est attaquée et réduite à une existence vague de la famille que Dieu le Père a conçue pour ses enfants, pour vous tous, mes frères et sœurs.

Tu comprends, le Père au ciel choisit que son peuple grandisse dans leur vie à travers l’amour, la sorte d’amour qui est éternelle et qui vient du Père, non pas la sorte d’amour dont vous êtes nourris aujourd’hui par les médias et sources de communication, qui tentent de réduire l’amour à une émotion laïque et sans esprit qui n’est que de nature charnelle et qui ne passera pas le test du temps, car toutes les relations, telles que décrétées par le Père, ne sont pas que purement de nature charnelle. 

L’amour que Dieu le Père destine à ses enfants est l’amour éternel que nous partageons ici, dans les Royaumes célestes.  La forme la plus pure de l’amour que nous avons ici, ne peut être connue dans les royaumes terrestres qu’à travers le sacrifice que l’un a envers l’autre, avec l’engagement authentique à un niveau spirituel, et non pas le genre d’amour romantique qui vous a été imposé par les médias comme étant la forme ultime d’amour. 


Ne voyez-vous pas ce qui arrive maintenant aux familles autour du monde?  Les familles sont attirées par le matérialisme et l’avidité du monde dans la poursuite des plaisirs hédonistes, pas uniquement comme personne, mais aussi comme famille, car mes ennemis ne connaissent pas de frontières en tentant de ruiner le plan du Père pour ses enfants.  

À travers vos magazines, vos livres, la télévision et d’autres moyens de communication, les familles perdent leur capacité de comprendre la nature même du lien familial.  La famille parfaite, telle que démontrée par la Sainte Famille de ma Mère Marie et de mon père de la terre Joseph, c’est une famille sur qui prendre modèle, en ce que la Sainte Famille de ma vie terrestre a fait de grands sacrifices pour que vous puissiez tous profiter et mener à bien mon message à l’humanité de se sauver elle-même de la ruine en retournant au plan de Dieu le Père pour toute l’humanité.

Vous vous rappelez peut-être que la Sainte Famille a beaucoup lutté pour s’assurer que je grandisse pour accomplir ma mission, telle qu’ordonnée par le Père et prophétisée dans les anciennes Écritures.  Pouvez-vous imaginer que le monde serait comme aujourd’hui, si mon passage parmi vous, mes frères et sœurs, ne s’était pas réalisé?  Mon voyage avec vous, lorsque j’ai parcouru la surface de la terre, le fut pour empêcher l’humanité de s’autodétruire, et de grandes réalisations ont été faites à cet égard, parce que je me suis sacrifié moi-même pour vous et pour mon Père, ainsi qu’en me sacrifiant pour que de grandes choses soient accomplies par ceux qui m’ont suivi dans l’Église qui a été statuée par le Père à travers le Fils. 

Actuellement, beaucoup de demandes sont faites à l’Église, particulièrement pour que l’Église reconnaisse l’importance de maintenir la sainteté de la famille et la sainteté de la vie humaine. 
De ce temps-ci,  l’Église doit défendre la famille en tant qu’institution, parce que mes ennemis veulent diminuer et dissoudre la famille et les valeurs familiales que le Seigneur et Sauveur veut que vous suiviez pour que les familles restent ensemble et qu’elles restent ensemble à travers l’amour, l’amour éternel du Père, l’amour directeur qui guidera toutes les familles de foi au travers de périodes des plus troubles. 


Mais hélas, de nombreuses familles ont perdu de vue l’amour du Père et du mien, et ces familles tombent sur bord de la route et éprouvent la dévastation et la perte de leur vie familiale parce que l’amour du Père et du Fils n’est pas avec eux. 

Mais il y a une période actuellement pour changer, pour que ces familles et pour que toutes les familles retournent à l’ordre originel ou au plan de la création que le Père a décrété pour la famille en ce monde. 

