Récit de voyage astral - Années 1986 à 2008
.
Télékinésie  Accueil Subconscient et Dieu
Puissance de l'esprit Subconscient Exercices psychiques Chakra du Coeur
Preuves / explications Kunlun et Taï-chi Aérokinésie et climat
Télékinésie en public Voyage astral
Toutes mes vidéos TK Mes meilleures vidéos TK Voyance sur objet Lévitation d'objet Télékinésie à distance Ma vie et le paranormal
TK année 2011   2012 TK 2013  2014   2015  2016 Foire aux questions Tordre le métal Télékinésie sous bocal Matérialisation d'objet
.
Livre 0
Voyage astral  1986 - 2008
Livre I
.
2009 / 2010
Livre II
.
2011
Livre III
.
2012
Livre IV
.
2013
Livre V
.
2014
Livre VI
.
2015
Livre VII
.
2016

Livre VIII
.
Autobiographie
Ce chapitre concerne uniquement mes expériences de voyage astral, il ne parle pas de ma vie spirituelle, de mes expériences psychiques ni de ma relation avec mon subconscient.
Pour une vision globale de ma vie et autres sujets, lire les chapitres :

   Ma vie dans le paranormal   Le récit de ma vie sur Terre et en Dieu
   Autre chapitre dédié au voyage astral 
Autre chapitre dédié au voyage astral 

Je suis d'un naturel très porté sur le spirituel et le monde dit "paranormal". Mon intérêt pour la sortie hors du corps débute vers 10 ans (1976), alors que je marchais dans les rues du Paris pour aller à l’école après avoir pris mon repas du midi chez mes parents. Je me suis vu subitement m’approcher d’un oiseau qui se trouvait en haut d’un immeuble, puis j’ai incorporé l’oiseau et je me suis vu du haut d'un immeuble marchant dans la rue durant quelques secondes. De retour chez moi, j’avais en tête ces images et cela est resté très mystérieux durant de nombreuses années.

Image ci-dessous, photomontage réalisé en 2007

C'est vers 16 / 17 ans que j'entendis parler de sortie hors du corps et je fis aussitôt le rapprochement avec l'expérience de mon enfance mais ce n'est que vers 20 ans, juste avant de faire mon service militaire, que je commençais a faire des exercices de relaxation en vue d'une sortie hors du corps.

Je connaissais les bases car au collège j'avais été initié à la relaxation avec ma classe lors d'exercices para scolaires. Dans le grenier de mon école, on nous avait demandé de mon allonger sur des tapis de gymnastique et notre professeur, qui avait un style "baba-cool" (nous sommes à la fin des années 70) nous demandait de visualiser un par un tous nos muscles et de les relâcher.

Donc vers 20 ans, mon intérêt pour le VA se développa et pratiquement tous les soirs, allongé sur mon lit, je me relaxais en pensant qu'une fois relaxé au maximum, je ne pourrais que sortir.

En fait ce n'est pas comme cela que ce produit le phénomène de sortie (du moins pour moi). Certes lors de ces relaxations intenses, j'ai vécu des moments intéressants comme voir son aura, voir sa corde d'argent, faire des décorporations partielles, mais les sorties complètes se produisent en général à l'improviste lorsque le moment est le plus favorable car le corps astral est, au naturel, solidement attaché aux physique mais par moments dans un cycle lunaire, cette attache est plus fragile et à force de demander au subconscient de sortir, elle finit par se produire soudainement.

Donc à force de persévérer dans mon désir de Voyage astral et de faire des exercices de relaxation (pratiquement tous les jours) J'eus droit à des sorties spontanées.

Voici le récit de ma première expérience
bien réussi hors du corps. J'habitais à cette époque seule dans un studio au rez-de-chaussée, près de la place de la Nation à Paris.
J'ai 23 ans, nous sommes en 1989 et je viens de terminer mon service militaire dans l'armée de l'air durant lequel j'ai lu plusieurs livres sur le sujet.

"Armée de l'air", coïncidence ou pas, le voyage astral est lié à la notion de voler.

Comme je viens de le dire mais je le redis, à force de faire des exercices de relaxation, cela finit par me provoquer un matin une sortie spontanée complète hors du corps.

Je me suis retrouvé dans ma chambre, flottant dans les airs comme pris dans un courant. Je finis par me ressaisir et je me dis "je veux voir" ou "lumière" je ne sais plus et tout s'éclaircit car avant il faisait comme nuit.