C’est maintenant le temps pour la famille de prier ensemble, afin que  la direction et l’assistance du Saint Esprit entrent dans la famille et la vie familiale afin de changer la famille pour le mieux. 

C’est un appel du clairon à la famille, à toutes les familles de l’univers de s’unir sous la bannière de l’Amour éternel que Dieu le Père vous a destiné.  Toutes les familles qui subissent une perte, un chagrin et une affliction à cause de l’absence de l’Esprit Saint, devraient maintenant s’unir dans la prière pour ramener leur famille à la place qui conduira tous les membres de la famille à la récompense éternelle. 

Je demande que vous fassiez un effort spécial pour ressouder vos vœux avec votre époux ou épouse, pour vous rapprocher de vos enfants et pour  revenir à l’église, là où votre vie de famille a d’abord été décrétée pour recevoir les grâces et bénédictions du Père pour la famille.  
De ce temps-ci, un retour à l’Église est nécessaire pour la famille et pour tous et chacun des membres de la famille afin de ramener toutes les familles au bercail du Père et Créateur.  En tant que famille, prenez le temps actuellement de vous intéresser aux problèmes que je vous présente aujourd’hui.  N’est-ce pas  maintenant le temps pour vous et pour les membres de votre famille de retourner vers Dieu?

Si, comme famille, vous faites ensemble ces choses, je vous promets que vous verrez différemment les temps difficiles à venir, parce que vous et les membres de votre famille pourrez envisager l’avenir avec courage et espoir, non pas dans la dépression et le désespoir, parce que la puissance du Saint Esprit œuvrant à travers vous et les membres de votre famille rendra les épreuves de ce monde plus légères que si vous agissiez comme un héron pour suivre aveuglément le monde matériel de l’avidité et de la corruption. 

C’est maintenant le temps que toutes les familles profitent de l’appel à la prière et au sacrifice que le Père a toujours demandé de la part de la famille pour renforcir et faire valoir vos liens au monde éternel à travers la prière et le soutien pour la famille. 

Souvenez-vous de moi aujourd’hui en tant que Jésus de Nazareth, le Fils de parents qui ont fait de grands sacrifices pour que mon voyage et ma mission puissent s’accomplir.  Pensez de vous-même comme remplissant le rôle de parents du Sauveur et des sacrifices que vous auriez faits, et par la suite, peut-être, pourrez-vous réaliser l’importance que votre propre rôle c’est de sauver l’humanité de la ruine. 

Peut-être qu’ensuite vous commencerez à mener votre vie d’une manière plus sainte qui vous conduira à la Demeure céleste et éternelle qui est partagée par tous les saints qui ont transformé leur voyage humain pour assumer une place de paix et de sérénité dans la Demeure céleste. 

Je viens à vous aujourd’hui en tant que Jésus de Nazareth et je vous demande de prier, non seulement pour votre propre famille et ses membres, mais aussi pour toutes les familles de partout dans le monde. 

Jésus de Nazareth »

Fin du message à 12 :05 h. (p.m.)


Messe de la fête des pères

Messages du Seigneur donnés à John Leary (USA) - Samedi le 16 juin 2007 (Cœur Immaculé de Marie)

Dieu le Père dit :« Je suis le Père de tous les pères et je viens bénir et consoler tous les pères, parce que vous avez une lourde responsabilité en subvenant à votre famille. 

Il y a de moins de familles qui ont encore un père comme chef de famille à cause de vos modes de vie coupables, du divorce et des parents célibataires.  Les pères doivent aimer leurs familles et soutenir leurs enfants et physiquement et spirituellement. 

Ce devrait être la responsabilité du père que de faire en sorte que leurs enfants soient éduqués adéquatement à l’école et au collège, ainsi qu’éduqués adéquatement dans leur foi religieuse.  Les parents mettent au monde des âmes dans ce monde et c’est leur devoir de les conduire à l’amour de Dieu par le bon exemple.  Je vous ai envoyé mon Fils bien-aimé pour vous enseigner comment aimer et obéir à mes commandements. 

Je suis le Père de tous les peuples et je veux que vous me suiviez et m’aimiez encore plus que vos propres parents.  L’image d’un père en est toujours une de force et d’autorité, par conséquent, souhaitez-moi une heureuse Fête des Pères en ce jour où vous honorez tous les pères.


Dimanche le 17 juin 2007 (fête des père)

Messages du Seigneur donnés à John Leary (USA)

Jésus :« Mon peuple, les pères connaissent l’importance de fournir la nourriture pour leurs enfants et un endroit pour rester et appeler à la maison.  Parfois un père peut devoir occuper des emplois qui ne sont pas ce qu’il voulait, mais il le fait pour fournir l’argent pour la famille. 

Les pères sont les protecteurs de la famille ainsi que de la température, des dangers et des voleurs.  Même après que vous avez aidé vos enfants à grandir et à devenir éduqués, vous continuez à vous occuper d’eux après qu’ils ont quitté la maison. 

Vous surveillez vos enfants en les protégeant du mal physique et vous faites attention également à leur bien-être spirituel.  Un père devrait être un bon modèle pour ses enfants et même ses petits-enfants.  Donc, puisque les pères voient les responsabilités de leur place dans la société, c’est bon de les remercier en cette journée pour tout ce qu’ils ont fait pour leurs familles et leur communauté. 

Un père et une mère sont le noyau d’aide dans vos familles et sans eux pour assumer leurs rôles, votre société en subira les conséquences.  Priez pour que je m’occupe de tous les membres de votre famille et qu’ils soient aimés par moi et votre Père.   L’amour c’est ce qui lie vos âmes ensemble. »


À travers la prière et la véritable dévotion à notre Seigneur, vous aurez la paix à travers toutes les épreuves et tempêtes.

# 2977 - MESSAGE DE NOTRE MÈRE MARIE À « LITTLE MARY » (PETITE MARIE) - 28 mars 2007

« Ma fille, les familles doivent joindre les mains et prier ensemble. Elles doivent s’efforcer de vivre ensemble dans la paix. La paix ne peut pas exister si mes enfants négligent la prière. Le temps avance rapidement, alors s’il te plaît, garde espoir et prie. Prie pour que davantage de familles joignent les mains et prient.

Chers enfants, c’est le temps à présent d’inviter d’autres familles à ces groupes que vous avez formés. À travers la prière et l’amour envers les uns les autres, vous serez renforcis pour les temps à venir. 

À travers la prière et la véritable dévotion à notre Seigneur, vous aurez la paix à travers toutes les épreuves et tempêtes. 

Veuillez y tendre maintenant afin que davantage en viennent à connaître l’amour de Jésus pour eux. Beaucoup de familles se débattent parce qu’elles se sont permises de devenir trop affairées pour s’occuper de Dieu.

Plusieurs vont souffrir s’ils continuent d’ignorer Dieu. Chacun de vous doit être un exemple pour les autres. Vous devez aimer, vous aimer les uns les autres et aider ceux qui sont sur la mauvaise route. Veuillez partager vos cadeaux avec les autres afin qu’il y en ait davantage qui participent à sauver des âmes. Veuillez demeurez engagés à ces groupes de prière que vous avez formés.

Maintenant, s’il vous plaît, joignez les mains et priez, car vos prières peuvent contribuer à changer ce monde enténébré. Amen! »



Il implique aussi une bonne communication


Messages du Seigneur donnés à John Leary (USA) - Mardi le 31 octobre 2006.

Jésus : « Mon peuple, dans la première lecture d’aujourd’hui, St-Paul parle de la façon dont les époux devraient s’aimer et se respecter l’un autre, comme j’aime mon Église. C’est regrettable que les mariages et divorces rapides à Hollywood donnent un mauvais nom au mariage et même les mariages en vitesse devant un juge de paix  à Las Vegas, ne préparent pas une bonne base pour un mariage durable. 