Ayant traversé le mur de mon studio, je me retrouvais dans la rue, toujours dans ce courant et ma tête se mit à racler le sol, j'étais ballotté comme quand on ait pris par un courant d'eau et je sentais toute la rugosité du sol dans ses moindres détails, c'était fort désagréable.

Je me suis dit "c'est impossible, le corps astral traverse la matière", et à ce moment précis, ma tête plongea à travers le sol, puis je finis par me redresser et décidais de regagner mon corps ayant eu ma dose d'émotion.

Quand ont fait sa première sortie, on est comme un enfant qui apprend à marcher, on ne voit rien, il faut donc activer sa faculté de voir, je l'avais lu dans un livre, d'où l'importance de lire les expériences de ceux qui nous ont précédé, afin de ne pas perdre trop de temps. Le fait d'être comme pris dans un courant, cela m'est arrivé que la première fois, cette sortie marque bien le début de mon apprentissage..


Voici le récit d'une autre sortie fait plus ou moins un an après (je ne me rappelle plus très bien les dates) et qui m'a marqué par la facilité avec lequel j'ai pu sortir. j'avais découvert une méthode aujourd'hui répertoriée sous l'appellation "Wake Back To Bed".

Nous sommes en 1990 et j'ai 24 ans et j'habite toujours dans mon studio près de la place de la Nation. Un soir après m'être couché tôt (vers 19 h) car j'avais une étrange envie de dormir, je me réveillais vers 1 heure du matin frais et dispos, fis une occupation d'une heure ou deux, puis, je cherchais à m'endormir... et alors que je rêvassais dans mon lit, je fus éjecté violemment hors de mon corps, traversant le mur de mon studio et je me retrouvais chez mes voisins.

J'en fus un peu surpris et décidais de réintégrer mon corps. Je me levais immédiatement car j'avais l'impression que si je restais couché, je repartirais aussitôt, ce qui me faisait un peu peur. Je m'assis dans un coin de ma chambre et regardais mon lit qui m'apparaissait comme une sorte de "porte-avions catapulte". Puis au bout de 30 minutes, je sentais que l'effet "éjection instantané" avait cessé.

J'avais remarqué, suite à divers sorties spontanées dont je notais la date sur un calendrier, qu'un jour par cycle lunaire (28 jours) j'avais une facilité à faire un VA et pour moi, c'était le jour de la lune noir.

Je fis des dizaines d'autres essais réussis mais peu intéressant.

Voici un autre voyage astral réalisé en 1991 avec une autre méthode.

J’avais une volonté extrêmement forte ce soir-là de vouloir faire un VA. Durant bien 1 heure, j’ai travaillé cette volonté à un niveau très élevé, tellement élevé que c’était très éprouvant (à cause de ça, je n’ai jamais voulu recommencer cette méthode).

Cette volonté était si puissante que bien qu’étant au couché le soir (donc pas l’heure idéale) à peine m’étais-je allongé sur mon lit qu’instantanément je me suis retrouvé éjecté. J’étais tellement contant d’avoir trouvé cette méthode que je suis sorti dans la rue (dans l’astral) et j’ai hurlé ma joie. Puis j’ai dû m’endormir, d’où l’intérêt de faire ces expériences le matin.


Cette expérience me prouvait que la volonté seule était capable de faire "sortir" quelqu'un de son corps.

Je travaillais à cette époque dans une petite agence de publicité à Boulogne B. et voici une petite expérience cousine du VA

Durant le sommeil, il est très fréquent que l’esprit quitte le corps. Un jour je fis un rêve un peu flou visuellement mais très réel. J’étais dans une maison avec les personnes avec qui la journée je travaillais. On discutait comme si c’était tout à faire normal, comme si on le faisait souvent.

Puis une collègue de travail me parla de sa sœur et me dit qu’elle s’appellait " Mario ". Je me dis en moi-même dans le rêve " c’est curieux un nom de garçon pour une fille " car pour moi " Mario " était un nom de garçon.


Le lendemain je me suis dit, je vais demander à cette jeune femme si elle a une sœur et comment elle s’appelle et j’ai pris à témoin une autre personne de l’entreprise à qui je racontais le rêve (et à qui je racontais souvent mes voyages astraux). Lorsque la jeune femme avec qui j’avais discuté en rêve arriva, je lui racontais mon rêve et lui demandait si elle avait une sœur qui s’appelait " Mario ". Elle me dit qu’une de ces sœurs s’appellait " Marie-Odile ’, mais que son surnom était " Marie-O ". le diminutif de " " Marie Odile ".