Il devrait y avoir une période adéquate pour se courtiser et se connaître l’un l’autre et être préparé pour l’engagement permanent de toute une vie.  Le mariage est un don total de l’un  l’autre à l’autre époux et un partage de tout par amour, sans être égoïste au sujet de l’argent ou des biens.  Lorsque vous aimez vraiment quelqu’un, vous les aimez pour qui ils sont et non pour quelqu’un que vous voulez changer. Un bon mariage implique de donner et recevoir en faisant des compromis sur ce que vous aimez et n’aimez pas .
 

Il implique aussi une bonne communication, de la tendresse et la manifestation de votre amour l’un pour l’autre à chaque jour. Même quand vous manifestez votre amour pour moi, cela nécessite d’être vu dans la prière quotidienne et pas seulement le dimanche et puis oublié le reste de la semaine. L’amour dans la vie est un engagement quotidien, à la fois dans le mariage et dans votre foi en moi. Sans l’amour dans votre vie, vous perdrez l’étincelle et la vitalité de votre esprit qui désire aimer quelqu’un et être aimé. 

Vous ne trouvez la paix qu’en moi, parce que je suis tout Amour et que je suis votre Créateur et Maître. Je ne vous force pas à m’aimer ainsi que votre prochain, mais vous en subirez les conséquences en me rejetant.   De la même manière que les plantes et les animaux obéissent à leur mission, les hommes doivent aussi être en conformité avec mon plan pour la création. Alors, aimez-vous les uns les autres comme je vous aime, et suivez mon appel d’être avec moi au ciel en m’aimant. »



Ces couples qui sont proches de Moi dans leur vie de prières

Message du Seigneur à JOHN LEARY
Dimanche le 3 juillet 2005 (mon 40e anniversaire de mariage)

Jésus dit : « Mon peuple, c’est l’amour qui unit un homme et une femme dans le mariage, mais le couple n’a aucune idée de tous les ennuis et les difficultés qui vont mettre à l’épreuve leur mariage. Vous connaissez les statistiques actuelles sur le divorce et c’est pourquoi cette photo de mariage est tournée à l’envers. 

Ces couples qui sont proches de Moi dans leur vie de prières, ont une meilleure chance de partager, l’un envers l’autre, un amour désintéressé. C’est pourquoi les mariages qui durent longtemps sont un vrai témoignage d’amour et de dévouement pour chacun des époux. 

En dépit de toutes vos épreuves, les enfants et les petits-enfants font de vos vies une joie en voyant leurs jeunes et beaux visages. Réjouissez-vous, Mon fils et Ma fille, pour votre merveilleux 40e anniversaire et gardez Moi près de votre cœur toute votre vie.  Vous continuez de voir Mon exemple d’amour pour Mon Église qui est représenté dans le véritable amour que vous voyez dans l’amour entre un homme et une femme. »
(...)


Les unions entre conjoints du même sexe

Message du Seigneur au
Père M. Doucette -- Le 4 juillet 2005

Jésus et notre Père céleste se sont adressés à moi pendant ma prière ce matin. C’est Jésus qui a parlé d’abord :
« Melvin, mon ami, je t’aime. Allons ce matin rendre visite à notre Père dans le ciel. » J’ai accepté avec joie et Jésus m’a conduit vers l’immense escalier blanc, que nous avons gravi jusqu’au trône divin. Là je me suis prosterné en adoration devant le Père, qui nous a dit :

« Mes salutations, Jésus et Melvin, et venez vous asseoir à mes côtés. Jésus, mon Fils, tout pouvoir t’a été donné pour diriger l’Église et pour conduire le peuple au Royaume des cieux. Je mets en toi toute ma joie. « Melvin, mon fils, je t’aime comme j’aime tous mes fils et toutes mes filles. Demeure près de moi et de Jésus en ces temps de tristesse, où mes lois sont foulées aux pieds par tant de gouvernements.

Le mariage n’est plus l’union sacrée entre un homme et une femme, avec les séparations et les divorces innombrables qui se produisent aujourd’hui. Beaucoup ne voient plus le caractère sacré de la vie : des enfants à naître sont tués par millions par les avortements pratiqués partout dans le monde.

Et maintenant, de plus en plus de gouvernements légalisent les unions entre conjoints du même sexe et les appellent mariages contre ma volonté expresse, qui veut qu’un mariage soit entre un homme et une femme.


Ne craignez pas de résister à ces attaques de l’ennemi. Priez et travaillez pour l’unité chrétienne, car c’est uniquement en formant une seule Église que les chrétiens seront assez forts pour tenir tête à l’ennemi. Priez pour demander la force de rester fidèles envers moi et envers Jésus, votre Sauveur.

Je vous bénis. »



Jésus parle de l'amour dans le mariage

N. Dame de l'Île du Prince Édouard (Canada) Le Seigneur apparaît au Père M. Doucette Mercredi, le 12 mars 2003. Ce matin, Jésus a un message pour les couples.  Il a commencé en disant:

"Melvin, mon ami, Je t'aime. 

C'est ma joie de bénir les couples mariés et leurs familles.
Si les maris et les épouses s'aiment alors ils imitent mon amour pour l'Église, mon épouse. J'ai donné ma vie entière par la mort sur la croix pour l'Église. Chaque partenaire dans le mariage devrait être prêt à donner jusqu'à ce que ça fasse mal. 

L'amour dans le mariage est le cadeau le plus beau que le monde peut avoir et où il y a l'amour, Je suis là. 
Cet échange de l'amour dans le mariage a comme résultat de permettre à des enfants de venir au monde. Mes chers couples mariés forment une association avec Moi par la prière et l'Eucharistie et Je renforcerai votre amour pour l'un et l'autre.  J'apporterai la paix et la joie à vos vies. 

En période d'épreuves et de souffrance, Je serai près de vous. Vous pouvez toujours compter sur Moi car mon amour pour vous ne périra jamais. Je bénirai vos enfants et puis Je les conduirai le long d'un chemin droit. 

Demeurez avec Moi chaque jour et ne permettez pas au malin d'entrer dans vos vies. C'est par la prière et la participation avec la fréquente réception de la confession et de l'Eucharistie que votre amour se développera. Je vous bénirai chaque jour si vous venez à Moi. Priez pour les couples qui ont des problèmes. 

Je vous aime tous."


La famille qui prie unie ne sera pas séparée, elle maintiendra son union


Oeuvre écrite de la Divine Sagesse pour les élus des derniers temps. - Jésus  03-08-2005


Épouse bien-aimée, combien en ce temps répondent à Mon Amour ?

Combien s’ouvrent à Ma Lumière ?

Voilà, J’ai entouré la terre avec Ma Miséricorde, mais combien ne l’acceptent pas, ils sont si distraits par les vanités de la terre qu’ils en ont oublié le Ciel et Sa Splendeur.
Voilà, chère épouse, entrons dans une maison quelconque : c’est le matin, la famille s’est à peine réveillée ; les petits demandent à manger ; les grands sont boudeurs, il n’y a pas un sourire entre eux, pas une amorce de prière de remerciement envers Moi, puis, chacun disparaît et seuls restent les petits encore somnolents, personne ne leur a enseigné la prière du matin.

C’est une maison où personne ne prie, le Ciel est lointain.


Épouse bien-aimée, est-ce cette terre que Je veux, remplie d’aridité ?

Est-ce celle-ci la famille que J’apprécie ?

Non, bien-aimée, Je veux que la première prière du matin soit un chant de louange et de remerciement que les petits adressent à Moi guidés par les grands. Je bénis en mode spécial la famille dans laquelle on prie, les Grâces de salut descendent copieuses.