J’avais donc la preuve, devant témoins, que la nuit, en esprit, on peut retrouver les personnes que l’on côtoie dans la vraie vie.



Ma sortie la plus agréable

Voici le récit de l'expérience de sortie hors du corps qui m'a le plus donné de plaisir, il s'agit d'une sortie spontanée qui faisait donc suite à de nombreux exercices de relaxation. J'habitais alors dans le 15e (Paris) au 1er étage d'un immeuble.

Nous sommes en 1995 et un dimanche matin, alors que je rêvassais dans mon lit, je me retrouvais éjecté de mon corps, j'étais en grande forme (l'avantage du VA le matin) et je faisais des séries de looping dans les airs à travers tous les étages de l'immeuble et je m'apprêtais à en faire d'autres indéfiniment, j'étais au comble de ma forme.

Puis j'entendis une voix que j'attribuais à mon Ange gardien qui me dit mot pour mot "Et ta mission ?". N'ayant aucune mission de prévue, je pris un peu peur (car la voix était plutôt masculine et ferme) et je regagnais mon corps.


Bien qu'il soit très difficile de sortir de son corps, une fois qu'on y est, aux moindres soucis (ou ennuis) on n'hésite pas à regagner son corps avec la fausse idée que l'on pourra y retourner facilement, ce qui est totalement faux et plein de fois j'ai regretté d'avoir écourté mes VA.

À part spirituellement (risque de croire en la réincarnation) le VA est sans danger, nos Anges Gardiens veillant sur nous, néanmoins j'ai subi quelques attaques de démons. Plus de peur que de mal mais il faut quand même être prudent. je pense qu'il faut assimiler le VA à un sport extrême. Bien encadré, les dangers sont limités mais il faut rester prudent.


Quelques attaques

Globalement le VA est sans danger car les Anges gardien veillent mais néanmoins on peut vivre quelques expériences éprouvantes. Voici le récit d'une attaque nocturne peu banal.

Probablement vers 1996, je dormais tranquillement lorsqu’un rêve s’installa où je me retrouvais dans une sorte de vaisseau spatial qui était attaqué par une pieuvre géante, plusieurs personnes venaient vers moi pour que je règle la situation car j’étais le capitaine du vaisseau. Je me dirigerais dans la salle de contrôle tapissée de grandes vitres, j’en cassais une et sortis du vaisseau. Le rêve se termina pour s’enchaîner par une sortie astral.

En cassant la vitre, je sortais en réalité de mon corps, traversais dans la foulée (pris par l'élan) le mur de ma chambre et me retrouvais sur un petit toit qui se trouvait réellement là,

Je fus tout surpris d’être à cet endroit et je réalisais d’avoir traversé le mur, fis donc le tour et rentrais dans ma chambre par la fenêtre avec prudence. Je vis alors mon frère (avec qui je partageais l’appartement) qui se trouvait en esprit près de mon corps réel et il y plongeait ses mains (d’où le rêve de la pieuvre qui tentait de rentrer dans le vaisseau).

Je rentrais dans ma chambre, passais à côté de lui et je vis mon corps de l’extérieur, qui m’apparaissait comme vide (comme une chambre à air). Je m’y glissais délicatement et me réveillais, l’incident était clos.


Autres attaques plus sérieuses

La même année, un matin, alors que je rêvassais dans mon lit dans un demi sommeille, je rêvais que la fenêtre de ma chambre s'ouvrait brutalement puis je sentis un esprit invisible (comme venant de la fenêtre) qui s'aplatissait sur moi, il m'écrasait comme s'il voulait rentrer en moi. je sentais que seul le réveil complet pouvait me dégager de cette attaque et j'essayais désespérément de bouger mon corps, mais je n'y arrivais pas, j'avais toute ma conscience mais mon corps était comme paralysé, puis après avoir fait un effort surhumain je finis par me réveiller et cela mis fin à l'attaque.

Pour terminer ce chapitre sur les dangers du VA, lors de mes premières sorties, lorsque j'habitais place de la Nation, mon studio avait un petit jardin et quelques chats y rodaient. Une nuit alors que j'étais dans l'astral dans mon jardinet, je croisais une sorte de panthère. Elle me fixa dans les yeux et je semblais l'intéresser, je reculais doucement en direction de mon corps et progressivement elle s'approcha, puis ce fut une course-poursuite à qui atteindrait mon corps le premier, je fus plus rapide qu'elle et me levais pour me réveiller complètement et je sentis sur mon corps un picotement à l'endroit où cette bête toucha mon corps.