Regarde, épouse bien-aimée, cette autre famille : le père se lève le premier, il appelle à soi les petits qu’il entoure de ses bras ; ensemble ils entonnent un chant de louange et de remerciement tourné vers Moi. Voilà la prière que J’apprécie de manière spéciale : celle faite en famille.

La famille qui prie unie ne sera pas séparée, elle maintiendra son union, ceci sera Mon Don d’Amour. Épouse bien-aimée, que les parents guident leurs enfants à la prière, qu’ils donnent l’exemple ; que l’on commence à prier en famille et vous verrez comme les choses changeront et la paix reviendra.

La famille qui se confie à Moi grandira florissante, mais celle qui ne prie pas, ne cherche pas Mon Aide, celle-la ne restera pas unie, elle se démantèlera. Épouse bien-aimée, porte Mon Message au monde. Que chacun aide sa famille à rester unie dans la prière, Je verrai et Je passerai au-delà ; J’enverrai Ma Bénédiction et la famille procèdera avec Ma Bénédiction.


Que les parents prient avec leurs enfants, que l’on éteigne la télévision et que l’on ouvre le cœur à la prière.

 

La prière en famille

MESSAGE 2638 de notre Sainte Mère, par l'intermédiaire de Little Mary - Le 2 juin, 2004.

Ma fille,
La prière en famille est vraiment nécessaire tout autour de ce monde.  Aujourd'hui beaucoup se permettent d'être trop occupés pour Dieu. Comment Jésus peut-il répondre à vos prières si vous ne priez pas ensemble comme une famille ?

Je vous demande aujourd'hui plus de prières en famille. Je vous demande de vous réserver du temps tous les jours. Pour grandir comme une famille, vous devez joindre les mains et prier. S'il vous plaît, chers enfants, comprenez l'importance de prier en famille. Moi, votre Mère céleste, désire protéger tous mes enfants, mais si vous refusez de prier, Je ne peux pas vous aider.

Je ne peux pas intercéder pour vous si vous refusez de donner de votre temps à Dieu.

Vous devez tous faire votre part pour que vous puissiez grandir en sainteté. Vous devez tous vous tourner vers Jésus pour que Je puisse vous aider à supporter vos croix avec amour.
La prière en famille vous renforcera vraiment pour avancer sur la route. 
Dieu s'occupera de tous vos besoins si vous vous tournez vers Lui avec un cœur dévot.

Ayez confiance en mes conseils maternels et ouvrez vos cœurs et priez. Priez l'Esprit-Saint et Je vous promets que l'on vous aidera à garder la porte de vos cœurs toujours ouverts à tout ce que Dieu demande de vous. Dieu vous demande vraiment de prier, s'il vous plaît, chers enfants, agenouillez-vous et priez.

Priez pour que d'autres voient l'importance de la prière.
Priez pour que toutes les familles joignent les mains et donne de leur temps à la prière.
Priez pour eux et invitez-les à vous rejoindre, ainsi la prière pourra circuler autour de ce monde.

Aujourd'hui Je suis vraiment ici pour vous rappeler de prier, prier Mes chers enfants. Engagez vos vies à la prière du Rosaire tous les jours. Amen.


Messages de Jésus sur la famille

Jean Marc - France)
Extrait du  livre : Parole de la Très Saint Trinité à tous les hommes et femmes de bonne Volonté - tome 1
(Édition Saint-Jean Évangéliste en vente aux Éditions du Parvis)
  France, 26 juin 1990 - 11 h 25

Ce message est adressé à toutes les Familles du Monde Entier, celles qui sont unies dans Mon Amour celles qui sont désunies, celles qui ne sont pas encore fondées. Écoutez-Moi bien, familles du monde entier !

Sachez que Ma Pensée infinie d'Amour a donné vie et naissance au modèle parfait de la famille. J'ai voulu un Père, une Mère et des enfants qui sont le fruit heureux de toute union. J'ai voulu l'unité de la famille, l'unité entre tous ses membres, unité faite d'Amour et de respect mutuels.

Mes enfants, respectez Ma Volonté, ne détruisez plus Mon Œuvre! Si vous ne respectez pas le modèle que Je vous ai donné, vous ne trouverez pas le bonheur. Certains de Mes enfants ont pour mission céleste de fonder une famille, élevée dans la paix et l'Amour réciproques. Ils ont pour mission d'accueillir des enfants qui sont des âmes nécess~tant beaucoup de soins, d'attentions, d'enseignements, de protection et d'amour.

Vous, Pères et Mères, votre grande mission est d' élever vos enfants dans la connaissance de Dieu et de ses lois, dans l'amour du prochain, dans le dévouement de chacun pour la cause commune. Si vous n'élevez pas vos enfants dans la foi en Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit, vous en serez responsables devant Moi, votre Dieu et votre Juge. (...)

Je M'adresse maintenant à vous, familles désunies ou sur le point de l'être. Sachez que vous n'avez pas compris qu'elle était Ma Volonté et que vous n'avez pas su la mettre en œuvre.

Voyez les événements clairement dans votre cœur.
Vous avez cherché avant tout à satisfaire votre propre volonté, vos sens et vos désirs, et vous n'avez pas suffisamment fait d'efforts pour préserver l'unité de votre famille, pour sauvegarder l'intégrité de vos enfants.
Si vous faites passer vos désirs avant vos devoirs, alors vous avez failli à votre mission et de cela aussi il vous faudra me rendre compte.

Si l'Amour n'est pas présent dans votre cœur et dans votre foyer, votre foyer ne sera pas uni, à la moindre occasion il sera détruit. Aimez-vous véritablement, non par la chair mais selon l'esprit, avec tout votre cœur. Que le mari aime sa femme de tout son cœur et fasse tout pour la rendre heureuse et rendre heureux ses enfants. Que la femme aime son mari et mette tout en œuvre pour conserver l'unité de la famille. Et que les enfants aiment


Les problèmes de mariage conduisent souvent à la dépression

Père Melvin Doucette - Date: Mercredi 14 avril 2005 - Ce matin, j’ai passé ma prière avec Jésus. Il m’a parlé en disant :

Melvin, mon frère et compagnon, Je t’aime. Il y a plusieurs personnes qui sont dépressives ces jours-ci. Leur monde est très sombre. Plusieurs personnes sont écrasées par les fardeaux ou elles ont été sérieusement blessées psychologiquement.

Les problèmes de mariage conduisent souvent à la dépression.
D’autres sont dépressives lorsque le soleil ne brille pas. Les problèmes financiers conduisent à la dépression lorsqu’une personne lui ou elle a perdu son emploi et qu’elle fait face à la ruine.

Une des raisons la plus fondamentale pour cette triste condition est le manque de confiance en Moi.
Ceci est démontré par des pleurs, un manque d’énergie pour faire n’importe quoi et le sentiment d’être pris au piège et d’être incapable de se libérer.  Certains ont l’impression d’être dans un trou et d’être incapables d’en sortir. La dépression apporte une grande tristesse et souvent la personne n’a plus le désir de vivre. C’est aussi le résultat de la société dans laquelle vivent les gens.

Vous tous qui êtes dépressifs, venez à Moi et Je vous renouvellerai.
 
Demandez mon aide et le pouvoir de l’Esprit Saint. Croyez en Moi de tout votre être et Je vous donnerai l’espoir, l’espoir en Moi et en mes promesses. Je suis la lumière à la fin du tunnel. Placez toute votre confiance en Moi et recevez ma paix et mon amour. Je vous aime et j’apporterai de la satisfaction dans votre vie. Je vous bénis.


Page d'accueil   --   Qui sommes-nous ?   --   Orientation religieuse   --   Historique   --   Index

foire.jpg (8513 octets)

-