Avais-je eu affaire au corps astral d'un chat, mystère. Tout ça pour dire que le VA n'est quand même pas de tout repos et on semble être une proie pour de nombreux esprits malveillants.


* * *

Voici une expérience de VA en lien avec d'autres missions de ma vie

Année 1996 - Cela commença par un rêve flou puis, je repris conscience, (début du VA) - J'étais dans un terrain vague et j'assistais au loin à une cérémonie étrange. Il y avait un groupe d'hommes habillés de robes noirs qui étaient placés autour d'un globe terrestre (d'un mètre de diamètre environ), et je sentais que cette Terre (notre Terre) était en leur pouvoir. Je sentais beaucoup de choses mauvaises qui sortaient de ces gens et le souvenir de cette sensation m'a donné la nausée durant plusieurs jours.

Puis un des hommes a du sentir ma présence et se retourna. Pris de panique je commençais à fuir mais je fus rapidement bloqué par une grille, je me dis alors, "je suis dans l'astral, donc je traverse la matière" et après avoir pensé ça, j'ai pu traverser la grille, je courus et volais dans les aires en ligne droite à l'horizontal à toute allure. On devait être dans une ville car je sentais que je passais à travers plusieurs séries de pâtés de maisons.

Puis, je fus bloqué par un mur blanc infranchissable, je tombais au sol et je vis "l'homme mauvais" me rejoindre, il s'arrêta à quelques mètres de moi et me "sermonna", me disant qu'il était interdit de les espionner, et vu que (à ses yeux) je semblais maîtriser le VA, il me dit que je pouvais travailler pour les services secrets de divers pays, et il me citait la CIA et d'autres services dont j'ai oublié les noms. Puis la scène s'arrêta et je me réveillais avec un fort dégoût qui durant plusieurs jours.

Conclusion : Je pense que c'est Dieu qui a voulu me montrer le (ou un des) quartier général des forces du mal, afin que j'ai conscience de ce qui se tramait contre la Terre.

Je crois que l'homme qui m'a poursuivi était bien un homme dans l'astral et non un pur esprit mauvais car il s'était arrêté à une distance de moi, s'il avait été un pur démon, il se serait jeté sur moi comme un fauve (comme cela m'est déjà arrivé).

Le fait qu'il m'ait incité à travailler pour les services secrets de divers pays (il ne devait pas savoir de quel pays je venais) en dit long sur la mentalité des gens des services de renseignements.

Je me rappelle une discussion avec un de mes cousins militaires. Je lui avais demandé s'il n'avait pas été tenté par les services secrets, il me dit que oui, il s'était renseigné et la personne du recrutement lui avait dit "êtes-vous prêt à renoncer à tous vos principes moraux ?" Cette phrase lui coupa net son envie de jouer les James Bond.

* * *

J'ai eu d'autres expériences mais elles ont peu d'intérêt car je n'est jamais maîtrisé le processus de sortie et les VA qui se produisaient me prenaient un peu au dépourvu.

Puis en 1998 je rencontrais la femme de ma vie à 32 ans, comme promis par mon ange gardien, ... mariage, bébés, etc. bref je mis en sourdine la projection astrale pour quelques années. Puis je finis par reprendre suite à une VA spontané mais je sentais progressivement qu'une force toute puissante, ayant des moyens illimités sur tout, voulait m'interdire le voyage astral.

Néanmoins, scrutant Internet à la recherche de nouvelles méthodes plus simples, je découvris le subconscient et sa force. Cela donna une méthode de sortie hors du corps très surprenant, la voici :

Année 2006, je vis en couple et j'ai 2 enfants

Cette méthode repose totalement sur la foi dans son subconscient (sa puissance). C’est lui qui se charge de tout, c’est « l’ordinateur central du vaisseau spatial » Il fait partie de nous, tout en étant séparé,

Après lui avoir demandé, en lui parlant avec des mots simples, il faut s'abandonner, avec cette pensée dans votre esprit, la pensée de vouloir se dédoubler et le fait que la mission lui est confié et que nous, nous ne puisions rien faire de nous-même et que cette mission lui revient de droit. Il faut donc une confiance aveugle en lui, c'est la confiance qui lui donne sa force.

Il ne faut rien visualisé (surtout pas un rêve de chute). En quelques minutes, un rêve de chute s’installe de lui même (généré par le subconscient.) Un rêve qui ne vient pas de nous et qui n’est jamais deux fois le même.

Puis, quelque seconde après, le voyage astral se produit. Tout se fait très rapidement, sans relaxation, si on a une foi forte dans notre subconscient et que on est pas trop fatigué.

Lors de ma première (et unique) sortie avec cette méthode, j’ai demandé à mon subconscient de m’accompagner et j’ai sentis une force (comme un turbo) qui m’aidait dans ma trajectoire, comme si elle me portait (ma foi était très forte).

La suite de la sortie…

Bien qu’étant sortie en grande partie, je sentais une personne qui me retenait le bas du corps, agrippé à moi, je me dis « Tiens, qui cela peut être ? » Je ne voyais pas son visage car elle était collée contre moi, m’entourant avec ses bras». Je décidais de regagner mon corps pour éclaircir le problème, c'était ma femme qui s’était mis à m’enlacer. Dommage pour cette fois.

Étant dans mon corps et m’étant "dégagé de ma femme", je me suis dit « et si je grimpais à la corde (autre méthode, celle de R. Bruce) en m’aidant de mon subconscient et l’effet turbo recommença, je sentais comme si les mains de mon Subconscient grimpaient à ma place, lumineuse et puissante. Mais je ne poursuivais pas cette méthode, l’autre semblait plus rapide et je remis à un autre jour une nouvelle sortie, car j'avais eu ma dose d'émotion.

Vous avez remarqué dans ce récit ma femme qui m'enlaçait alors qu'en réalité on était en instance de séparation, bizarre non ?

En fait, mon ange gardien avait dit stop au voyage astral et à chaque nouvelle tentative de VA, mon Ange Gardien me réprimandait de plus en plus durement, je finis donc par capituler.


Méthode "Plume tunnel"

Année 2007 - Après mon divorce et malgré l'injonction du Ciel interdisant le VA, je continuais mes recherches (la recherche me semblait permise, seule la mise en pratique m'était interdite)  et découvris d'autres méthodes très efficaces comme la méthode que j'appelais Méthode "Plume tunnel ".

Description de la méthode : allongé sur le dos, j’imagine une plume au-dessus de ma bouche j’inspire de l’aire qui vient des côtés (pas sous la plume, pour ne pas l’aspirer) et quand j’expire l’air, cela chasse la plume qui s’envole, puis je me rapproche de cette plume (en esprit) et je recommence l’opération, je m'imagine passant dans un tunnel, etc.


Méthode "Raymond Réant"

Année 2009 - La méthode "d'incorporation contractée dans des petits objets vides" (s'imaginer que l'on est à l'intérieur d'un petit objet creux que l'on a placé devant soi) du parapsychologue Raymond Réant est aussi très efficace (c'est la plus efficace je pense). il se servait de cette méthode pour faire ses légendaires voyages astraux collectifs.

J'ai réussi à en faire un de cette façon mais ce n'était pas le but car mon ange gardien ne voulait pas, c'était juste pour tester l'incorporation dans le cadre de mes exercices de lecture psychique d'objets et involontairement, cela en a provoqué un, c'est dire la puissance de cette méthode. Curieusement peu de personnes la connaissent car elle est peu mis en valeur dans ses livres, il faut vraiment passer à la loupe les chapitres pour la découvrir.

Raymond Réant avait aussi découvert (tout comme Robert Monroe avant lui) que le côté + ou - (je ne sais plus) d'un aimant était capable d'attirer ou de répulser le corps astral, je n'ai jamais fait l'expérience, avis aux amateurs ... mais soyez prudent.


* * *

Si je devais faire le bilan de cette aventure astralienne, quel serait-il ? Tout ce temps passé à se relaxer et à la recherche est-il payant ?

Le bénéfice le plus important de toutes ces aventures est la certitude de la survie de l'âme, donc son immortalité et la mort devient juste un passage vers autre chose.

Deuxièmement, cela donne la preuve de l'existence des Anges et des démons, on a donc un "pied" dans le monde des esprits. On a une vision du monde très différente de celui qui se questionne encore sur la réalité de l'existence du monde invisible.

Pour celui qui s'intéresse à tous ces domaines, il est difficile de résister à l'appel de voyage astral. Néanmoins tout doit se faire en accord avec Dieu, notre père créateur.

   Pour en savoir plus, lire le chapitre dédié au voyage astral 
Contact : vincent@apparitionsmariales.org